#webtoprint sous Linux avec OpenOffice… server

Vous le savez, tout ce qui touche de près ou de loin au web-to-print m'intéresse. Et je scrute plus particulièrement le web à la recherche des solutions qui permettront, un jour ou l'autre, de réaliser du web-to-print en open-sauce. Je ne sais pas quand cela arrivera de façon packagée, mais ce dont je suis sûr, c'est que ça arrivera un jour. Le web-to-print est un domaine en pleine croissance qui reste dominé par une poignée d'éditeurs. Donc forcément, des solutions libres vont émerger.

Je me suis logiquement intéressé à des solutions à base de Scribus, d'Inkscape ou à des plateformes tierces… un peu en vain. Et puis au hasard de mes pérégrinations virtuelles, je suis tombé sur un groupe de moustachus qui visiblement réussit à faire tourner un service de web-to-print (même s'ils n'emploient pas le nom) en utilisant OpenOffice en mode serveur… sous Linux.

Difficile de faire plus "open" ;-)

Au premier coup d'oeil, ça donne pas envie.


A bien y réfléchir, c'est loin d'être idiot. OpenOffice est fiabilisé depuis longtemps et il bénéficie d'une grande communauté. Ses formats de fichiers reposent sur du XML, et il est capable de produire en sortie du PDF normé. En entrée, on peut l'alimenter avec plusieurs formats de fichiers, et il est très facile de créer de nouveaux templates.

Certes, on ne pourra probablement pas réaliser des brochures hyper-créatives dans un tel environnement. Mais pour de la papeterie institutionnelle, de la carterie, des fiches produits… cela conviendrait parfaitement.
Et à bien y réfléchir, il est même possible de placer un fond de page en PDF ou en TIFF, et de faire du "repiquage" par dessus via des blocs texte.

A suivre de près donc… et à tester pour tous les pingouins moustachus qui s'en sentent le courage.
A noter qu'il y a même une page officielle pour le Open Office Server Dæmon.

Source : http://www.metal3d.org/index.php/blog/ticket/2008/10/24/OpenOffice-en-mode-serveur

Commentaires

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source