RedTie : une technologie web-to-print qui colle aux attentes des imprimeurs




Dans le domaine des applicatifs web, je distingue généralement deux familles :
  1. les apps qui "déchirent", que ce soit graphiquement, technologiquement ou fonctionnellement ; le genre de truc que l'on voit dans un salon et qui nous mettent une grande claque, en se disant qu'il faut qu'on engueule nos développeurs une fois qu'on sera rentré au bureau...
  2. les apps qui sont à peu près aussi fun qu'Outlook ou Ciel Gestion Commerciale... qui ne jouent pas sur des effets d'animation délirants, ni sur des technologies hyper innovantes... mais des apps qui collent au terrain.
Quelle différence au final me direz-vous ? Les premières sont généralement plébiscitées par les équipes de développement ou par le marketing. Les secondes sont plus souvent plébiscitées... par les clients ;-)

Et oui, à l'heure des interrogations sur le HTML 5, des questionnements sur la mort de Flex, sur les opportunités ou non d'intégrer telle ou telle fonction en JQuery... il ne faut jamais perdre de vue que les "vrais" gens qui vont utiliser votre appli au final :
  1. utilisent des postes de travail antédiluviens, dotés - dans le meilleur des cas - d'Internet Explorer 7
  2. ont une connaissance très limitée du web, d'un niveau basique en bureautique (sans que ce soit péjoratif)
  3. n'ont que peu de temps à consacrer à cette partie de leur boulot
  4. n'ont au final que des besoins relativement simples, pour lesquels ils attendent des réponses extrêmement efficaces
Dans le web-to-print, il en est exactement de même. Je sais, je vous montre régulièrement des exemples d'interfaces de l'espace avec des effets de folie, des trucs qui font baver...
Cela m'intéresse car je trouve qu'ils donnent un bon aperçu que ce que l'avenir pourrait nous réserver.

Mais pour ce qui est d'aujourd'hui, je préconise généralement de se focaliser sur l'efficacité.
J'ai découvert récemment les solutions de Red Tie, un éditeur anglais qui développe depuis bientôt 10 ans des solutions de web-to-print. Red Tie est un nom que l'on rencontre fréquemment dans notre secteur, sans que l'on connaisse forcément très bien cette techno, notamment parce qu'elle est plutôt circonscrite au Royaume-Uni, Irlande et Australie.

Au début, je me suis dit "mouais, bof, encore un truc à base de champs de formulaires à remplir". Après, je me suis pris une claque.
Eh oui, de nos jours, il est encore possible de faire de la personnalisation à base uniquement de champs de formulaires à remplir. Cela fonctionne même très bien. Et vous savez quoi ? Les clients adorent, car c'est facile à compléter, ça les guide dans leur démarche, et c'est très rapide à compléter. Simple, efficace, rapide... bref ça marche.

RedTie propose donc bien évidemment de la personnalisation de modèles. Mais pas que...
Leur offre est un système à tiroirs qui propose plusieurs modules qui permettent de créer des configurations très performantes :
  • personnalisation de modèles
  • commandes d'objets non-personnalisables (livres, cadeaux d'entreprises, goodies...)
  • gestion de commande complète, avec codes promos, gestion des facturation...
  • module de devisage et calculateur de prix
  • système d'approbation de commandes
  • gestion des données variables, de la façon la plus simple qui soit : le concepteur définit ses champs de données variables, le client n'a alors plus qu'à charger un fichier Excel. Désarmant de simplicité.
On comprend mieux pourquoi plus de 200 imprimeurs utilisent quotidiennement cette technologie dans le monde. C'est efficace, et je dirai même plus, efficient si l'on regarde les tarifs, particulièrement attractifs.

Mais RedTie ne se limite pas qu'au soft : ils ont compris depuis longtemps que leurs clients étaient en attente d'accompagnement. Ils proposent ainsi une académie en ligne consacrée au web2print, et une communauté d'utilisateurs très active propose même des extensions au sein d'une marketplace. C'est probablement le meilleur témoignage de la fiabilité de leur solution.

J'ai été réellement impressionné par la philosophie de cet éditeur. Je pense d'ailleurs que tout chef de projet devrait méditer de tels exemples. Avant d'imaginer ce que les clients voudraient, où le marché pourrait aller ou quelle technologie pourrait dominer, il faut connaître son marché. Comprendre les utilisateurs, leurs besoins, leurs contraintes. Et proposer des solutions en phase avec cette analyse.
Cela n'empêche ni la vision, ni la prospective.
Mais ça évite de partir dans tous les sens, en ramenant tout le monde sur terre.

RedTie ne dispose pas encore de distributeur en France, mais je vous invite quand même à jeter un oeil à leur site web. Et pourquoi pas à les solliciter pour une démo si vous êtes en recherche d'une solution.



Une vidéo qui montre comment se paramètre un store sur RedTie, et comment se chargent des modèles. D'autres vidéos sont disponibles sur la chaîne Youtube de RedTie


Liens :

Commentaires

  1. Bonjour, mise à part de l'academie, c'est exactement que iWay, previously Pressense maintenant de Pageflex, fait depuis 12 ans. Une autre différence c'est qu'il y a plus que 2500 licences vendus sous différent noms. Car des sociétes comme HP, Xerox et OCE le vendent en OEM.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette précision que j'ignorais Jean. Du coup, je tiens le sujet d'un prochain article ! ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]