Instagram, ou la victoire de l'Inbound et de la stratégie mobile-first

Après de looooooooongues années d'attente, Instagram vient de lancer une initiative pour autoriser les marques à réaliser de la vente en ligne. Ce qui particulièrement intéressant, c'est la façon dont c'est réalisé (et qui explique le temps mis à s'ouvrir au eCommerce) : la vente en ligne ne dénature pas les fondements d'Instagram. La photo reste reine, la mise en scène n'est pas altérée, et aucun gros call-to-action ne vient dénaturer le visuel.
Instagram a en effet pris le parti d'utiliser des tags pour permettre à l'annonceur d'identifier un produit et d'autoriser sa vente en ligne. Il faut donc que l'internaute clique sur un produit présenté pour déclencher le processus d'achat.

Kate Spade from Instagram for Business on Vimeo.

La mort du roi "Buy Button"

Le eCommerce sans bouton "acheter" devient possible. Pour moi, cela signifie également autre chose : c'est la victoire de l'Inbound. Sur Instagram, les marques attirent par la mise en scène, par le visuel, par le contenu proposé, par une forme de ligne éditoriale. La "réclame" et le bombardement publicitaire ne durent pas, et c'est qui fait la force de ce réseau.

Mobile-driven eCommerce

L'autre élément marquant lié à cette évolution d'Instagram, c'est la confirmation - s'il en fallait encore une - de la prédominance du mobile dans les comportements d'achat. S'il fut un temps où on consultait un produit sur son smartphone pour l'acheter ensuite sur son desktop, il est totalement révolu. L'expérience d'achat est désormais plus friendly sur smartphone ou tablette, elle autorise plus de spontanéité et d'impulsivité, et les interactions sont plus natives que sur un ordinateur de bureau. Au delà de ça, dans un environnement où l'ordinateur "objet" est de plus en plus une machine partagée et désincarnée, le smartphone est un objet doudou, collé à nous à longueur de journée. Il contient tous nos secrets, nos souvenirs et nos moyens de paiement, et les acheteurs lui font confiance.

Une belle opportunité pour les eCommerçants story-tellers

On me pose souvent la question de savoir comment se différencier sur le web, en particulier lorsque l'on est tout petit. Et je réponds systématiquement : "quelle histoire avez-vous à raconter ?".
Avec Instagram, votre histoire doit se raconter en images, elle doit vivre au quotidien, elle doit s'inspirer de l'actualité, elle doit inspirer le lecteur. Et bonne nouvelle, vous allez bientôt pouvoir monétiser votre histoire. Alors à vos crayons, construisez la légende de votre marque, faites de belles photos et créez le lien vers votre site ecommerce.

Commentaires

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source