Articles

Affichage des articles du 2020

Comprendre les différents types d'éditeur en ligne disponibles sur le marché du web-to-print

Image
Quand on est imprimeur et qu’on veut se lancer dans l’imprimerie en ligne, la question de la personnalisation sur le web se pose très rapidement… Comment proposer des modèles à personnaliser à ses clients ? Ou comment permettre à des entreprises en B2B de gérer la personnalisation en ligne de leurs contenus éditoriaux ou supports marketing auprès de leurs filiales ou de leurs franchisés ?  Parmi la jungle des solutions disponibles sur le marché, difficile de s’y retrouver, d’autant que les prix peuvent varier de 1 à 10 pour des fonctionnalités – en apparence – très similaires ! Alors pour vous aider à vous y retrouver, voici quelques éclairages sur les différentes technologies de personnalisation en ligne, et les applications auxquelles elles répondent… Soulevez le capotLa clé pour comprendre les différences entre les offres disponibles sur le web réside sous le capot, dans leur moteur. Comme son nom l’indique, un éditeur de web-to-print va consister en un système à deux étages : une in…

La marketplace Adobe Creative Cloud, nouveau terrain de chasse des revendeurs pour les imprimeurs en ligne

Image
Les revendeurs restent un marché privilégié de l’imprimerie en ligne. Parce qu’ils sont à la fois prescripteurs et donneurs d’ordre, ils consomment encore un gros volume d’imprimés par an, avec une fidélité plus forte que les autres typologies de clients, et c’est pour cette raison qu’ils sont choyés par les opérateurs du web-to-print. Mais au fil des ans, les opérateurs ont adoptés peu à peu les mêmes stratégies marketing pour adresser cette clientèle, que ce soit en ligne ou sur des médias plus traditionnels. Cela m’a particulièrement frappé lors de la dernière édition du salon C! Print : là où 5 ans auparavant on ne comptait que 2 ou 3 imprimeurs en ligne, plus d’une dizaine de sociétés se bousculaient pour proposer leurs services aux graphistes, agences de communication et designers, avec des offres et des tarifs très similaires. Alors comment se différencier dans cet univers hautement concurrentiel ?En matière de marketing, je considère depuis toujours que plus vous serez proche de…

Pimp my coffin… ou quand la personnalisation s'invite dans l'art funéraire

Image
La personnalisation de masse ne concerne pas que les produits grand public, l’impression traditionnelle ou les objets publicitaires. Les nouvelles technologies d’impression permettent désormais de réaliser des papiers peints à la demande, mais aussi – cela surprend un peu au début – des cercueils personnalisés. J’avais entendu parler de cette initiative, et je viens de tomber sur un article de la revue WideFormatOnline consacré à la société LifeArt. Basée en Angleterre et en Australie, cette compagnie vient de recevoir le prix « Silver Winner 2020 » pour son initiative qui associe eco-responsabilité (ses produits sont basse-émission de CO2) et personnalisation, grâce à la combinaison des technologies d’impression Agfa et de l’éditeur web-to-print Chili Publish. Au premier abord, c’est clair que ce n’est pas un sujet glamour… mais quand on y réfléchit, je trouve qu’il y a matière à être inspiré. Pourquoi l’art funéraire échapperait-il à cette tendance à la personnalisation de masse ? E…

Retrouvez-moi sur Apple Podcasts dans une émission consacrée au web-to-print

Image
En complément du blog, du flux RSS et des publications Linkedin, je continue de publier régulièrement des podcasts consacrés à l’actualité du web-to-print et de l’imprimerie en ligne. Pour en faciliter la consultation (gratuite), je suis très heureux de vous annoncer que vous pouvez désormais les écouter sur Apple Podcasts, sur votre smartphone, tablette ou desktop… Ça sera plus simple ! J’espère que ce format vous intéressera… Voici le lien pour y accéder : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/le-podcast-du-web-to-print/id1531609089

Le web-to-print évolue à l'heure du no-code / low-code

Image
Pendant longtemps, voire quasiment depuis toujours, se lancer dans l’imprimerie en ligne ou la personnalisation de masse impliquait de développer soi-même une grande partie de sa plateforme, soit pour intégrer des briques logicielles existantes, soit pour créer sa propre solution « from scratch », soit pour faire un mix des deux. Avec à la clé, tous les affres du développement logiciel : maintenance, debugging, gestion des mises à jour, des changements de framework, itération des améliorations, problèmes de sécurité… Bon nombre d’imprimeurs en ligne m’ont confié qu’au fil des années, ils ont l’impression d’être ainsi devenus des éditeurs de logiciels, plus que des imprimeurs. On le voit d’ailleurs dans la composition des équipes dans les entreprises qui font de l’imprimerie en ligne : qu’ils soient internalisés ou outsourcés, il y a de plus en plus de développeurs… ce qui entraîne la nécessité de disposer de chef de projet ou de product owners pour les encadrer, spécifier les besoins, …

USA : les imprimeries dotées d'un site de vente en ligne ont limité l'impact de la crise selon Keypoint Intelligence

Image
Dans un article publié sur le site What They Think, le cabinet d’étude Keypoint Intelligence analyse – sur la base d’un questionnaire – l’impact de la crise du Covid sur la production d’imprimés aux Etats-Unis. Globalement, entre avril et juin, les revenus des imprimeurs interrogés ont diminué de 27% par rapport à la même période sur l’année 2019. Sur cette même période, l’analyste constate que les volumes de commandes en eCommerce ont diminué de 22% en B2B, et 20% en B2C… mais que le revenu des imprimeurs dotés d’un site de vente en ligne est supérieur de 29% à celui de ceux qui n’en ont pas… Qu’en conclure ? Même si les volumes de commandes ont baissé pendant la pandémie, les achats résiduels se sont portés en priorité sur le web, avec des paniers plus importants. Ce qui explique probablement que, malgré une baisse du nombre de commandes, les revenus soient supérieurs.  Concrètement, pour moi cela confirme que le canal de vente en ligne joue un rôle d’amortisseur, car il offre une alt…

En France, l'activité de l'imprimerie en ligne revient au niveau d'avant-confinement

Image
L'imprimerie en ligne montre des signes encourageants en cette rentrée : malgré l'impact considérable de l'arrêt de la filière évènementielle, et les conséquences d'une saison touristique en demi-teinte, plusieurs signaux indiquent que l'activité retrouve un niveau proche de la fin du mois de janvier 2020, avant le confinement. Les chiffres d'audience donnés par Semrush (donc forcément à prendre avec des "pincettes" compte-tenu du fait qu'il ne s'agit pas d'audiences vérifiées ni de données publiques des compagnies) montre que le nombre de sessions en août dépasse celui de janvier, et tend à se rapprocher de celui de février. En juin, la fréquentation avait même dépassé celle de février. Cela montre un véritable regain d'intérêt des clients pour les sites d'imprimerie en ligne, probablement la résultante de deux facteurs :reprise d'activité d'une partie de la clientèle existante de ces sites, sous l'effet soit d'une…

Fusion de Precision Printing, ProCo et Prime Group au Royaume-Uni pour créer un nouveau leader de l'imprimerie et du print-on-demand

Image
La crise que nous traversons n’aura pas fait qu’accélérer la digitalisation du parcours d’achat. Elle accélére aussi les fusions pour créer des structures plus fortes et plus résilientes. Dernière annonce en date, la fusion au Royaume-Uni de 3 leaders de l’imprimerie, Precision Printing (Londres), ProCo (Sheffield) et PrimeGroup (Notthingham) qui deviennent Precision ProCo Group. Ce regroupement renforce le parc machine du groupe, avec une mise en commun de moyens considérables, et ouvre de nouveaux débouchés, que ce soit en impression traditionnelle ou en imprimerie en ligne, la nouvelle entité disposant d’une vitrine bien connue outre-Manche, Where The Trade Buys. L’objectif annoncé par les dirigeants du groupe est d’atteindre les 100 millions de livres de revenu sous 3 ans. Gary Peeling, devient PDG du groupe tout en assumant des responsabilités de l’imprimerie en ligne  Where The Trade Buys. Jon Bailey, PDG de ProCo devient directeur de l'exploitation et Jon Tolley, PDG de Pri…

Le VIGC lance un Hackathon dédié à l'imprimerie et aux arts graphiques

Image
Les 12 et 13 octobre prochains, les membres hyper-dynamiques de l’association belge VIGC lancent un hackathon avec EY. L’objectif ? Imaginer le futur de l’industrie des arts graphiques, en se concentrant sur l’innovation. Pendant 24 heures, des équipes constituées de startups, scale-ups, entreprises et étudiants vont collaborer autour de projets innovants pour imaginer « le monde d’après » de l’imprimerie, avec l’aide de coaches et professionnels pour les épauler. A l’issue de ce hackathon, les projets seront analysés par un jury d’experts… J’adore le principe, et je pense que beaucoup d’associations françaises devraient s’en inspirer…  Plus d’infos : https://vigc.thefactory.works/

Avec CloudPrinter Express, la création de PDF certifiés et la commande en ligne d'imprimés depuis votre ordinateur deviennent un jeu d'enfant

Image
La startup hollandaise CloudPrinter n’en finit pas d’innover dans le domaine de la « consommation » du print. Avec un modèle basé non pas sur un site vitrine, mais sur des API et des connexions à un réseau globalisé d’imprimeurs interconnectés, Cloud Printer avait déjà transformé la façon dont les grandes entreprises pouvaient commander leurs imprimés en raccourcissant la distance entre lieu de fabrication et point de livraison. Pendant l’été, CloudPrinter a lancé une nouvelle appli desktop appelée CloudPrinter Express : à mi-chemin entre le hot folder et l’imprimante virtuelle, CloudPrinter Express permet depuis votre ordinateur (PC ou Mac) de glisser-déposer le fichier que vous voulez imprimer, ce qui déclenche instantément une certification PDF et un processus de commande. Difficile de faire plus simple, d’autant que l’application se marie à merveille avec la suite Adobe. Pour les PME, ou les Directions Marketing de grandes sociétés qui n’ont pas la possibilité demander l’intégration…

Gratuit : la revue de presse de l'actualité du Web-to-Print

Image
Depuis 10 ans que je bloggue, j'ai compilé un grand nombre de sources d'informations relatives au web-to-print en particulier, et au e-commerce en général. J'utilise un outil magique pour cela, Feedly, et pour cette rentrée 2020, j'ai décidé de vous partager gratuitement ma revue de presse consacrée à ce sujet.
Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ici et de mettre le lien en favori.

Kornit Digital met un pied dans le eCommerce en rachetant Custom Gateway

Image
Après HP qui développe son offre logicielle intégrée Site Flow, je note que les fabricants de machines d’impression investissent dans les solutions intégrées pour proposer à leurs clients une chaîne complète, allant du store ecommerce à la production et aux expéditions. Kornit Digital, leader dans l’impression sur textile, vient ainsi d’annoncer le rachat de Custom Gateway, un éditeur de modules et solutions eCommerce facilitant la personnalisation de masse sur tous types de textiles. C’est une tendance intéressante, qui conforte l’intérêt croissant pour la vente en ligne, et la nécessité de solutions intégrées déployables  rapidement par les imprimeurs.
Plus d’infos : https://www.custom-gateway.com/kornit-acquire-custom-gateway/

Que faire quand les ventes de votre site eCommerce ne décollent pas ?

Image
Acquérir des visiteurs, c'est bien, mais l'objectif premier d'un site eCommerce, c'est de réaliser du chiffre d'affaires et de la marge. Beaucoup de plateformes de vente en ligne se retrouvent confrontées au même problème récurrent : les visiteurs sont là, mais les ventes ne sont pas au rendez-vous, et la poule aux œufs d'or se transforme en un gouffre d'argent. CEt état de fait se produit parfois même dès le lancement, avec le syndrôme de la boutique « vide »…  Comment réagir dans ce cas ? Avant de faire « plus » (mettre plus d’argent dans la pub, dans les promos, dans les Adwords…), il faut faire mieux. Un site eCommerce, ce n’est rien d’autre que de la plomberie. Il faut détecter les fuites et les bouchons dans votre réseau pour lever tout ce qui peut obstruer la circulation des fluides.  Pour réaliser un tel audit, il faut disposer d’outils de diagnostics. Google Analytics suffit généralement amplement pour cela, surtout s’il est complété du tableau de bo…

Cloud Printing : un aperçu de la technologie HP Site Flow en vidéo

Image
HP continue d’avancer dans sa démarche de Cloud Printing. Pour aller au-delà de la vente de presses numériques, HP propose un workflow complet pour connecter des storefronts, recevoir automatiquement des jobs et les traiter. Une façon intelligente d’exploiter le réseau d’imprimeurs équipes en presses HP comme autant d’unités d’impression décentralisées, pour servir - qui sait - des grosses plateformes d’imprimeries en ligne en quête de résilience et d’impression au plus près du point de livraison. Cette vidéo en anglais montre l’ensemble de la chaîne de Siteflow

La solution MIS-Web-to-Print OnPrintShop fait le plein de nouveautés

Image
Présent depuis 20 ans dans l’imprimerie en ligne, l’éditeur web-to-print Radix a étoffé au fil des ans sa solution OnPrintShop pour en faire une plateforme complète de MIS et de stores dédiés à l’imprimerie. Encore relativement peu connu en Europe, OnPrintShop est très utilisé aux USA et en Inde. Depuis juin, les nouveautés se multiplient, avec plusieurs innovations particulièrement intéressantes : Nouveau module dédiés à l’impression de cadres photos et canvas
Nouveau module d’impression photoInterconnexion avec PunchOut2Go pour une connexion facilitée aux grands ERP (SAP, Oracle, Coupa, Aurigma…)
Intégration à WhatsApp APIEt dernièrement, OnPrintShop vient de lancer un générateur de design et de logo, pour faciliter la création de designs personnalisés… Voici en vidéo une démo de l’outil : C’est incroyable de voir une telle dynamique chez un éditeur de web-to-print… Probablement que l’effet Covid sur l’imprimerie a accéléré le rythme de développement, face à la demande croissante des im…

Tribune : On n'est jamais trop petit pour faire du eCommerce !

Image
J’entends souvent des chefs de petites entreprises exprimer leurs doutes sur le fait que le eCommerce soit « pour eux »… et je lis aussi assez régulièrement sur les réseaux sociaux, des témoignages de responsables de grands groupes dans le eCommerce – et l’imprimerie en ligne notamment – expliquant à quel point c’est difficile et coûteux de vendre en ligne…  Tout ceci n’est qu’un énorme malentendu… malentendu des « petits patrons » d’un côté, qui ne voient le eCommerce que comme un canal d’acquisition de nouveaux clients et qui imaginent que les coûts induits par ce projet vont être difficilement amortissables… Malentendu des « gros opérateurs », qui ne voient le eCommerce qu’à l’aune de leur propre approche, avec les contraintes, les budgets, et la lourdeurs des grands groupes. Apporter un nouveau service à ses clients existantsLe eCommerce doit d’abord se penser comme un nouveau service apporté à vos clients actuels. Avant de vouloir en acquérir de nouveaux, faites en sorte de fidélise…

Cewe : chiffre d’affaires de l’impression commerciale en baisse de 56% sur le second trimestre

Image
Dans un communiqué de presse publié le 6 août dernier, Cewe fait le point de son activité à mi-exercice. Comme cela avait été expliqué dans de précédentes communications, l’activité du groupe a plutôt bien résisté à la crise du Covid. Le revenu du groupe n’a baissé que de 2,7% sur Q2 2020, à 130,6 millions d’euros contre 134,2 en Q2 2019. L’EBIT a même progressé sur cette période, passant de -1,0 million d’euros en Q2 2019 a 2,4 millions d’euros en Q2 2020.
De gros écarts d’une division à l’autre
Si l’on analyse ces chiffres dans le détail, c’est - dans surprise - l’activité photo du groupe qui porte l’essentiel des résultats, l’effet « confinement » étant favorable à la commande d’albums photos. Ce secteur a vu sa croissance augmenter de 13,8% par rapport à l’année passée. Toutefois, de nombreux analystes prédisent une baisse d’activité sur le 3ème trimestre en raison des restrictions de voyages durant la saison estivale en Europe, ce que souligne d’ailleurs le communiqué de presse.
Les…

Cimpress présente le bilan de son exercice, en recul de 11% sur l'année

Image
Comme chaque année à cette période, les groupes qui clôturent leur exercice au 30 juin présentent leurs résultats, qui sont publics pour ceux qui sont côtés en Bourse. Parmi les leaders mondiaux, Cimpress vient ainsi d’annoncer aux marchés les résultats d’un exercice qui, sans surprise, est sévèrement impacté par la crise du Covid. Crise qui a accéléré la baisse du rythme de croissance déjà observée par le passé. Sur le 4ème trimestre, le chiffre d’affaires du groupe a baissé de 36% à devises constantes. Sur l’ensemble de l’exercice, cette baisse de chiffre est de 11% à devise constante A noter que sur la même période, Ebitda et net cash flow sont en amélioration de 3% En termes de prise de commande, sur Q4, la baisse est de 34% mais une analyse plus détaillée montre que la situation s’améliore sur ce front : de -51% en avril, la diminution des commandes est passée à -19% en juin 2020 (vs. juin 2019) et la direction de Cimpress prévoit une baisse de seulement -5% en juillet. Le tableau ci…

Heidelberg s'associe avec Zaikio pour accélérer la digitalisation des imprimeries de labeur et le web-to-print

Image
Dans un communiqué de presse, Heidelberg vient d’annoncer un partenariat majeur avec Zaikio pour faciliter la digialisation des imprimeries. Zaikio est ainsi décrit par Heidelberg comme une "plateforme centrale de gestion automatisée des fournisseurs et des clients basée sur des technologies cloud de pointe, avec des interfaces standardisées mettent en réseau les logiciels, les applications cloud, les équipements et les fournisseurs existants". Cette plateforme est présentée comme ouvrant « des perspectives intéressantes pour les investisseurs potentiels et d'autres acteurs du secteur », et comme étant la « prochaine étape de la numérisation de l’industrie de l’imprimerie ».  Le Zaikio Hub intégère un ensemble virtualisé qui couvre les différentes connecteur et application nécessaires au eBusiness, en B2C et B2B : «Avec la plate-forme industrielle ouverte Zaikio, Heidelberg relève activement les défis auxquels le secteur de l'impression est confronté à l'ère numéri…

Le leader US du web-to-print MIMEO se diversifie dans le e-learning

Image
Pionnier et leader dans le e-procurement en print et la production de contenus marketing, MIMEO a annoncé le déploiement d’une nouvelle plateforme Mimeo Digital pour apporter de nouvelles fonctionnalités en eLearning. Dans un communiqué de presse en anglais, la société explique (traduction Google) vouloir « offrir aux équipes de formation d'autres options de contenu dans l'environnement d'apprentissage virtuel actuel ». Cette plateforme propose deux nouveautés : intégration Scorm Cloud qui « permet aux formateurs de distribuer et de lire du contenu e-learning ainsi que de rendre compte des résultats dans leur compte SCORM Cloud. Avec cette nouvelle fonctionnalité, les clients peuvent héberger des contenus interactifs tels que des présentations animées, des vidéos avec des signets, des quiz et des enquêtes dans Mimeo Digital. » option permettant aux formateurs de partager des liens de visioconférence, des dates de début ou de fin, des informations sur le cours, des liens map…

Combien coûte un site web-to-print ?

Image
S’il y a une question que l’on me pose bien souvent, c’est bien celle du coût d’une plateforme web-to-print. Lorsqu’un imprimeur ou un porteur de projet a compris l’intérêt de vendre en ligne dans le cadre de sa stratégie, la question suivante porte sur le coût du déploiement d’une plateforme. Et invariablement, je fais la même réponse : “Selon vos besoins, ça peut aller de 100 à 1 million d’euros… ». J’ai beau être du Sud, je n’exagère pas cette réponse. Le web-to-print est tellement large, l’imprimerie en ligne couvre tellement de possibilités, que ces termes désignent une très vaste combinaison de possibilités, qui chacune influe sur le montant total de la note. Pour vous aider à y voir plus clair et à comprendre ces incidences, voici quelques éléments d’explication… L’architecture d’une plateforme web-to-printAvant toute chose, il faut bien comprendre tout ce couvre une plateforme web-to-print en terme de périmètre fonctionnel, et donc, tout ce qu’il va falloir intégrer comme fonct…

Après le Covid, de nombreux imprimeurs en ligne choisissent un modèle de fabrication hybride pour renforcer leur résilience

Image
Dans une interview accordée à Printweek, Peter Gunning, CEO de Grafenia, présente la dernière nouveauté de son groupe : Nettl Works Makers, un programme permettant à des ateliers d’impression de se connecter à la plateforme W3P de Grafenia pour devenir les fabricants de certains produits vendus en ligne. Pour Grafenia, c’est bien évidemment un moyen de gagner en attractivité auprès des imprimeurs locaux afin d’accélérer la croissance de son réseau Nettl, mais c’est aussi une façon de renforcer la résilience de son entreprise face aux crises majeures, en multipliant des points de production, et en disposant d’alternatives en cas de défaillance d’une unité de production.  Lorsque je l’ai interviewé, Ali Jason Bazooband de United Print expliquait que son groupe avait fait un choix similaire, en combinant production in-sourcée et production outsourcée. Et il y a quelques années, Cimpress avait entamé une démarche similaire autour de Cimpress Open, un bien beau projet malheureusement abandon…

Les 12 pièges d'un projet web-to-print

Image
Quand on se lance dans un projet d’imprimerie / personnalisation en ligne, les embûches ne manquent pas. Les risques de se « planter » sont nombreux, qu’il s’agisse de stratégie marketing, de méthodes de production ou de gestion de projet. A l’invitation de mes amis de Chili Publish, j’ai listé 12 pièges « fatals » fréquents dans les projets web-to-print, dans un article publié en anglais sur leur blog : Se jeter à corps perdu sur le web-to-print, sans réfléchir à sa stratégieCréer une marque distincte « par principe"Se focaliser sur la techno seulementLimiter le projet web-to-print aux services marketing & commercialCroire que lancer votre site suffira à attirer les clientsNe pas tenir compte du « time-to-market"Ne pas créer une architecture scalable et multiplier les goulets d'étranglementsPenser que la personnalisation en ligne ne concerne pas le B2BCréer un enfer des templatesCroire qu’un site unique peut adresser toutes les ciblesConstruire un château-fort isolé …

Interview sur INKISH TV

Image
J’ai été récemment interviewé par Yves d’Aviau de Ternay sur la chaîne INKISH au sujet des évolutions en cours dans l’imprimerie en ligne. Voici la vidéo de cet interview sur YouTube


Le Punch-out facilite le eCommerce "headless" en B2B, et ça concerne aussi les imprimeurs

Image
Selon le dernier rapport de la FEVAD, le eCommerce B2C atteint 103,4 milliards d’euro de CA en France en 2020, avec plus de 200 000 sites qui touchent plus de 40 millions de français en générant 2 milliards de transactions. Partie immergée de l’iceberg, l’eCommerce B2B dépasse les 150 milliards d’euros, avec une croissance de 15% par an. Le cumul des ventes EDI et via sites ecommerce "totalise 19% du chiffre d’affaires total des entreprises de plus de 10 personnes". L’analyse du rapport de la FEVAD montre que le gros de ces ventes se fait par EDI, et non pas via un site web.
(source FEVAD) Le Headless eCommerce, ce géant méconnuPour une écrasante majorité de décideurs, eCommerce = site web. Dans le meilleur des cas, ils étendent ce concept aux applis mobiles (m-Commerce) voire aux réseaux sociaux (Social Commerce). Mais la question de l’interface semble rester déterminante… Pourtant, le plus fort potentiel selon moi dans le commerce électronique réside dans le headless e-Commer…