Articles

Affichage des articles du 2022

Moo remporte le DesignAwards 2022 de la meilleure équipe de design interne

Image
  L’équipe design de Moo a remporté le trophé DesignAwards 2022 de DesignWeek. Le jury a reconnu la qualité du travail réalisé lors du lancement des bouteilles WaterBottle, qui ont déjà remporté le RedDot Award. Les jurés ont également souligné la qualité des interfaces web et des rendus 3D.   La créativité des designs devient un élément de plus en plus important pour se démarquer dans le eCommerce comme dans le web-to-print, comme on peut le voir avec l’exemple de Moo ou de nouvelles plateformes qui investissent massivement dans cet axe.   Source :  https://www.designweek.co.uk/awards-2022-results-best-in-house-design-team/  

"PrintBasPrix" se repositionne et devient "J'imprime en France"

Image
  Plateforme web-to-print de l’imprimerie Messages SAS à Toulouse, PrintBasPrix change de « branding » pour devenir « J’imprime en France » : un virage très intéressant, au sujet duquel j’ai pu échanger avec Renaud Lucot lors du dernier salon C! Print. Du positionnement « Discount », la plateforme est passée à une business value proposition axée sur la proximité, le made in France, le circuit court et l’éco-responsabilité. L’entreprise met aussi en avant son indépendance vis à vis des grands groupes. Un virage qui colle bien aux changements d’aspiration des acheteurs, qui recherchent plus de transparence, de proximité et de service.     Lien :  https://www.jimprimeenfrance.fr  

Nasdaq : le cours de Cimpress dévisse

Image
  Les bourses du monde entier sont chahutées depuis le début de la pandémie : entre krack de mars 2020, rebond, puis chutes accentuées par la guerre en Ukraine et la fonte des cryptos, les cours font du yo-yo. Si l’on regarde de plus près le petit marché des imprimeries en ligne cotées en bourse, on constate toutefois que l’action de Cimpress subit une chute continue depuis le début de l’année 2022. Ces derniers jours, son cours sur le Nasdaq oscille entre 37 et 41 $, soit proche des niveaux les plus bas depuis 10 ans.   Si l’on compare ce graphe avec celui de l’évolution du Nasdaq , on voit que la dynamique est très différente.   Même constat si l’on se réfère à un autre géant de l’imprimerie en ligne côté en Bourse, mais sur un autre marché : Cewe . L’action est également chahutée depuis le début de l’année, mais elle reste nettement au-dessus de ses points les plus bas.   Quelles sont les raisons de cette chute ? A l’approche de l’annonce des résultats annuels (durant l’é

DRP Festival : Vista se lance dans le Metaverse avec Vista House

Image
  Dans un communiqué de presse, Vista vient d’annoncer un partenariat avec DRP « le 1er évènement français dédié à la drop culture ». Ce festival se déroulera du 23 au 25 juin au Grand Palais Ephémère, à Paris.   La drop culture, c’est un mouvement qui rassemble les fans de customisation d’objets, de séries limitées, de NFT… dans les univers de la mode, du gaming, de la musique ou du metaverse. Si comme moi tu te rapproches des boomers, tu risques de prendre un coup de vieux en consultant le site web du festival 😂 A ce sujet justement, Vista lancera Vista House, un espace virtuel dédié aux collections Merch de Vista, dans le metaverse créé par DRP à l’issue du festival. Ce sera intéressant de voir quelle est l’expérience utilisateur, et ce qu’il en ressort en termes de transformation.   Source : Presse Agence Liens :  https://www.drp-paris.com  

Le Wiki du Web2Print, c'est par ici…

Image
Vous êtes nombreu.x.ses à me demander les explications de termes et d'anglicismes en liens avec le eCommerce, le web2print en particulier et la gestion de projet en général. J'ai créé un Wiki sur lequel j'apporte des définitions à certains de ces termes. Pour le consulter, c'est ici :  https://web2print.miraheze.org/wiki/Accueil  N'hésitez surtout pas à me soumettre des demandes de définition 😉

Cyberscore : le seuil d'application devrait être fixé à 5 millions de visiteurs uniques par mois

Image
  La cybersécurité est une préoccupation qui touche tous les acteurs de la société numérique, qu’il s’agisse des autorités, des opérateurs ou des utilisateurs. Pour renforcer la protection des données personnelles, le gouvernement a adopté le principe d’un cyberscore : à l’image du nutriscore qui se répand sur nos packagings alimentaires, ce score informerait les utilisateurs sur le niveau de sécurité des sites et plateformes web. L’entrée en vigueur est prévue pour l’automne 2023. Toutefois, les contours d’application restent flous : petit à petit, des précisions arrivent, la dernière en date étant que seuls les sites dont l’audience dépasse les 5 millions de visiteurs uniques par mois seraient concernés (selon Dalloz).   Attention ! Ne vous réjouissez pas trop vite… Il me semble évident que ce cyberscore va se démocratiser au fur et à mesure que : l’écosystème nécessaire à la certification va s'étendre les citoyens vont se familiariser à ce score, et vont plébisciter son

Hausse des prix : quand le data model devient déterminant pour mettre à jour ses tarifs

Image
    Avec les hausses des coûts des matières premières, de l’énergie, les ruptures d’approvisionnement… toutes les entreprises et tous les eCommerçants sont confrontés à la nécessité de mettre à jour rapidement leurs tarifs. Jusqu’à l’an dernier, les prix étaient revus une fois par an, grand maximum… Aujourd’hui, c’est quasiment tous les quinze jours qu’il faut modifier ses tarifs. Pour certaines entreprises, c’est une formalité, pour d’autres, un véritable enfer.   La raison ? La qualité du modèle de données. Si vous suivez depuis un petit moment, vous savez que c’est un sujet qui me tient à cœur, tant il est déterminant pour la réussite d’un projet eCommerce en général, et web-to-print en particulier. Mais aussi dans la structuration des ERP.   Malheureusement, par facilité, beaucoup d’imprimeurs choisissent de structurer leur data model sur la base de références uniques (ou SKU). Très vite, ils se retrouvent avec des dizaines de milliers de références à gérer.  Face aux augmen

PostPilot, le service d'envoi de cartes postales au service du marketing

Image
    Je suis tombé l’autre jour sur un article de Practical ECommerce, qui présentait le service Postpilot . Les fondateurs de cette plateforme d’envoi de cartes postales expliquent qu’ils ont explosé leurs ventes suite aux restrictions imposées par Apple aux applications trop intrusives, et donc à la baisse de performances des campagnes de webmarketing qui a suivi. Les annonceurs se sont tournés vers d’autres médias, dont le print via la carte postale. Les deux fondateurs expliquent que le ROI des campagnes via cartes postales - pour du cross-sell, upsell ou relance de panier abandonné – tourne souvent vers les 14. Les taux d’ouverture sont largement supérieurs à ceux de l’emailing.   Là où les cartes postales fonctionnent le mieux, ce sont sur les segments de clients qui n’ont pas commandé depuis plus de 90 Jours.   C’est un exemple de plus de la pertinence du print dans le parcours d’achat eCommerce, et des interactions qui peuvent naître notamment avec les plateformes de CRM.

De Canva à Indesign, grâce à PDFMarkz

Image
  Canva est un cauchemar pour beaucoup de plateformes web-to-print. En termes de concurrence, parce que la licorne australienne développe sa propre offre de print d’une part, mais pas seulement… Les services PAO des imprimeries en ligne reçoivent un nombre croissant de fichiers PDF générés à partir de Canva, fichiers qui sont souvent difficiles à imprimer en raison de problèmes de paramétrages.   J’ai rencontré plusieurs responsables PAO qui m’ont fait part de leur difficulté à traiter ces fichiers, y compris pour effectuer des retouches, alors que le volume de fichiers issus de Canva atteint jusqu’à 30% du volume quotidien.   Voilà une nouveauté qui va peut-être permettre d’améliorer le quotidien des services prépresse : l’éditeur Markzware vient de lancer une nouvelle version de son logiciel PDFMarkz (anciennement PDF2DTP) qui convertit les PDF en fichiers compatibles Indesign, Quark Xpress, Illustrator ou Affinity Publisher. Cela intègre également les fichiers créés en amont d

Etre influenceur dans les métiers de l'imprimerie, c'est possible… L'exemple de Guillaume De Sousa

Image
  Dans les entreprises, beaucoup de dirigeants s’interrogent sur comment faire connaître son métier, attirer des clients grâce aux réseaux, faire du community management… Bref, réussir à l’instar des influenceurs de Youtube et Instagram. C’est encore plus vrai dans l’imprimerie, un secteur un peu plus éloigné des réseaux sociaux que d’autres.   Eh bien c’est possible… Je vais vous parler d’un garçon que je suis depuis quelques années, et qui réalise un travail exemplaire en matière d’influence et de communication sur les réseaux sociaux. C’est Guillaume De Sousa, qui est responsable marketing de Loire Impression.     Sur Linkedin, il publie régulièrement des contenus très intéressants, généralement sur des thématiques liées à l’imprimerie ou au marketing digital. C’est très ludique et pédagogique, dans des formats faciles à lire (souvent un caroussel) et souvent décalé. Il s’est créé sa charte graphique pour qu’on le reconnaisse dans son fil d’actualité, et on sent qu’il travai

MaPubli devient associé de la plateforme Printai

Image
  Je vous parle régulièrement de l’initiative de la plateforme Printai en Espagne, qui est unique sur le marché européen de l’imprimerie en ligne : Printai est une société dont les associés sont des imprimeurs, qui ont mis en commun leurs moyens pour développer le eCommerce, en misant sur la proximité et l’éco-responsabilité, grâce aux circuits courts. C’est très pertinent, et au fil des mois, Printai prend de l’ampleur. Hier, sur Linkedin, Printai a annoncé qu’un nouvel associé rejoignait le projet. Il s’agit de Mapubli, une entreprise spécialisée dans la communication visuelle pour le retail, le packaging et l’évènementiel, basée à Valence (Espagne).   Plus d’infos sur Linkedin

C! Print 2022 : le replay de mes conférences sur le web-to-print et la cybersécurité

Image
  Mes ami.e.s de C! Print viennent de publier les vidéos des différentes interventions et évènements organisés sur C! Print sur leur chaîne Youtube . J’en profite pour lister toutes les vidéos de mes conférences et masterclasses ci-dessous.                      

Fulfiller : la nouvelle marque de l'équipe fondatrice d'Easyflyer

Image
  Comme les groupes de rock, certaines bandes se reforment quelques années après un premier succès. On a ainsi vu en Hollande les créateurs de Printdeal se retrouver pour lancer Print.com. Aujourd’hui, c’est l’équipe originale d’Easyflyer, animée par Fabien et Laurent Pretre, qui démarre une nouvelle aventure.       Sous la bannière Fulfiller.com , cette nouvelle marque entend « secouer » le paysage français de l’imprimerie en ligne, en mettant en avant l’ultra-satisfaction des clients. Cette nouvelle plateforme annonce clairement la couleur, en expliquant qu’elle « fédère les ateliers dans toutes les régions ». D’ailleurs, l’origine géographique des productions est affichée dans la fiche produit, que ce soit pour les produits fabriqués en France ou ceux produits en Europe.        En termes d’offre, on retrouve une gamme assez complète, des flyers, cartes de visite… au grand format, aux stickers ou à objets pub.   Je souhaite bon vent à l’équipe du Black Pearl 😉 pour cette

Nouveau trailer video pour Print24

Image
Est-ce la conséquence de la hausse des coûts par clic en WebMarketing ? Les grandes plateformes du web-to-print lancent de nouvelles campagnes TV pour accroître la notoriété de leur marque. Après Vista, voici le nouveau trailer de Print24.

Customer's Canvas présente des nouveautés parmi lesquelles une intégration NopCommerce

Image
    En ce printemps 2022, où les salons reprennent aux 4 coins du monde, les éditeurs de solutions web-to-print rivalisent de nouveautés. Customer’s Canvas présente une série d’améliorations dans son éditeur, notamment au niveau de la gestion du packaging, du preflight, de l’édition de templates, … Un autre point intéressant, c’est la mise en place d’un connecteur NopCommerce : pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas, NopCommerce est une plateforme eCommerce open-source qui se démocratise de plus en plus, suite notamment aux changements de business model de plateformes phares comme Magento ou au rachat de Prestashop.   Customer’s Canvas propose une plateforme de démo NopCommerce sur ce lien :  https://nop.customerscanvas.com   Les nouveautés de l’éditeur sont visibles sur cette vidéo :        

What's new Web-to-Pack ? Les dernières actualités du packaging en ligne

Image
  Le packaging est l’un des secteurs les plus dynamiques du moment dans l’imprimerie, et donc par voie de conséquence, de l’imprimerie en ligne ; c’est un secteur qui bouge, tant chez les éditeurs de logiciels que chez les imprimeurs en ligne. Petit florilège des dernières actualités :   Packly enrichit son offre avec de la dorure numérique L’opérateur italien de web-to-pack Pack.ly vient de lancer une gamme avec de la dorure numérique, donc le rendu est compatible avec son configurateur 3D [voir exemple ].     En parallèle, Packly renforce sa gamme avec des boîtes oreillier (ou berlingot ou « pillow »), intégrant aussi la dorure. Un must-have pour l’habillement… Autre nouveautés, les sachets pour bonbons personnalisables, avec un cartonnage 1 pli qui vient pincer un sachet plastique. Ce cartonnage entièrement personnalisable est compatible avec l’éditeur 3D . Enfin, Packly lance un nouveau matériau carton avec une protection PolyEthylène (PE) pour renforcer la résistance

L'audience des imprimeries en ligne évolue de façon contrastée au mois de mai [actualisé]

Image
Au mois de mai, on peut observer un net rebond dans l’audience des imprimeries en ligne, qui retrouve des niveaux équivalents ou supérieurs à l’avant-pandémie. Mais encore une fois, la situation varie très fortement d’un pays à l’autre.   France : presque +40% par rapport à mai 2021 Le mois de mai constitue un record depuis le début de l’année, avec un niveau supérieur à octobre et décembre 2021 et surtout, à +38% de mai 2021. Il y a probablement un peu d’effet élections législatives, mais surtout de mon point de vue la préparation de la saison touristique qui bat son plein. On retrouve clairement des niveaux d’avant pandémie.     Allemagne et Italie : >20% En Allemagne comme en Italie, la croissance est également très nette, avec une supérieure à 20% par rapport à l’an passé.       Belle croissance en Belgique Le plat pays est en forme, avec une croissance continue depuis le début de l’année, à des niveaux très supérieurs à ceux de l’an passé.     UK : légère ha

Exaprint lance son programme de CashBack

Image
  Dans un email adressé à ses clients, Exaprint vient d’annoncer le lancement prochain d’une évolution de son programme de fidélité, Exaclub : à partir du 1er juin prochain, ce programme se transforme en système de cash-back. S’il dépasse 150 € HT, le cumul des commandes du mois en cours génère une « cagnotte » que le client pourra utiliser le mois suivant, sur une ou plusieurs commandes. Le montant de la cagnotte peut atteindre 10% suivant les cas.    Plus d’infos :  https://www.exaprint.fr/imprimerie-en-ligne/programme-fidelite-exaclub

L'Imprimerie Européenne débarque sur mobile et lance une gamme "Panier €co"

Image
  La place de marché française « L’Imprimerie Européenne » continue d’améliorer l’ergonomie de son site, avec aujourd’hui une version optimisée pour mobile. Plus rapide et plus pratique à utiliser sur smartphone, cette version est particulièrement adaptée aux clients nomades ou aux métiers mobile-first.     Parallèlement, l’Imprimerie Européenne lance sa gamme « Panier €co » : d’un simple clic, les clients peuvent découvrir les tarifs les plus bas d’une gamme de produits, sans avoir à modifier les paramètres. Le système se charge des configurations afin de proposer les meilleurs prix : cette nouvelle fonctionnalité fait gagner un temps précieux, d’autant que chaque client peut ensuite raffiner les critères d’affichage des ateliers, en privilégiant par exemple les ateliers français.   Plus d’infos :  https://www.imprimerie-europeenne.com/catalog/3641/panier-eco  

Chiffre d'affaires en baisse de 5% pour Claranova sur T3, impacté notamment l'App Tracking Transparency d'Apple

Image
  Maison-mère de PlanetArt, Avanquest et MyDevices, le groupe Claranova présente des résultats sur son troisième trimestre : en baisse de -5% taux réels, le CA atteint 91 M.€. Sur 9 mois, le CA atteint 371 M.€ , soit un niveau quasi stable (-1%).   L’activité semble impactée par une sous-performance des campagnes d’acquisition, notamment Facebook, en raison des restrictions imposées par Apple : « Comme sur le premier semestre, Claranova maintient un chiffre d’affaires stable sur les 9 premiers mois d’activité 2021-2022 à 371 M€, soit une baisse limitée de -1% dans un contexte d’investissement marketing contraint par la transformation des canaux d’acquisition clients post déploiement de la fonctionnalité d’App Tracking Transparency d’Apple. Les difficultés rencontrées par notre partenaire Facebook depuis l’introduction de cette nouvelle fonctionnalité continue de peser sur la dynamique de croissance de certaines des activités de la division PlanetArt, principale contributri

PF Concept lance un designer 3D en marque blanche pour ses revendeurs

Image
La prévisualisation 3D se démocratise dans le web-to-print, en particulier dans le monde du packaging. L'objet publicitaire est de mon point de vue, le second marché cible pour ce type de fonctionnalité : la 3D apporte un véritable gain dans la vérification de ses créations, dans l'aperçu du rendu avant tirage… Mais beaucoup d'imprimeurs en ligne se heurtent au même écueil : disposer de fichiers 3D pour leurs produits. La référence mondiale dans le domaine, PF Concept, vient de lancer un moteur de rendu 3D en marque blanche pour ses revendeurs. Chaque revendeur peut uploader sa création dans un éditeur en ligne en choisissant son produit : il peut ensuite télécharger le rendu 3D sous forme de fichier, pour l'intégrer à une présentation Powerpoint par exemple, ou bien le partager avec son client sous forme d'URL neutre. La liste des produits compatibles avec cette fonctionnalité est disponible sur l'article du blog de PF Concept. Prochaine étape, un éditeur intég

Une nouvelle bulle Internet est sur le point d'éclater

Image
L'avantage d'être un boomer du web, c'est que j'ai pu assister dans ma vie à plusieurs cycles de croissance et de promesses folles, suivis de chutes extrêmement brutales. Cela a commencé dès la fin des années 1990, avec la crise de 200. Rebelote 10 ans plus tard avec la crise de 2008. Ces expériences m'ont appris à être très prudent avec les tendances que je ne comprends pas, et face aux promesses d'avenir mirifique et de gains extraordinaires. Depuis 2 ans, il y a beaucoup d'argent sur les marchés. Entre les aides, les "opportunités" spéculatives créées par la pandémie, l'argent ne manque.. Beaucoup d'investisseurs (pas les plus affûtés) sont à l'affût de la "next big thing" , souvent de façon irrationnelle. On a ainsi pu constater un engouement délirant pour les crypto-monnaies, puis pour les NFT (les deux étant liés). Ensuite, ça a été le metaverse, avec ses promesses de monde virtuel totalement nouveau où nos avatars nous

Veille juridique : entrée en vigueur le 28 mai prochain de la directive Omnibus pour encadrer la vente à distance

Image
  Face au développement rapide du commerce électronique et à la propagation de nouveaux modes de consommation, le législateur doit régulièrement adapter le droit pour préserver les intérêts du consommateur. En 2019, le parlement européen a adopté une série de règlements dans la directive 2019/2161 - surnommée « Omnibus » - que les états-membres doivent transposer dans leur droit national avant la fin mai 2022. L’échéance approchant, c’est donc le 28 mai prochain que l’ordonnance n°2021-1734 du 22 décembre 2021 va s’appliquer en France, et elle concerne tous les acteurs du eCommerce, quelle que soit leur taille.   Voici quelques éléments importants que j’ai relevé, et pour lesquels il est essentiel d’ajuster et de revoir ses conditions générales de ventes, ses informations précontractuelles voire même, son tunnel d’achat : places de marché : cette notion est clarifiée, elle impose aux opérateurs d’expliciter leur rôle et responsabilités dans la mise en relation des consommateurs

Quick-Commerce dans l'imprimerie : Copees lance sa levée de fonds

Image
  Depuis 2019, Copees s’est lancée sur le marché de l’imprimerie en ligne avec un modèle alternatif, issu de l’une des tendances les plus fortes du eCommerce : le quick-commerce.  Alors que beaucoup d’imprimeurs en ligne peinent à assurer / assumer du J+1, Copees propose de la livraison en 30 minutes chrono pour certains produits, et dans certaines villes, développant ainsi potentiellement une alternative aux centres de reprographie internalisés.   La startup qui ambitionne d’atteindre les 8 m.€ en 2024 vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds, avec un objectif de 200 k€ Plus d’infos sur  https://milkprint.lendeers.com/company/land2/12236/  

C! Print 2022 : 3 jours de communion pour la filière graphique

Image
  C’est déjà fini ! Après 3 jours extrêmement denses, le salon C! Print a fermé ses portes hier. Malgré l’absence du CTCO (qui cette année s’était déroulé en avril de façon exceptionnelle), j’ai trouvé qu’il y avait une belle affluence, et de l’avis des exposants avec lesquels j’ai pu échanger, les visiteurs étaient très qualifiés, avec des projets concrets en prévision. On sentait que tout le monde était heureux de se retrouver après 2 ans d’hibernation. Malgré les hausses des matières premières et de l’énergie, ou la pénurie de composants, j’ai trouvé que la filière faisait preuve d’un vrai sourire et d’un bel optimisme… Il suffisait d’entendre les cloches sonner sur les stands des fabricants de machines pour comprendre que les carnets de commandes sont bien remplis…   L’imprimerie en ligne en force, avec de nouvelles dynamiques Dès l’entrée, les visiteurs ont pu découvrir que les imprimeurs en ligne avaient mis le « paquet », avec de grands stands et des équipes venues en force

Audience des imprimeries en ligne : le marché se rétracte en avril

Image
  L’activité des sites d’imprimeries en ligne est en recul en avril, comparé à l’embellie de mars. On reste sur des niveaux supérieurs à l’an dernier, mais un tassement s’observe, probablement causé par les répercussions de la crise Ukrainienne et de la hausse des coûts des matières premières et de l'énergie, qui commence à être répercutée sur les prix de vente des sites d’imprimeries en ligne. Sans oublier un mois d’avril moins long en jours ouvrés que celui de mars.   Je m’interroge aussi sur la stratégie de certains gros opérateurs trans-européens, qui me semble-t’il ont diminué leurs budgets publicitaires (SEA), peut-être pour optimiser leurs performances à l’approche de la fin de l’exercice fiscal ?    France : avril meilleur que 2021, mais en léger recul par rapport à mars   Le mois de mars avait été presque « record » en France, mais le mois d’avril montre un léger recul, à -3%. On reste néanmoins à un niveau très supérieur à avril 2021, à +40%. Je pense que le tass