Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2019

L'arrivée des marketplaces dans l'imprimerie en ligne : menace ou opportunité pour les imprimeurs ?

J'animais hier une conférence lors du Symposium de l'Impression Numérique à Paris sur la thématique des places de marché, et de leur arrivée dans le monde de l'imprimerie en ligne. L'occasion de faire le point sur ce que ça implique, sur les exemples de ce qui s'est produit dans d'autres secteurs, et sur les conséquences potentielles pour les imprimeurs-fabricants… Même si la menace peut sembler lointaine, l'exemple d'autres secteurs a prouvé qu'en très peu de temps, un acteur disruptif dans son approche pouvait complètement bouleverser l'équilibre d'un marché, et secouer fortement les acteurs en place. Pour les imprimeurs, la question essentielle est de trouver un positionnement par rapport à ces nouveaux opérateurs : ils constituent un formidable terrain de jeu pour qui souhaite tester l'imprimerie en ligne sans investir des sommes folles dans un site web. Ils constituent aussi une belle opportunité de remplir son planning machine, à …

CloudPrinter, l'imprimerie GloCale, lance une nouvelle fonction de QuickPrinting

CloudPrinter est une méta-plateforme d'imprimerie en ligne, qui repose sur un principe à 4 facettes :

une plateforme webune présence commerciale dans près de 104 paysun réseau d'imprimeurs à l'échelle mondialedes connecteurs qui permettent d'interconnecter la plateforme avec une multitude de services :des plateformes eCommerce comme Magento, WooCommerce ou Shopifydes logiciels comme Adobe Creative Cloud, Office 365, des espaces de stockage en cloud comme One Drive, Dropbox, Google Drive…des CRM comme Sales forceet des connecteurs génériques type Zapier ou Enfocus Switch
Ce concept permet aux clients de commander leurs imprimés depuis leur environnement de travail et d'avoir la garantie qu'ils seront imprimés au plus près d'eux, pour un plus grand bénéfice commercial, logistique (délai)… et écologique (réduction des émissions de CO2).
Pour les imprimeurs, c'est une façon intéressante de développer leur business en se référençant sur cette méta-plateforme.

Connect, le nouveau portail dédié aux revendeurs de Helloprint

Lancée en 2013 aux Pays-Bas, Helloprint ne cesse de se développer dans toute l’Europe. Comme je l’expliquais il y a quelques semaines dans ce blog, Antoine Bertout vient de rejoindre l’équipe d’Helloprint comme Country Manager France, avec l’objectif affiché de développer le réseau de partenaires industriels et d’accroître le chiffre d’affaires dans l’Hexagone. Dans cette perspective, la startup vient de lancer Helloprint Connect, un nouveau portail réservé aux revendeurs. Ce portail exclusif, accessible gratuitement aux revendeurs, imprimeurs, agences de communication et graphistes, propose des prix extrêmement avantageux, des délais réduits et, à terme, des services dédiés, comme une API pour interfacer son site de vente en ligne au catalogue Helloprint. Attention, la plateforme est limitée aux 100 premiers inscrits.




Comme l’explique Antoine, Helloprint cultive sa différence, en jouant sur la proximité de ses équipes avec les clients revendeurs : « nous voulons faciliter la vie de …

Des résultats contrastés pour Cewe et Cimpress au 3è trimestre 2019

Côtés en Bourse, les groupes Cewe et Cimpress communiquent à chaque fin de trimestre sur leur situation financière, et sur la performance commerciale de leurs différentes entités. L'occasion de faire un point sur la situation de deux principaux majors de l'imprimerie commerciale en ligne…

Cewe : les produits photo cartonnent, alors que l'impression commerciale plafonne 12,9%, c'est la croissance du marché des produits photos chez Cewe (photobooks, calendriers, cartes…) sur les trois premiers trimestres de l'année. Une performance impressionnante, menée par une série d'acquisitions d'entreprises dans ce secteur hautement concurrentiel : après DeinDesign et Cheerz, Cewe a en effet racheté en mai dernier pour un montant estimé de 30 millions d'euros la société Whitewall, spécialiste de l'art mural [source] en Europe et aux Etats-Unis.

Dans l'impression commerciale, la situation est plus contrastée, avec seulement 2,8% de croissance sur les 3 premie…

Illustration du principe d'une place de marché dans l'imprimerie

La startup portugaise 360 Online Print vient de publier sur le profil Linkedin de l'un de ses dirigeants une photo d'un diapo très intéressante. On y voit le principe de fonctionnement de la marketplace, exemple parfait de ce concept.

Les SMBs (comprendre PME clientes) achètent leurs imprimés sur le site de 360 Online Printing. Les commandes sont ensuite amalgamées (étapes "aggregation"), puis contrôlées en preproduction, avant d'être expédiées vers les "partenaires d'impression"… autrement dits les imprimeurs sous-traitants. Après impression et conditionnement, les commandes sont expédiées en marque blanche vers la PME acheteuse, via les transporteurs du groupe.

C'est l'exemple académique d'une place de marché, avec le risque, pour l'imprimeur, de soumissionner sur des jobs via des systèmes d'enchères inversées…

Quel imprimeur en ligne se fera racheter par Amazon ?

On me demande assez souvent si Amazon va se lancer dans l’imprimerie en ligne… et généralement, la question qui suit concerne l’opérateur qui pourrait se faire racheter par la même occasion. De mon point de vue – et vous le connaissez forcément si vous suivez mes publications – la première question à se poser n’est plus SI, mais QUAND Amazon démarrera son offensive dans l’imprimerie en ligne.
J’en suis convaincu, ce marché attire le géant de Seattle car il dispose de toutes les caractéristiques “intéressantes” pour lui : produit globalisé, avec relativement peu de variantes par pays, gérable localement en termes de logistique, demande en croissance tant sur le marché des particuliers que des professionnels, et forte capacité de disruption du marché… Car oui, après 20 ans de développement selon un modèle quasi-unique, le marché de l’imprimerie en ligne est à l’aube d’une disruption qui rebattrait les cartes en Europe et aux USA. Et puis, les tests réalisés discrètement depuis 2 ans su…

Saxoprint lance un portail fermé réservé aux revendeurs

Selon le magazine anglais PrintBusiness, Saxoprint vient de lancer un portail fermé réservé aux revendeurs. Le principe est connu : les revendeurs doivent réaliser un demande d'inscription en fournissant un certain nombre de pièces justificatives. Sous 2 heures, le compte est vérifié par les équipes de Saxoprint, et ensuite, le revendeur peut accéder à l'offre tarifaire “la plus compétitive de Saxoprint, (…) avec des niveaux de remises pouvant atteindre 25%” explique Philip Foster à PrintBusiness.



Pour l'instant, ce portail fermé est uniquement testé en Allemagne, Autriche et au Royaume-Uni. On peut raisonnablement imaginer que si l'offre s'avère pertinente commercialement sur ces territoires, elle puisse être étendue à tous les pays où opère Saxoprint, dont la France…

Source : https://printbusiness.co.uk/news/Saxoprint-opens-members-only-access-to-its-best-prices/121609/

Rapid Flyer, renaissance d'une marque iconique du Web-To-Print

Ils sont peu nombreux, les sites d'imprimerie en ligne qui affichent plus de 15 années d'existence au compteur… Parmi eux, Rapid-Flyer, une marque iconique, en particulier dans le Nord de la France. A l'origine, le monde de la nuit, et un studio de création graphique monté par 3 copains lillois : Kali Communication. En 2001, Kali crée sa startup, Rapid-Flyer qui donnera naissance en 2002 à un des premiers sites français de web-to-print, site dont la notoriété grandira fortement dans les années qui suivent. L'entreprise profite de cette croissance pour investir sur son parc machine…
En 2012, Rapid-Flyer est racheté par le groupe d'imprimerie Techniphoto.  Créé en 1971, ce leader régional de l'impression offset feuille emploie 350 personnes sur plusieurs structures.

Pour donner un nouvel élan à cet acteur historique, Nicolas Mathieu prend la direction de Rapid-Flyer en janvier 2019 : rebranding, réorganisation, nouveaux défis… une nouvelle feuille de route est d…

Des prévisions de croissance similaires pour l’imprimerie en ligne et l’impression numérique

Deux études de marché viennent d’être publiées quasi simultanément, avec des corrélations intéressantes.  D’un côté, l’agence Smithers prévoit une croissance annuelle moyenne (CAGR) de 5,3% pour l’impression numérique sur la décennie à venir. Concrètement, cela signifie que l’impression toner (sec ou liquide) et le jet d’encre vont prendre des parts de marché sur les autres technologies plus traditionnelles, comme l’offset traditionnel ou la flexographie.
De l’autre, Cision prédit une croissance annuelle de 5% pour l’imprimerie commerciale en ligne, en Europe, sur les 5 années à venir.
Est-ce surprenant ? En fait, pas vraiment. Quand on étudie les analyses de la Drupa par exemple, on constate que le marché de l’imprimerie évolue vers une fragmentation des commandes avec des tirages plus courts et plus fréquents, et vers plus de personnalisation. Dit d’une autre façon, cela signifie que le panier moyen diminue en quantités imprimées, mais avec plus de personnalisation et de finition. L’imp…

Print.com, le nouveau challenge de Marco Aarnink

Marco Aarnink, l'un des fondateurs de Printdeal-Drukwerkdeal (un modèle de réussite dans le w2p), se lance un nouveau défi dans l'imprimerie en ligne : Print.com

Il ne s'agit pas d'une énième plateforme de web-to-print… Print.com ambitionne de faciliter la prise de commande d'imprimés en ligne. Pour les "gros consommateurs", à l'instar des programmes "Frequent flyers" pour les voyageurs professionnels qui prennent souvent l'avion pour raisons professionnelles, Print.com propose une approche hyper-focalisée sur la productivité et l'expérience utilisateur, pour faire gagner du temps aux acheteurs-revendeurs, et leur faciliter la vie.


Ils disposent d'une interface personnalisée à leurs couleurs, avec tout un tas de fonctionnalités très pratiques permettant de gérer facilement plusieurs clients finaux, ou de mettre en favoris les produits les plus souvent commandés.
Les consommateurs plus épisodiques ne sont pas oubliés, avec une in…

Liste des éditeurs de solutions web-to-print [actualisé]

On me demande régulièrement des noms de plateformes de web-to-print, ou d'éditeurs à intégrer dans des sites web. Depuis 10 ans, je me constitue ma liste d'éditeurs et de solutions que je vous partage sur une page de mon blog. Je viens de l'actualiser, et vous pouvez la consulter sur ce lien : https://www.ludovic-martin.com/p/editeurs.html

Nomination : Antoine Bertout rejoint Helloprint en tant que Country Director France

Le marché de l'imprimerie en ligne bouge, et pas uniquement sur le web. Côté RH, on assiste à un petit "mercato" avec une chasse aux talents. Dernier en date, Antoine Bertout qui, après 7 années passées chez nos amis toulousains de Khilim puis Print O'Clock en tant que Head Of Sales, vient de rejoindre HelloPrint comme Country Director France.
La mission d'Antoine va consister à accélérer la prise de position d'HelloPrint sur le marché français, tant sur le plan commercial que sur la structuration de l'équipe. Il va également développer les partenariats avec les fournisseurs hexagonaux pour enrichir l'offre.

Tous mes vœux de réussite dans ce nouveau challenge !

Plus d'infos : Linkedin

IonPrint, le robot qui ambitionne d'automatiser les calculs de devis dans l'imprimerie

Je vous parlais la semaine dernière de la marketplace-isation de l'imprimerie en ligne. Comme je l'expliquais, ce qui freine encore cette évolution, c'est la difficulté de calculer automatiquement des prix à la volée, et des comparer plusieurs prestataires sur des bases similaires.

La problématique des marketplaces et comparateurs est alors la même que celle à laquelle sont confrontés bon nombre de courtiers, d'imprimeurs en chambre et de brokers…
Une startup finlandaise, IonPrint, ambitionne d'automatiser les calculs de prix et la comparaison entre plusieurs imprimeurs.



Pour l'instant, cela sent encore bon le "proof of concept"… mais il faut surveiller ce type d'initiative, car tôt ou tard, des algorithmes seront capables d'établir des comparatifs  automatisés afin d'apporter plus d'aide à la décision aux acheteurs de print…
A suivre donc…


Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…

L’imprimerie en ligne, en marche vers la marketplace-isation

Depuis plus de 20 ans maintenant, le marché de l’imprimerie en ligne se répartit grosso modo entre 3 business models différents :Les producteurs d’imprimés, qui ont réorienté leur entreprise pour vendre à 100% sur le web ce que leurs machines produisentLes distributeurs pure-players, qui sous-traitent à des imprimeurs plus de 40% de ce qu’ils vendent. Ce sont les fameux sites « fabless »Les plateformes de e-procurement, qui agissent en temps qu’intermédiaires entre de grands donneurs d’ordre et des sous-traitants, sur le mode du « bureau de fab’ 2.0 ».Globalement, les modèles 1 et 2 ont une existence sur le web avec une forte visibilité, alors que les plateformes de eProcurement sont plus discrètes sur le plan global, souvent spécialisées sur des niches ou des marchés bien précis.
Au cours des années, le modèle économique n’a que peu évolué : le principe du 1) j’achète ou je produis 2) je marge 3) je distribue et je vends reste toujours dominant… Pourtant dans d’autres marchés, de nouv…

Quel impact aura le Brexit sur l’imprimerie en ligne ?

Même si les analystes se perdent en conjectures sur l’issue des discussions autour du Brexit, il faut dès à présent reconnaître que les craintes – réelle ou supposées – que soulève cette sortie de l’Union Européenne par le Royaume-Uni modifie les équilibres en présence dans l’imprimerie en ligne. Un des marchés les plus concurrentiels d’EuropeJusqu’à présent, le Royaume-Uni était un poids lourd du secteur, constituant d’après mes calculs le 3ème marché d’impression en ligne en Europe derrière l’Allemagne et la France, avec une intensité concurrentielle très élevée. On compte ainsi beaucoup d’acteurs nationaux (Printing.com / Grafenia, Tradeprint, Moo, Route1-InstantPrint, Vispronet, PrintedEasy, Youloveprint, Where The Trade Buys, Solopress, Printed.com, Mixam…) qui affrontent des opérateurs européens qui tentent de prendre leur part du gâteau britannique : Vistaprint, Saxoprint, OnlinePrinters, Pixartprinting, UnitedPrint, ainsi que plusieurs néerlandais comme Probo ou Drukzo.
Toujour…

#webtoprint : le mouvement de concentration continue avec l’acquisition de Picabo, Colorcentric et Printernet par RPI

Dans l’imprimerie en ligne, le mouvement de fusion-acquisition ne se limite pas qu’à l’Europe. L’américain RPI (Reischling Press) basé à Seattle et dirigé par Rick Bellamy, vient ainsi d’acquérir les marques et unités de production de Softprint : ColorCentric, Picaboo et Printernet™.Spécialiste de l’album photo personnalisé, RPI renforce ainsi sa capacité de production et de livraison express en multipliant les unités de fabrication au travers du pays. « Grâce à nos 3 usines de Seattle, Atlanta et Rochester, nous avons désormais la capacité de livrer 90% de la population américaine et canadienne en moins de 2 jours » explique Rick Bellamy. ColorCentric va permettre de développer le catalogue de produits personnalisés, alors que Printernet et sa technologie de flux automatisés va ouvrir à RPI les portes d’un réseau de distributeurs aux USA, au Canada, mais aussi en Australie et Nouvelle-Zélande. Enfin, Picaboo.com apporte un bon complément à RPI dans l’édition de livres photo personnal…

L’objet publicitaire sera la première victime de l’appétit d’Amazon

Stylo, casquette, mug, powerbank... le secteur de l’objet publicitaire personnalisé se porte bien, surtout depuis qu’il s’est formidablement bien développé sur le web. Les offres fleurissent aux quatre coins du web-to-print, et les clients s’habituent à commander ces produits depuis leur site web favori.
Sauf que... Amazon continue de développer tranquillement - mais sûrement - son offre de personnalisation en ligne via le module Amazon Custom. Régulièrement celui-ci s’enrichit de nouvelles fonctionnalités destinées à faciliter le traitement des commandes par les vendeurs-imprimeurs. Et de l’autre côté du miroir digital, Amazon développe son offre business à destination des PME, avec de plus en plus d’avantages, comme le prélèvement SEPA par exemple. Le goodie est facile à personnaliser en ligne, il n‘implique souvent qu’une impression monogame. Idéale pour les entreprises qui veulent juste plaquer leur logo sur un stylo, une casquette ou un mug, Amazon Custom va prendre de plus en pl…

Kit échantillons Spind : du beau #Letterpress en webtoprint

Je vous parlais la semaine dernière de Spind, une alternative à Moo pour de belles cartes en Letterpess. J’ai reçu leur kit d’échantillons et c’est magnifique. Je vous laisse découvrir les photos.













Le boulot est splendide, les papiers très qualificatifs, et les combinaisons papier / tons directs sont très chouettes. Un bel exemple d’imprimeur spécialisé sur une niche qui se diversifie grâce au web !

Voir le site web de Spind

Spind, l’alternative à Moo made in France

Quand on parle d’imprimerie en ligne “de luxe”, la marque qui vient immédiatement à l’esprit, c’est Moo, tellement l’imprimeur anglais s’est imposé comme producteur d’imprimés design, luxueux et différents des autres. Peu d’opérateurs ont réussi à se positionner en alternative à Moo, la plupart se spécialisant sur des copycat des Majors du webtoprint.
D’abord imprimeur en chambre, PrintHunter s’est progressivement spécialisé dans le letterpress, au point d’avoir créé il y a quelques années de cela Spind, une boutique en ligne d’imprimés haut de gamme, autour du letterpress.



Personnellement, je suis un grand fan de ce type d’imprimé, et du concept de “premium web-to-print”. Et Spind est une belle réussite en la matière : le design du site, les visuels, l’expérience, tout respire le “cousu main” et l’imprimé de qualité. J’ai commandé le kit échantillons, je vous en dirai plus quand je l’aurai reçu, mais si vous recherchez des cartes de visite originales, ou une papeterie qui respire la qua…

Etat de l'imprimerie aux USA : quels enseignements en tirer pour l'Europe ?

Le centre PIA (Printing Industries of America) vient de publier son rapport annuel sur l'état de l'industrie de l'imprimerie aux USA. Bien que la situation en Amérique du Nord soit différente de celle de l'Europe en général, et de la France en particulier, la lecture de ce rapport nous apportera des informations bien utiles dans la construction des plans stratégiques des imprimeurs.
Une légère croissance des revenus de l'imprimerie et de bons niveaux de profitPremier enseignement, PIA estime que sur la prochaine année, le chiffre d'affaires total du secteur de l'imprimerie va croître légèrement, à hauteur de 1 à 2%, avec des niveaux de profits historiques pour les imprimeurs.

C'est une vraie différence avec l'Europe, où le marché global connaît une baisse continue depuis plusieurs années.

Des imprimeurs qui se sont adaptés, et une guerre print vs. digital qui est terminée Les raisons évoquées pour expliquer cette bonne santé sont les suivants :

l…