Web-to-print : PageFlex confirme sa stratégie à l'international par l'ouverture d'un bureau à Sao Paulo

En début d'année, PageFlex a annoncé l'ouverture de son premier bureau européen. L'un des pionniers du web-to-print aux Etats-Unis entendaient ainsi accompagner la demande croissante de solutions web-to-print en allant au plus près des marchés.

Cette tendance se confirme aujourd'hui avec l'annonce de l'ouverture d'un bureau à Sao Paulo. En effet, si l'Europe occidentale et l'Amérique du Nord constituent les marchés historiques du web-to-print et plus largement, de l'impression numérique, la demande est en train d'exploser sur des zones telles que l'Asie et dans les pays émergents. Avec une économie en pleine effervescence et la préparation d'évènements internationaux, le Brésil est en plein dans cette vague.

Plus largement, comme me l'expliquait Patrice Bernou de HP lors de notre dernière interview, le numérique et les technologies cloud répondent parfaitement aux contraintes des pays en voie de développement. Ces technologies suivent la même logique que la téléphonie mobile : leur légèreté en termes d'infrastructures, leur flexibilité et leur coût relativement raisonnable répondent aux enjeux économiques de ces pays, comme on peut le voir par exemple avec DuduPrintz au Niger. C'est un axe de développement que les manufacturiers et les éditeurs de logiciels doivent aujourd'hui prendre en considération et ne surtout pas négliger, dans leur propre intérêt.

Source : WhatTheyThink

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]