Le Blog-to-print franchit un nouveau cap avec Blurb



Un bel article de TypePad vient d'attirer mon attention au sujet de BLURB, un service type "photobook" qui offre la possibilité de générer un livre à partir du contenu d'un blog.

Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous, Blog2print fait déjà ça depuis un moment, Twournal également. Sauf que... sauf que Blurb mélange les genres. Avec brio.

Actuellement, on trouve d'un côté les applications type “Photobook”, plutôt orientées grand public... Interfaces léchées, ergonomie travaillée, mais gamme de produit finalement limitée et mode de production encore trop connoté "photo" (c'est normal me direz-vous).

De l'autre, on a des services de e-printing, pour se construire soi-même ses cartes de visite, ses flyers... On se situe déjà dans un univers plus pro, moins grand public... La gamme de service et de supports est plus large, les modes de production variant du numérique à l'offset voire les roto.

Et puis il y a le VDP, qui permet de plaquer à des fonds de page des données issues de bases de données ou de flux divers et variés pour créer des documents hyper-personnalisés, en one-to-one.

Enfin, il y a des OVNIS, qui à la croisée des chemins, aspirent le contenu de votre blog ou de votre compte Twitter pour générer automatiquement un document prêt à imprimer.

Mais au final, tous ses services reviennent à répéter les mêmes manipulations, dans des contextes différents : que je crée mon album photo ou que je conçoive ma brochure commerciale, finalement, je ne fais que manipuler des textes et des images, avec plus ou moins de liberté par rapport à un modèle initial, avec plus ou moins d'automatismes et de sophistication.

Là où Blurb est très fort, c'est qu'il capitalise sur le meilleur de chaque monde :

  • l'interface très intuitive reprend les codes des photobooks destinés au grand public
  • Blurb permet de créer très facilement des livres photo à partir de modèles personnalisables,
  • le système est capable de produire des supports de façon automatisée, en aspirant le contenu d'un blog ou s'interfaçant avec LightRoom grâce à un plugin gratuit
  • des modules destinés aux experts PAO autorisent même une personnalisation totale du service,  en s'affranchissant des modèles génériques
  • et pour ceux qui recherchent un résultat exclusif, une gamme PRO propose d'aller plus loin : gamme de papiers plus riches, créations originales...

Bref, il est capable de gérer le prêt à porter comme le sur-mesure, en cousu-main ou en automatique.
Blurb se cantonne au livre-photo et au livre d'art, probablement par choix stratégique plus que par contrainte technologique.

Mais Blurb préfigure à mon avis les futures générations de systèmes web-to-print. 
Nous sommes en effet aujourd'hui dans une ère de spécialisation : on trouve des solutions web-to-print pour les supports marketing, d'autres pour les magazines, d'autres pour les publications interactives et tout un pan de l'industrie consacré aux tirages photos.
Cette ultra-segmentation est liée aux contraintes de fabrication de chaque secteur : on n'imprime pas un magazine comme on imprime un album photo ou une affiche, on n'imprime pas un flyer de pizzeria comme on imprime un livre. 
Enfin, on n'imprimait pas devrais-je dire.

Aujourd'hui, les nouvelles presses numériques sont capables de quasiment tout faire, avec une qualité toujours meilleure, dans des quantités adaptées au commerce électronique allant de l'exemplaire unique à quelques milliers d'unité. 

Dès lors qu'une presse Xerox iGen 4 ou qu'un HP Indigo est capable de sortir en une même journée un album photo, un livre d'art, des flyers de soirées étudiantes, une brochure d'entreprise ou un magazine, il est logique qu'en amont, l'imprimeur-éditeur propose un service web-to-print unifié capable d'adresser tous ces besoins. C'est l'inverse qui serait totalement illogique.

A ma connaissance, ce type de service n'existe pas encore ; mais comme Blurb le préfigure, cela ne tardera pas à arriver.



Plus d'information :

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]