2012 : Le Temple du roi SoLoMo

Le Web'11 vient tout juste de se terminer, et le buzzword à la mode, c'est sans aucune hésitation le SoLoMo. Derrière ce nouvel acronyme so hype se cache une nouvelle tendance dans l'usage des services web, tendance qui s'articule autour de 3 axes :

  • SOcial
  • LOcal
  • MObile
C'est Nielsen qui a imaginé le concept, en étudiant les comportements des internautes, et en établissant des prévisions pour les années à venir. Le mobile est une évidence aujourd'hui, tant il s'impose dans les usages comme dans les comportements. Le social également, car il s'immisce dans tous strates du web, dans la sphère privée comme dans la sphère professionnelle, pour la recherche d'info comme pour les achats en ligne. C'est devenu un réflexe dont le succès ne se dément pas. 
Reste le local, qui constitue l'aspect le moins évident de l'équation, les startups comme les mastodontes continuant de tâtonner dans ce domaine..







On voit bien ça et là des tentatives d'usage "localisé" du web, avec des promos ou des coupons à périmètre géographique restreint. Mais il semble que tout reste encore à inventer dans ce domaine.

Pour ce qui est du print, je dirai que le LO de SoLoMo peut revêtir 2 aspects : local + localisation.
Local, car le mobile-to-print permet enfin de l'achat d'impulsion et de la personnalisation de document en fonction d'un contexte précis, grâce aux smartphones Contexte géographique ou évènementiel. Cet usage est embryonnaire, mais très prometteur, car on peut tout à fait imaginer une dynamisation de supports imprimés à la demande, et adaptés à l'endroit où je me trouve à un instant t.  
Localisation, car c'est l'une des clés des nouveaux usages du print. Partir de contenus génériques et les personnaliser en fonction de mes besoins, de mes usages ou de mes habitudes.

Il va en falloir de la tempête sous les cerveaux pour mettre au point les recettes qui vont cartonner, mais le cap à suivre est désormais connu.
Bref, en 2012, think SoLoMo !!!

Liens :

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Les développeurs sont des créatifs... que les organisations ignorent

Headless eCommerce : dans 3 ans, les sites de vente en ligne auront disparu