Cross-media publishing : niveau desktop ou niveau serveur ? Les deux mon capitaine !!

Pour opérer des publications en multicanal, il n'y avait que deux choix jusqu'à présent :

  • soit utiliser les fonctions intégrées aux logiciels de PAO, pour réaliser ensuite des "bidouilles" à la main afin de porter une mise en page sur une tablette ardoise par exemple ;
  • soit déployer une plateforme de publication cross-media permettant d'automatiser l'export multicanal en distinguant le contenu du contenant.
Seul inconvénient, l'usage des plateformes de publication cross-media reste réservé à des grandes entreprises, compte-tenu des budgets et des infrastructures requis. Ce qui, de fait, excluait les graphistes indépendants, les imprimeurs de taille moyenne et les petites agences de communications. 
Jusqu'à présent. Car désormais, avec le lancement de Quark Xpress 9 et la sortie prochaine des plugins d'Aquafadas (annoncés pour Indesign et Xpress), le cross-media se démocratise.

Je pense qu'il s'agit véritablement de l'avènement d'une nouvelle ère dans le domaine de la publication et de l'imprimerie. Tout le monde va pouvoir réaliser de la publication multicanal, à des niveaux variés suivant les attentes de sa clientèle :
  • via des solutions desktop, pour tous les projets “one-shot”, non-collaboratifs ou les campagnes à faible volume / récurrence ;
  • via des serveurs de publication cross-media, dès qu'il s'agira d'industrialiser la production multi-canal et d'introduire des concepts de travail collaboratif.
Je trouve que c'est une excellente nouvelle, pour deux raisons :
  • les petits producteurs de supports marketing (agences, freelance, imprimeurs) ne seront plus exclus du cross-media ; et de fait, l'engouement pour les terminaux tablettes ardoises ou smartphone leur permettra peut-être de revaloriser leurs prestations auprès de leurs clients ;
  • cette démocratisation du cross-media va permettre d'évangéliser largement, ce qui contribuera fatalement à un développement du marché des plateformes de publication cross-media. Dans ce domaine comme dans le print, certains clients comprendront vite l'intérêt de la publication cross-media, et les limites des solutions desktop, notamment en matière de travail collaboratif ; ce qui les amènera logiquement à rechercher des solutions mieux adaptées à leurs besoins.
Tout cela me rappelle la fin des années 90, lorsque le web est passé de l'ère “HTML statique” aux premiers outils de gestion de contenu dynamique. Le marché a été totalement chamboulé, de nouveaux usages sont apparus et les acteurs ont dû évoluer rapidement.


Commentaires

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source