Imprimeurs : comment (bien) choisir sa solution web-to-print ? (mise à jour)

En écho à mon article de Samedi sur les critères de choix d'une solution web-to-print, je voudrais ajouter une précision : en ce qui concerne le cahier des charges, l'une des questions maîtresses concerne la finalité de votre futur outil.

Car le terme de web-to-print est totalement galvaudé. Vous devez déterminer à l'avance si votre système doit servir à automatiser les processus de création et de personnalisation de documents, dans une logique d'industrialisation ; ou si au contraire, il doit vous permettre de mieux répondre aux cas particuliers et aux demandes spécifiques de vos clients, auquel cas vous vous trouverez plutôt dans une logique de travail collaboratif et de reviewing en ligne.

Ce critère est essentiel, et c'est pour cette raison que je reviens dessus : il n'existe pas à ma connaissance de solution capable de TOUT faire correctement. On trouve soit d'excellentes solutions d'automatisation des processus, soit d'excellentes solutions de travail collaboratif. Mais aucune qui sache tout faire avec les niveaux d'ergonomie et de simplicité requis.

Prenez donc bien le temps de réfléchir à ce que vous attendez de votre outil, et préparez-vous, en fonction du choix que vous ferez, à devoir dire “non” à certaines demandes clients. Ou alors il vous faudra cumuler plusieurs solutions pour disposer d'un système web-to-print "ultime".

Bonne chance dans votre quête !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source