Pour sa plateforme éditoriale, quel interlocuteur choisir : un éditeur ou son agence de communication ?

Les plateformes éditoriales font leur chemin dans le monde de l'entreprise et des collectivités locales. De plus en plus de structures s'interrogent sur les moyens de rationaliser leurs dépenses, d'acquérir une autonomie plus grande et d'être plus efficace dans l'adressage des différents canaux de communication qui sont à leur disposition.

Dans leur quête d'un prestataire, les acheteurs sont souvent confrontés à un dilemme : faut-il contacter directement les éditeurs de logiciels, ou des intégrateurs, ou alors, faut-il s'adresser à son agence de communication ?

L'interlocuteur naturel de l'entreprise en matière de communication, c'est l'agence. D'ailleurs, bon nombre d'entre elles l'ont compris : elles s'équipent de plus en plus de plateformes pour proposer de nouveaux services à leurs clients, et ainsi, renforcer durablement leur relation.

Mais est-ce la meilleure démarche ?
Pour avoir travaillé à la fois en agence et chez des éditeurs de plateformes, je dirai, comme les normands, “ça dépend”.

L'agence présente ce grand avantage de bien connaître l'entreprise, ses besoins, et les contraintes du métier de la communication graphique (forcément). C'est un partenaire qui accompagne quotidiennement l'entreprise dans la réalisation de ses supports marketing. Par ailleurs, le choix d'une agence permet de ne disposer que d'un seul interlocuteur pour l'ensemble des activités de communication, ce qui n'est pas négligeable.

Mais… une agence de communication ne dispose d'aucune capacité de développement, ni de support technique. C'est un fait. Certes, elle maîtrise parfaitement les rouages de la communication et de la PAO, mais elle est souvent totalement ignorante – et c'est bien normal – des subtilités de la gestion de projet informatique, du développement et du support technique. Donc finalement, sur tous les aspects "métiers", l'agence risque de se cantonner à être un simple relais d'information vers l'éditeur qu'elle aura choisi.

Or le déploiement d'une plateforme éditoriale, aussi modeste soit-il, se transforme systématiquement en un projet informatique. Au début, c'est le service communication qui est demandeur ; puis viennent quasiment systématiquement s'y greffer les achats, la direction informatique, l'iconographie quand elle existe, et les prestataires externes (agence, graveur, freelance, imprimeur).

Un éditeur ou un intégrateur maîtrise parfaitement ces aspects-là : c'est son métier, et il dispose des ressources adéquates pour répondre efficacement aux besoins du client. La conduite au changement, la gestion de projet, la maîtrise d'ouvrage, il connaît… Et souvent, il sera en mesure d'adapter sa plateforme en fonction des besoins spécifiques d'un client.

Donc, qui choisir ?
A mon avis (qui n'engage que moi), je serai tenté de dire que la solution idéale, ce sont les offres jumelées agence + éditeur, dans lesquelles vous disposez à la fois d'interlocuteurs pour votre métier (la comm') et pour les aspects techniques.
En gros, pour tout ce qui est créa, PAO, vous vous adressez à un interlocuteur agence + un chef de projet issu de l'éditeur, et votre direction informatique elle, s'adresse directement à l'éditeur. L'information circule, l'agence et l'éditeur travaillent main dans la main, au lieu de se tirer la tronche, pour votre plus grand bonheur.

Et si – cerise sur le gâteau – l'éditeur de la plateforme dispose en interne d'un véritable savoir-faire et d'une bonne connaissance des contraintes des métiers la PAO, vous avez la garantie que votre projet sera une réussite.


Commentaires

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source