Quelle est la différence entre un média de masse et un média relationnel ?

Historiquement, on distingue les médias de masse des autres vecteurs de communication par leur capacité à adresser un même message à un grand nombre d'individus (la masse…). Ce qui était une force est aujourd'hui une limite, voire une faiblesse, si on se positionne du point de vue du marketeur et de l'annonceur. Pour ma part, du point de vue de l'annonceur, je dirai que ce qui distingue un média relationnel d'un média de masse, c'est la capacité à faire du remarketing. Ça paraît bête comme cela, mais si vous y regardez de plus près, vous constatez que seuls les médias "modernes" (eg. moins de 10 ans) proposent aujourd'hui une contextualisation de l'information et de la publicité en fonction de du comportement de l'utilisateur ou de l'usagé. Or ce qui est commun sur le web, dans nos réseaux sociaux, dans la vente en ligne ou sur nos magazines en ligne est totalement impossible voire incongru dans nos journaux, sur l'affichage public, dans notre poste de radio ou sur notre TV. Pourtant, je suis convaincu que ces médias de masse vont faire leur transition : avec l'avènement des SmartTV et du WiFi dans les voitures, demain ou après-demain, les plages de pub seront adaptées à vos habitudes de consommation, et le contenu éditorial s'ajustera en fonction de vos goûts. Rêve de publicitaire, cauchemar de citoyen… difficile à dire ce que l'avenir nous réserve. Mais en tout cas, cette dualité ne durera pas, croyez-moi.

Commentaires

Articles les plus consultés

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud

PIM : Akeneo 1.6 est disponible en open-source