Snap prépare le lancement de sa régie publicitaire

Si vous ne savez pas ce qu'est SnapChat, si vous vous demandez d'où sortent ces photos d'individus affublés d'oreilles de chat ou d'yeux de biches ou si votre ado vous l'a expliqué mais que vous n'y comprenez toujours rien, ne vous inquiétez pas, c'est que vous êtes trop vieux.
Lorsque les quadras et quinquas ont commencé à utiliser Facebook, les djeuns se sont tournés vers d'autres réseaux où ils avaient moins de risques de tomber sur leurs aïeux.
Snapchat s'est construit sur un modèle de contenu éphémère, images, vidéos ou chats qui s'effacent au bout de quelques minutes. Les contenus sont publiés soit par des individus, soit par des médias partenaires. Au fil des années, Snap s'est enrichi de fonctions permettant de sauvegarder certains contenus, de gérer des conversations de groupes ou de cumuler plusieurs contenus pour en faire une histoire - ou story.
Il est aussi possible de gribouiller ou de bidouiller des contenus pour les rendre plus ludiques.

En quelques années, Snap est devenu un média de poids dans l'univers des ados et des jeunes adultes. Jusqu'à présent, la publicité se limitait à du Marketing de contenu très opportuniste, réalisé par quelques marques avant-gardistes.
Dans quelques semaines, Snap va lancer sa propre plateforme publicitaire, pour marcher dans les pas de Facebook et Twitter. Les annonceurs vont avoir le choix parmi plusieurs formats différents pour toucher une cible hyper-qualifiée et plutôt forte consommatrice.
Certes, cela ne concerne pas tous les métiers, mais si votre cible est consommatrice de Snap et que vous vendez en ligne, vous avez intérêt à vous intéresser de près à ce nouveau canal.

Les specs des campagnes publicitaires sont disponibles en ligne, si le cœur vous en dit : https://storage.googleapis.com/snapchat-web/marketing/snapads/pdf/pdf_specs_en.pdf

Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud