Et si Slack était tout simplement la meilleure plateforme de support client ?

 

A l'heure où chacun(e) de nous dispose d'au moins deux adresses e-mail, d'un Skype, d'un Facebook et d'un LinkedIn, sans compter les Snapchat et WhatsApp, la communication se perd dans les méandres du multicanal. On a des données un peu partout, des bouts de conversations dispersées et rien n'est plus centralisé.
L'email ne suffit plus, et les outils de gestion de projet sont souvent à la ramasse.
C'est dans ce contexte que Slack s'est créé : mi-réseau social, mi-forum, c'est aussi un chat collaboratif, un respository de documents, et le point d'entrée vers beaucoup d'applications tierces. Ajoutez une interface très sympa et rapidement, vous obtenez un outil idéal pour gérer une équipe et collaborer efficacement.

Globalement, Slack est utilisé surtout par les équipes de développement et de gestion de projet. Mais rien n'empêche de l'utiliser dans d'autres contextes, notamment avec des clients. Plutôt qu'un chat anonyme ou impersonnel, les clients adorent les canaux qui leur permettent de dialoguer avec de vraies personnes. Cela crée une forme d'intimité propice à la fidélisation, et pour l'utiliser quotidiennement, il faut reconnaître que Slack est très fort pour cela. C'est mieux que l'email, le chat ou le téléphone, ça permet d'historiser les échanges, de créer des fils de discussions (channel sur), d'abonner des personnes, de leur téléphoner... franchement, c'est à prendre en considération au moment du choix d'une plateforme de helpdesk.

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]