Pourquoi et comment Amazon va bouleverser le #webtoprint

La boutique en ligne de Smartlabel sur Amazon



Le modèle dominant que l'on connaît dans le web-to-print date (déjà) de plus de dix ans : un site web avec tous les codes du e-Commerce, un catalogue plus ou moins large de produits d'impression et, soit de la personnalisation en ligne, soit la capacité à envoyer un fichier pour l'imprimer.

Une fois doté de son site web, le e-imprimeur voit deux grands chantiers s'ouvrir à lui :

  • acquérir de l'audience
  • se différencier
C'est généralement que les choses se corsent : le marché étant de plus en plus saturé par de grands acteurs mainstream (Vistaprint, Online Printers, Rapid Flyer, Saxoprint, Exaprint, Flyer Alarm, EasyFlyer, Print O'Clock…), le coût d'acquisition augmente en flèche, en particulier sur les modèles marketing basés sur de l'enchère (Google Ads ou Facebook Ads). Capter un nouveau visiteur coûte cher, et la pléthore d'offres disponibles incite le client à zapper…

Pour se différencier, certains jouent la carte de la guerre des prix, d'autres se spécialisent, soit sur un type d'impression (par exemple les étiquettes pour Smartlabel ou la signalétique pour "Mon Enseigne), soit un type de clientèle (les revendeurs pour Exaprint ou Realisaprint), soit en proposant des services spécifiques, comme la livraison hyper-rapide sur les grandes villes (exemple de Comoprint à Paris).

Au fil des années, et malgré ces quelques divergences, on a ainsi pu constater une forme de standardisation de l'offre tant sur le modèle de distribution que sur les produits proposés ou les modes de personnalisation offerts. 


Des modèles alternatifs émergent

Depuis que le smartphone est entré dans nos vies, bien des choses ont changé : avant, nous nous trimballions avec un appareil photo numérique qui captait nos images. Images que l'on transférait sur notre ordinateur pour ensuite faire des tirages. Désormais, tout cela se trouve – et reste – dans notre smartphone. Pour exploiter le potentiel des photos personnelles, de nombreuses startups se sont lancées dans la création d'applis permettant de commander des tirages personnalisés ou des objets publicitaires à partir de nos photos personnelles, directement depuis son mobile. Ce sont des solutions comme Cheerz ou Lalalab qui à leur façon, ont imaginé de nouveaux modes de consommation du Print personnalisé… au point qu'aujourd'hui, ils gèrent l'envoi de cartes postales personnalisées depuis un smartphone.

Etonnamment, les gros faiseurs "mainstream" du web-to-print n'ont pas pris ce virage, et restent cantonnés sur leur modèle originel…

La montée en puissance des marketplaces

Dans le eCommerce, la nouvelle grande révolution, c'est celle des places de marché : Amazon, AliExpress, eBay, bientôt Google… on y trouve de tout, à tous les prix, et surtout, tout le monde, ou presque, peut y vendre ses produits.
En quelques années, Amazon a réussi à bousculer la grande distribution au point de changer la donne et modifier profondément les habitudes de consommation des particuliers.
Pour les fabricants, ces nouveaux terrains de jeux bouleversent leurs règles de distribution en ouvrant de nouvelles perspectives…
L'imprimerie est restée relativement à distance de ses places de marché, pour une raison essentielle : ces marketplaces distribuent des produits manufacturés standards… or le standard "grande série" est plutôt rare dans l'imprimerie.

Sauf qu'aujourd'hui, sur les marketplaces comme ailleurs, la tendance montante est celle de la personnalisation. Lancé il y a un peu plus d'un an aux Etats-Unis, Amazon Custom permet ainsi d'intégrer des données variables sur tout type de produit pour réaliser des commandes personnalisées, directement depuis son interface Amazon.

Avec Amazon Custom, il est désormais possible de personnaliser des produits imprimés directement depuis l'interface d'Amazon, en ajoutant son texte et ses photos à des gabarits pré-définis


Et là, c'est une magnifique opportunité qui s'ouvre pour les imprimeurs : comme beaucoup de petits producteurs, ils ont désormais la possibilité de proposer leurs produits sur Amazon, et d'offrir de la personnalisation en web-to-print sans investir trop massivement dans des technologies coûteuses. De surcroît, ils bénéficient du bassin de clients déjà présents sur Amazon.
C 'est véritablement un nouveau modèle qui s'ouvre pour l'imprimerie…

Les enjeux futurs : recherche vocale, circuits courts… ou très longs

Le web que nous connaissons aujourd'hui aura totalement changé dans 5 ans. Les analystes prévoient que plus de 50% des recherche naturelles se feront depuis des assistants vocaux : soient des enceintes connectées, soient des smartphones ou autres…
Or ces technologies sont verrouillées par 4 acteurs : Amazon, Google, Apple et Microsoft.
Cela signifie que pour exister dans le digital, en tant que marchand, dans 5 ans, il faudra être présents sur ces canaux… et cela passera nécessairement par un référencement sur certaines marketplaces (Amazon ou Google) ou une présence sur les stores mobiles tels que ceux d'Android ou Apple.

Les marketplaces sont également en train de muer, pour s'adapter à un monde de consommateurs qui exigent des circuits courts. L'imprimeur est un producteur local, et il a sa place sur ces places de marché, aux côtés d'acteurs plus gros et plus lointain… Il faut juste mettre en valeur son offre, ses différences et ses qualités.


Si vous réfléchissez à vos perspectives d'avenir, à votre stratégie, ne vous limitez pas au web-to-print "traditionnel" : je ne prétends surtout pas que ce modèle est mort, je veux simplement souligner qu'il ne sera plus dominant dans les années à venir. Des modèles dérivés vont émerger très vite, et ils constituent autant d'opportunités pour les producteurs. La seule question à se poser est la suivante : demain, où seront mes clients ?

Aller plus loin : http://amazon.fr/smartlabel

Commentaires

Articles les plus consultés

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Pourquoi le RGPD est une chance pour les imprimeurs