Web-to-print : une croissance estimée à 50% dans les 3 ans à venir



Voilà qui est de bonne augure : “InfoTrends estimates that the share of e-enabled commercial print volume (submitted via a Web-to-Print solution) in the United States will double from 15% in 2009 to 30% in 2014.” (source)
Il ne s'agit bien évidemment que d'une estimation, qui plus est limitée aux Etats-Unis. Si on la transpose aux autres marchés potentiels (Europe, Russie, Asie-Océanie), on mesure facilement le changement qui est en train de s'opérer.
Combiné au commerce électronique, le web-to-print bouleverse une industrie vieille de plusieurs siècles : je me faisais l'écho la semaine dernière des grandes manœuvres chez les fabricants de presse à imprimer ; il s'agit d'un signe supplémentaire de la transformation majeure de notre façon de consommer l'imprimé et de façon plus large, le support de communication.

Si j'enfilais mon costume de Nostradamus, je prédirais un changement aux conséquences aussi importantes que l'arrivée, par exemple, d'un portail comme Amazon fin des années 90. Amazon a révolutionné la manières dont des millions de consommateurs achètent leurs biens culturels.

Je suis ravi de cette situation, d'une part parce qu'elle me conforte dans ce que je pressens depuis plusieurs années, mais surtout, parce que dans ce domaine, la France compte plusieurs “beaux” éditeurs et intégrateurs ; autant de sociétés qui pourront exporter un vrai savoir-faire à l'extérieur de nos frontières !

Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud