#webtoprint : Concentration dans la carterie avec le rachat de Clic-Postal par Planet-Card

Corollaire de l'évolution du web-to-print, le secteur de la carterie personnalisée (carte de voeux, faire-parts,...) connaît une phase de concentration et de consolidation.
Après la réorientation de Dromadaire vers la fabrication de cartes personnalisables en ligne, voici que le toulousain Planet-Card annonce le rachat de Clic-Postal. Pour information, Planet-Card est un groupe spécialisé dans la carterie personnalisée, qui détient les sites bebe-cards.com, mariage-cards.com, messages-cards.com et planet-photo.com

L'ambition des dirigeants est de devenir un acteur majeur dans ce domaine, en France mais probablement aussi en Europe.

Mon opinion sur cette vague de concentrations est que, dopées par l'évolution des technologies d'impression et de personnalisation, et poussées par l'usage des réseaux sociaux, les entreprises de ce secteur vont étendre le champ d'intervention : d'une myriade de petits "players", éclatés entre la carterie, l'objet publicitaire, les photobooks, les livres personnalisables... va éclore quelques acteurs majeurs qui proposeront une gamme étendue de services, tout simplement pour amortir plus facilement leurs coûts de fabrication et de publicité, et pour capitaliser sur la clientèle acquise. Par ailleurs, l'exemple de Dromadaire prouve également qu'un même outil peut proposer différents supports personnalisables, en papier comme en digital (email) ; avec les réseaux sociaux, il y a fort à parier que ces usages vont se développer.

Ma prédiction ? un développement du secteur de la carterie en 3 dimensions :

  • axe 1 : élargissement de la gamme services proposés par rachat de pure-players et fusions
  • axe 2 : extension des canaux servis, en cumulant print, e-mailing et demain, réseaux sociaux
  • axe 3 : développement d'usages mobiles
On en reparle dans un an ;-)


via FrenchWeb

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]