Les indiens à l'assaut du web-to-print



Jusqu'à présent, le web-to-print était un secteur où les pays occidentaux dominaient. Essentiellement l'Europe (Allemagne, Belgique, Hollande, France) et Etats-Unis. La raison ? Précisément, je ne la connais pas. Mais j'ai plusieurs hypothèses :

  • ces pays recensent de nombreuses multinationales qui, en tant que clients précurseurs, ont amorcé le marché en créant le besoin, et en tirant l'offre
  • un lien historique fort avec le secteur de l'imprimerie
  • sur la période 1995-2005, des territoires en avance dans l'utilisation du web
Toutefois, aujourd'hui, il faut bien constater que centre de gravité de la planète web s'est déplacé pour se rapprocher de la zone Asie-Pacifique... Dans l'usage du web et des smartphones, dans le design, mais aussi dans le domaine de l'imprimerie. 

Je trouvais donc très étonnant que nos amis chinois ou indiens ne s'intéressent pas au domaine si prometteur du web-to-print. C'est désormais chose faite.

En quelques semaines, deux "new-comers" ont fait leur apparition :
  • OnPrintShop, "the web-to-print storefront" : une offre très complète destinée aux imprimeurs
  • PrintBindaas, un autre storefront.
Deux solutions prometteuses, dopées par l'explosion des marchés asiatiques, et portées par la compétence des ingénieurs indiens. A suivre de près, car il n'y a aucune raison que les marchés indiens et chinois ne soient pas à leur tour gagnés par la fièvre du marketing personnalisé à la demande.

Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud