Growth Hacking : je suis un activateur de croissance

Source : Marketing Digital


Je n'ai jamais eu un parcours linéaire. Aujourd'hui, on parle de "slasheurs" pour désigner celles et ceux qui multiplient passions et expériences. De mon temps, on parlait de profil "atypique", ce qui n'était pas super bien vu de la part des recruteurs.

En fait, j'ai toujours été passionné par plein de trucs différents. Au début, ça a été les ordinateurs. Le vieux PC XT de mon père, mon premier Amstrad, le Basic, l'assembleur, puis un jour, un Mac. Ensuite j'ai découvert le web, et là, grosse claque. En parallèle, j'adorais écrire, et de fil en aiguille, publier. A la fac, je délaissais les cours pour publier un fanzine assez délirant qui m'a valu quelques soucis avec le rectorat. Du coup, j'ai découvert la PAO et de fil en aiguille, j'ai ouvert les portes d'une imprimerie. Et là, re-grosse claque. L'odeur de l'encre, les conducteurs de machine qui me faisaient penser à Gabin sur sa locomotive, ce papier qui sort de la presse comme un pain cuisant dans le four d'un boulanger, j'ai adoré cela.

L'osthéopathe des entreprises


Mais impossible de tout faire. Du coup, j'ai alterné : du web, au print, à la pub. Jusqu'au jour où le web-to-print s'est développé. Donc là, forcément, ça commençait à prendre du sens. Et puis je suis allé vers le eCommerce, où il était enfin possible de développer une approche globale du marketing. Casser les silos, raisonner largement, cesser d'opposer IT, production et marketing. Changer les règles du management, bouger les codes, faire confiance aux gens. Bref, faire au business ce que l'osthéopathie fait au corps et à l'âme : résoudre les problèmes et faire du bien grâce à une approche globale.

Au cours des dernières années, mes équipes ont su démontré qu'en ayant cette approche d'ensemble, il était possible de décupler la croissance d'une entreprise web, pourtant issue d'un métier hyper-traditionnel. Avec quels résultats !
Pourtant, je me rends aujourd'hui à quel point il est difficile de mettre un nom sur ce que je fais, ce que je maîtrise et surtout ce que j'aime : je suis directeur marketing, mais pas que... Je suis directeur informatique, mais pas que... Je suis Digital Officer, mais pas que... Impossible de rentrer dans une case, et ce n'est pas (que) la faute à mon embonpoint :-) !

Booster la croissance par une approche globale


Aujourd'hui, au hasard de mes lectures, je mets enfin un mot sur ce que je suis. Growth Hacker.
Vous n'imaginez pas à quel point ça me fait du bien.
Se rendre compte que finalement, tout ce parcours, toute cette énergie, toute cette passion converge en quelque chose de concret, parfaitement en phase avec le monde actuel. Ce n'est pourtant qu'un mot.

En français, ça peut se traduire par "activateur de croissance". C'est exactement cela.
Quelque soit le domaine d'activité, mon job et mon talent, c'est de booster la croissance, en ayant une approche globale de l'organisation. Identifier les problèmes, les noeuds, détecter le potentiel, et corriger tout cela pour faire progresser l'ensemble.

Et vous, êtes-vous prêts pour la révolution du growth hacking ?

Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud