Le web-to-print mobile entrera-t'il dans les salons de coiffure ?

Chez le coiffeur, nous rencontrons tous le même problème : il faut à chaque fois expliquer précisément ce que l'on souhaite comme coupe de cheveux, ou choisir parmi des propositions issues d'un book totalement surréaliste. Au final, on n'est rarement satisfait, surtout lorsque notre coiffeur / coiffeuse habituel(le) a cédé la place à un remplaçant auquel nous confions pour la première fois notre occiput.

Le problème majeur de chaque client, c'est l'incapacité de déterminer à l'avance quelle coiffure il souhaite adopter, et de conserver une trace de celle-ci.

Alors pourquoi les réseaux de salons de coiffure n'adopteraient-ils pas le web-to-print ? Après tout, chaque client d'une de ces enseignes dispose généralement d'une carte de fidélité qui… ne sert généralement à rien.

Imaginez ce client qui se connecte sur le portail web mobile du salon de coiffure, pour "essayer" plusieurs coupes de cheveux jusqu'à trouver celle qui lui convient en forme, couleur et aspect. Pour cela, il lui suffit de se prendre en photo avec son smartphone.
Une fois choisie, la coupe de cheveux est mémorisée, et transmise au salon auprès duquel il a pris un rendez-vous.

Lorsque le client se présente dans son salon, il est accueilli par un coiffeur souriant qui lui présente un tirage papier de la simulation choisie. Gain de temps, meilleure compréhension, service personnalisé, fidélisation… tous les ingrédients sont là.

Et si par hasard le coiffeur change, ou si le client déménage, il lui suffit de présenter sa carte de fidélité pour retrouver l'historique de ses coiffures et mieux exprimer ses attentes.

Tout cela à fin d'éviter des désastres capillaires.
Ou pas.

Ce genre de simulateur permet d'éviter la tentation d'adopter la coiffure de Justin Bieber lorsqu'on approche la quarantaine.


Le web-to-print et le mobile offrent une richesse de combinaisons quasi infinies, transposables à quasiment tous les métiers ; il suffit juste de se creuser les méninges.


Source : http://www.journaldesfemmes.com/beaute/changez-de-coiffure/homme/

Commentaires

  1. Tu aurais pu finir par "sans s'arracher les cheveux" :D

    RépondreSupprimer
  2. On a développé une application de ce type pour une société allemande il y a quelques années. Je ne savais pas qu'on avait fait du web2print ;-)
    Cela dit, ils ont eu du mal à vendre le logiciel car les coiffures étaient magnifiques et les coiffeurs étaient stressés de ne pas arriver à satisfaire les clients...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]