Stratégie web-to-print : que voulez être ? chercheur d'or, ou vendeur de pelles ?

©http://www.tricornejock.com/phpBB3/viewtopic.php?f=38&t=914&start=15


J'étais tombé il y a un peu moins d'un an sur un article formidable – comme souvent – de Capitaine Commerce. Le thème était de savoir qui le e-commerce enrichissait-il ? En faisant un parallèle avec la Conquête de l’Ouest, l'auteur comparait ainsi les différents acteurs du web aux populations attirées par l’Or.
Il distinguait les chercheurs d'or des vendeurs de pelle, en constatant opportunément que, dans l'ensemble, les vendeurs de pelles avaient connu un bien plus grand succès que leurs clients.

En matière de web-to-print, on peut s'interroger de façon similaire. Si vous avez envie d'y aller, interrogez-vous sur ce que vous souhaitez et – surtout – pouvez faire avec les plus grandes chances de réussite.
Votre entreprise a-t'elle plutôt le profil de chercheur d’or (orientation client final) ou celui de vendeur de pelle (offre de service à des revendeurs / distributeurs) ?
En termes plus business, êtes-vous plus à l'aise avec le B2C ou le B2B, sachant que les approches, les besoins et les moyens ne sont clairement pas les mêmes ?
Cela peut paraître anodin, voire risible… mais à l'inverse, je pense que cette réflexion est essentielle pour tous celles et ceux, imprimeurs, startups, agences et autres qui veulent ouvrir un business d'e-printing en ligne.
Il faut se poser les bonnes questions, en se mettant dans la peau d'un cow-boy qui arrive dans l'Ouest :
  • y'a-t'il déjà d'autres chercheurs qui creusent le filon auquel je m'intéresse ? si oui, combien ?
  • ce filon peut-il tous nous faire vivre ? si ce n'est pas le cas, quel est le chercheur d'or le plus armé ?
  • y’a-t'il un vendeur de pelles dans le coin auprès duquel les chercheurs vont s’approvisionner ? si oui, les chercheurs d’or en sont-ils satisfait ?
En d'autres termes, s’il y a 200 chercheurs d’or et un seul drugstore, il y a fort à parier que celui-ci profite de sa situation de monopole et que par conséquence, il y ait largement la place pour un second vendeur de pelles. Surtout si vous vous mettez à vendre bottes, cirés, bouteilles et colts…
A l’inverse, s'il n’y a qu’un, voire aucun chercheur d’or sur le filon que vous avez détecté, il est peut-être plus opportun de se mettre à creuser le plus vite possible…

Bon après, vous pouvez aussi tenter d'attaquer la diligence ou de jouer au Shériff, mais là c'est un autre débat ;-)

Commentaires

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source