#eCommerce : Google Shopping Actions, le méta-panier de Google pour concurrencer Amazon

Bien qu’à priori tout les oppose, Google et Amazon se livrent une guerre sans merci car ils poursuivent un même but : la captation d’audience.
Depuis plusieurs mois, leurs orientations stratégiques convergent depuis des points de départ pourtant très différents (moteur de recherche d’un côté et vente de livres de l’autre) :
  1. Assistants de recherche vocale avec Google Home d’un côté et Alexia de l’autre : l’enjeu est faramineux, les études prévoyant que près de la moitié du trafic de recherche se fera à travers un assistant vocal d’ici 2 à 3 ans
  2. Stockage cloud
  3. Publicité en ligne : LE modèle économique qui a fait la fortune de Google tente de plus en plus Amazon, qui vient d’annoncer ce mois-ci qu’elle allait proposer de nouveaux formats d’insertion publicitaire avec liens externes aux annonceurs, dans les résultats de recherche de son appli mobile
  4. La vidéo en ligne : Google a son Play Store, Amazon propose une offre de plus en plus complète à ses clients Prime
Reste la vente de produits en ligne, domaine de prédilection d’Amazon. Jusqu’à présent, Google Shopping se contente d’être un méga-comparateur d’offres qui redirige les internautes vers les sites correspondant aux offres sélectionnées.
Au semestre prochain, Google va lancer sa propre marketplace en France, probablement sous le nom de Google Shopping Actions.
Le principe sera sensiblement le même que pour Shopping à un détail près : l’internaute pourra ajouter des produits à son panier depuis Shopping Actions (et donc sans aller sur le site du e-Commerçant), combiner des produits de plusieurs sites différents et régler sa commande avec son compte Google. C’est diablement pertinent je trouve… Au lieu d’imaginer une marketplace de plus, Google se positionne au-dessus de la mêlée en se focalisant sur la comparaison de produits, et sur l’expérience de checkout (méta-panier multi-sites et mode de paiement sécurisé).

Commentaires

Articles les plus consultés

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Pourquoi le RGPD est une chance pour les imprimeurs

En direct du CloudPro