Bye bye Adobe Version Cue CS4…

J'avais par le passé consacré un billet pour faire l'éloge de Version Cue, le workflow dédié aux arts graphiques qu'Adobe livre dans toute Creative Suite… Ça fait un moment que je suis ce produit de près, car il occupe un terrain très particulier, celui de l'organisation du travail dans le pré-presse.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce logiciel, Adobe Version Cue permet de gérer un groupe de travail :
  • en pilotant les droits d'accès aux fichiers,
  • en gérant les autorisations entre plusieurs utilisateurs, afin d'éviter que 2 personnes modifient en même temps le même fichier,
  • en mémorisant les versions de chaque document
  • en associant des commentaires partagés entre tous les utilisateurs
  • en permettant un accès local et distant aux fichiers.

En plus, Adobe VersionCue est parfaitement adapté aux contraintes des arts graphiques, à savoir notamment la manipulation de fichiers très lourds…

Adobe Version Cue CS2 m'a interrogé… Je l'ai testé, mais pas déployé parce que j'avais quelques doutes.
Adobe Version Cue CS3 m'a passionné… Je l'ai déployé dans une agence de communication, au sein du service pré-presse, pour piloter toute la production. Le serveur était installé sur un Xserve en mode RAID, 4 graphistes travaillaient dessus simultanément, et des contributeurs externes déposaient leurs fichiers dessus. VC CS3 s'est toujours superbement bien comporté. Il m'a même sauvé la vie à plusieurs reprise, grâce à l'historique des versions et aux backups automatiques. C'était un système parfait à mon avis, que je recommandais à tous mes clients…

Et puis Adobe Version Cue CS4 est arrivé ; en dépit de toutes les critiques que cette mise à jour a soulevé sur le web, j'ai quand même déployé VersionCue sur mon MacBook Pro pour piloter mes propres fichiers de pré-presse. Oui, je sais, déployer VersionCue quand on est tout seul sur un unique ordinateur, c'est un peu du masochisme… D'accord, je remets ma boule de latex dans la bouche et je continue à écrire ;-)
En fait, je voulais voir comment ce produit allait se comporter, avant d'envisager de le "prescrire" à mes clients…
D'emblée, des changements apportés par rapport à la CS3 m'ont chiffonné : suppression du bouton "synchroniser", qui a été remplacé par une fonction "extraire" un peu étrange. Introduction d'Adobe Drive, dont je n'ai toujours pas compris l'avantage par rapport à l'ancien principe de fonctionnement de la CS3. Et surtout, incompatibilité avec d'Adobe Drive avec Time Machine, alors que ça marchait très bien avec la CS3.
Et puis les ennuis sont arrivés : progressivement, surtout avec Illustrator et Acrobat, j'ai été confronté régulièrement à des conflits après extraction de fichiers… alors que je travaille tout seul.
Comme si le système se mélangeait les pinceaux… Avec Photoshop, c'était des ralentissements phénoménaux que j'ai constaté…

Jusqu'à Vendredi dernier… Version Cue m'a gentiment explosé à la figure. J'ai perdu une demi-journée de travail, parce qu'il subitement mis en vrac après l'extraction d'un fichier Illustrator. Je n'arrivais plus à accéder à mes dossiers de travail. Le système est devenu très long à réagir. Heureusement, deux réflexes m'ont sauvé la vie : j'avais activé le compte root sur ma machine, qui m'a permis de réactiver Adobe Drive, et donc de récupérer une partie de mes dossiers. Et surtout, je faisais une sauvegarde hebdomadaire de tous mes fichiers avec iBackup.
J'ai pu récupérer certains dossiers de travail, mais de manière incomplète. VersionCue m'a littéralement mangé un grand nombre de fichiers, et sans ces sauvegardes "manuelles", j'aurais pu perdre plusieurs semaines de travail.
J'ai donc passé ma nuit de vendredi à samedi à restaurer mon système, et à désinstaller VersionCue.
En regrettant son grand'frère CS3…
C'est vraiment dommage, surtout qu'Internet regorge de témoignages d'expériences similaires…
J'ai du mal à comprendre la logique marketing qui sous-tend ces pseudo-évolutions. Quark a pâti de son manque de fiabilité par le passé, ce qui l'a conduit à perdre beaucoup de clients. Aujourd'hui, Xpress 8 est redevenu robuste, performant et fiable. Adobe a su profiter des lacunes et de l'endormissement de son conccurent, mais ne s'endort-elle pas aujourd'hui sur ses lauriers ? Mon expérience personnelle sur Version Cue CS4 commence à me faire douter…
La suite avec la CS5 ?

Ludovic Martin


Cliquez sur le titre de ce billet pour visualiser l'article dans son contexte original.

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]