Christian Fleury, imprimerie Gabel : "Les clients de l'imprimerie sont très réceptifs à l'offre cross-media"

crédit ©Pascal Monnet-CCI Rouen


Passer du discours ou de l'intention à la réalité n'est pas un exercice aisé. Nombreux sont ceux - et j'en fais partie - qui appellent de leur vœux à ce que l'imprimerie opère une mutation pour sa propre survie. Encore trop peu ont réussi à le concrétiser. Christian Fleury y est arrivé, lui. A la tête de l'imprimerie Gabel en Haute-Normandie, lui et ses équipes ont relevé le challenge de proposer de nouveaux services à leur clientèle, sans renier leurs origines. C'est ainsi qu'est né CrossEmedia (prononcer "crossimedia"), un département et une marque dédiée au marketing multicanal. Département qui fait aujourd'hui figure de pionnier en France et qui, à mon avis, doit montrer aux imprimeurs de l'Hexagone la voie à suivre. Rencontre…

Bonjour Christian et merci de ta disponibilité. Avant de commencer, peux-tu nous dire qui est l'imprimerie Gabel ? 

Gabel est une imprimerie de labeur existant depuis 1947 que j’ai reprise il y a une vingtaine d’années. L’imprimerie Gabel a toujours été assez innovante dans le milieu des industries graphiques de le Haute-Normandie dans la mesure où nous avons souvent été précurseurs dans de nombreux domaines et services. Quelques exemples :


  • l’intégration de la mise en page sur Mac dès 1990
  • label Imprim’vert dès 1995
  • premier imprimeur à être certifié PEFC en Haute Normandie
  • proposition de format malins dits « éco-formats », pouvant réduire le budget de nos clients jusqu’à 15% 
En combinant impression traditionnelle offset, impression numérique et solutions cross-media, nous sommes devenus en quelques mois l’un des seuls acteurs des industries graphiques en France à proposer des contenus déclinables sur trois supports de communications : le print, le web et le mobile. 


Comment est apparue l'idée - ou la nécessité - de changer de métier, ou du moins d'évoluer vers une nouvelle offre de services ?

Tout d’abord, nous n’avons pas changé de métier puisque l’imprimerie reste notre activité principale, nous l'avons tout simplement diversifiée. Cette idée est apparue à la suite du seul constat que le profil de la population changeait et qu’il fallait que le papier puisse jouer un rôle de passerelle vers des supports interactifs tels que le web et le mobile. Les produits proposés par notre département « crossemedia.fr » (prononcez le e comme un i) portent sur une offre d’outils dédiés au marketing synchronisé, qui sont le fruit de plusieurs années de travail. Notre imprimerie a pour volonté permanente de redéfinir les atouts puissants du support imprimé, afin de le rendre encore plus pertinent et cohérent dans un monde multi-canal en pleine mutation.






Pourquoi choisir l'offre d'expertise cross-media, plutôt par exemple que de créer une agence de communication ?

Nous n’avons aucunement l’intention de devenir une agence de communication, bien au contraire… les produits et les services que nous proposons sont avant tout destinés à tous ceux qui sont en charge de définir de nouvelles stratégies de communication, pour le compte de tiers ou pour leur propre compte. Notre objectif premier est de gérer la partie technique de cette gamme de solutions complémentaires à l’impression. Les medias que nous proposons complètent et ne contredisent jamais le produit imprimé que nous imprimons. Leurs actions combinées créent une synergie et renforcent ainsi les messages. En associant les outils print, web et mobile, nous proposons ainsi aux entreprises ou agences de communiquer de façon élargie et moderne, plus interactive. Je tiens à souligner que le media papier est très important et qu’il ne faut en aucun cas le négliger, au risque de se priver d’une partie importante de sa cible. Ce n’est pas parce nous sommes dans l’ère du tout numérique, qu’il faut faire une campagne de communication exclusivement web, c’est vraiment le piège à éviter !


Comment s'est déroulée la mise au point de cette nouvelle offre ? Avez-vous recruté de nouveaux profils ou vous êtes-vous appuyé sur des ressources déjà présentes dans l'entreprise ?

Cette nouvelle offre a d’abord fait l’objet de recherches sur les tendances en matière de communication multi-canal et de marketing Print, web et mobile. Nous avons ainsi pu constater que le media papier pouvait vivre une « seconde vie », plus interactive dans des pays comme le Japon, la Corée, les Etats-Unis… De ce constat, une réflexion est née sur la manière dont nous pourrions nous aussi enrichir le papier et proposer des solutions à nos clients actuels mais aussi à de nouveaux clients. Pour ce projet, nous nous sommes appuyés sur des salariés déjà présents dans l’entreprise à qui nous avons apporté des formations complémentaires. Nous avons parallèlement recruté de nouveaux profils aux savoir-faire et compétences différents, tels que webdesigner et développeur web. Cela a permis à Gabel d’être totalement polyvalente et autonome dans les domaines print, web et mobile. Bien évidement ces recrutements se sont accompagnés d’investissements en matière de développement logiciel informatique et d’infrastructure serveur pour proposer des offres complètes et sécurisées à nos clients.


Comment cela a-t-il été perçu en interne ? Menace ou opportunité ?

Lorsque le projet a été présenté en interne, le personnel a apprécié de voir à quel point l’entreprise cherchait à s’adapter au nouveaux modes de communication et dans une certaine mesure combien nous pouvions être innovants tout en favorisant notre activité principale et historique. Nous avons prouvé en interne que Gabel pouvait être réactive et s’adapter au marché, plutôt que de subir les effets de la révolution technologique. Pour obtenir cette adhésion nous avons communiqué en interne sur ce que représentait le département cross-media et quels en seraient les objectifs afin que chacun cerne bien cette nouvelle activité. Globalement, je peux dire que tous ont fait preuve d’une grande ouverture d’esprit et de motivation pour inclure ces nouveaux outils et services à la stratégie de l’entreprise. 


Quelle est la réaction de vos clients ?

Nos clients sont stupéfaits de voir à quel point un imprimeur peut proposer un ensemble aussi vaste de solutions venant compléter leurs supports papier de façon cohérente. En outre ils sont très réceptifs vis-à-vis de cette nouvelle offre et apprécient qu’on leur présente plus en détail lors de nos « Matinales » consacrées au cross-media. En effet, nous organisons des matinales au cours desquelles nous nous chargeons de leur présenter les enjeux d’une communication synchronisée. Nous tentons de les sensibiliser et de leur faire prendre conscience de l’importance d’une communication multi-canal pour toucher la totalité de leurs cibles.


Quelles sont vos attentes vis-à-vis de CrossEmedia ?

J’espère bien évidemment que nous allons progresser quotidiennement et pouvoir ainsi proposer des solutions multi-canal toujours plus pertinentes (d’autres offres combinant le print, le web et le mobile sont actuellement en préparation). Nos clients directs et les agences que nous côtoyons sont conscients de l’importance du multicanal aujourd’hui. Il reste à la plupart d’entre eux pas mal de chemin pour définir une stratégie claire qui permette d’être performant. Toutefois, notre approche est stimulante à leurs yeux et leur envie de collaborer avec notre entreprise est grande. D’ores et déjà nous pouvons affirmer que cette activité représentera une part non-négligeable de notre chiffre d’affaire dans les années à venir


Merci à Christian pour sa disponibilité, et encore bravo aux salariés de l'imprimerie Gabel pour le travail réalisé. De vrais sherpas !


Liens :



Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud