eCommerce : comment surveiller les prix de ses concurrents ?


Quand on vend des produits sur internet, le tarif est le nerf de la guerre. Lorsqu'ils recherchent un produit, beaucoup de clients déterminent le premier niveau de choix en fonction du prix. Ensuite viennent les critères de confiance et de services, mais comme dans le commerce traditionnel, le prix d'appel est déterminant.

A l'heure où les points de vente se multiplient (site web, social selling, marketplaces), où les catalogues s'étoffent à la vitesse grand V et où les prix changent toutes les 10 mn, il devient impossible de surveiller manuellement les tarifs de ses concurrents. Alors comment faire pour rester dans le coup ?

Produits standards ou sur-mesure ?

Le premier critère à prendre en considération, c'est votre catalogue produit. Si vous vendez des produits standards, avec un code-barre et un nom standardisé, le travail sera facilité. En effet, une recherche sur Google Shopping va déjà vous donner une idée assez précise 1) de vos concurrents 2) de leurs prix d'appel.

En jouant avec les alertes Google, vous avez même la possibilité de détecter assez facilement des changements. Néanmoins, cette méthode est empirique et ne vaut que pour un nombre réduit de produits.
Vous avez également la possibilité d'automatiser un peu cette analyse, en utilisant les comparateurs spécifiques à Amazon : à partir d'un code EAN ou ASIN, des solutions scannent les boutiques Amazon pour vous indiquer quels sont les prix pratiqués. Parmi ces plateformes, on trouve notamment :



Principal inconvénient : ces solutions ne scannent qu'Amazon et parfois, eBay… et elles ne sont pas paramétrables. Par ailleurs, elles ne s'appliquent pas aux produits spécifiques, qui ne sont pas fabriqués industriellement ou qui ne disposent d'aucune référence standard. A ce niveau, les choses se compliquent et requièrent une analyse plus fine, et des outils plus sophistiqués.


Du comparateur basique aux scrapeurs intelligents

De nombreux éditeurs de logiciels se sont lancés dans l'aventure de la comparaison automatisée des prix. Certains demandent un paramétrage avancé à l'utilisateur, qui va indiquer qui sont ses concurrents et quelles sont les URLs des pages produits. D'autres à l'inverse, misent tout sur l'intelligence artificielle combinée au scraping, pour faciliter la veille tarifaire.
Personnellement, j'ai utilisé les deux catégories de logiciels, et même si cela peut paraître surprenant, je préfère les outils que l'on configure à la main, car je les trouve plus précis et plus fins.
Ce choix est totalement personnel, mais je privilégie généralement le pragmatisme et l'efficacité, d'autant que les solutions simples sont souvent moins coûteuses que les plateformes automatisées.
Parmi les différentes technologies disponibles, je recommande PriSync.
Cet outil est très simple : il vous permet de créer votre catalogue de produits, de définir l'URL de votre page produit, et d'indiquer les URLs des fiches produits de vos concurrents.

Une fois paramétré, Prisync va analyser plusieurs fois par jour les différents URLs, pour créer ensuite un index produit et un tableau de bord qui va vous indiquer très précisément comment vous vous situez par rapport à vos concurrents. Au travers de graphiques très simples, vous allez voir si vous êtes bien positionné, ou complètement à l'ouest…


Le gros avantage de cette solution, c'est sa simplicité et la rapidité à laquelle elle vous rapporte des résultats, pour un tarif intéressant. Vous pouvez importer des catalogues produits en lot, via un fichier Excel. Par contre, il n'est pas possible – pour l'instant ? – de récupérer automatiquement un flux produit et d'automatiser le scan. Pour cela, on passe dans une autre dimension, avec des solutions plus avancées, plus performantes et forcément plus coûteuses :

Quelle que soit la techno que vous choisissez, ce qui compte c'est votre vigilance et votre réactivité face à vos concurrents. Le prix ne fait pas tout, c'est clair… mais il détermine souvent si un visiteur va venir sur votre site web ou passer son chemin.
Une stratégie de prix ne consiste pas nécessairement à être le moins cher : mais elle doit être cohérente par rapport au marché, à votre proposition de valeur, et aux bénéfices attendus.

Commentaires

  1. Olivier Grenet30 mai 2017 à 18:10

    Mes voisins de Pricing Assistant (http://www.pricingassistant.com/en) valent le coup d'oeil également.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud