Articles

Web-to-print 'painpoints' : surmontez la crainte de divulguer vos prix à vos concurrents

Image
Lors de mon dernier webinar , une question très pertinente a été soulevée par une participante :  "dans un marché où la pression des prix est très forte, quid du risque de divulguer ses prix à la concurrence en proposant du web-to- print ?" Cette question, j'ai dû l'entendre des dizaines de fois. Elle est normale, car elle touche à ce que je considère comme l’un des « painpoints » (points douloureux) des projets de migration vers l’imprimerie en ligne. Je m’explique : comme dans beaucoup de secteurs de production, il n'existe pas dans les imprimeries "traditionnelles"  de tarifs pré- définis. Les prix sont calculés et re-calculés à partir des coûts de production à chaque demande de devis, quant ils ne sont pas fait "à la tête du client » sans réelle cohérence globale… Les logiciels de MIS et le rôle des deviseurs dans les imprimeries contribuent à cet état de fait. Il n’est pas rare, pour une même demande, d’obtenir des tarifs différents chez un m

Y-a-t-il encore de la place aujourd'hui pour développer une offre en W2P ? Quels seraient les facteurs clés de succès ?

Le marché de l'imprimerie en ligne est devenu en quelques années hyper-concurrentiel . Le nombre d'opérateurs a augmenté, leur poids économique également et la technicité du marketing s'est accrue. Parallèlement à cette intensification concurrentielle, les prix ont chuté et certains services comme le transport offert sont devenus des standards. Difficile de se créer sa place dans cet environnement. Surtout si l'on se contente juste de copier les modèles établis en partant de zéro ... C'est l'échec garanti, avec à la clé la perte sèche de plusieurs dizaines de milliers d'euros. Combien de fois m'a-t'on demandé s'il était possible de faire "comme Vistaprint"... Cela n'a pas de sens de se contenter de copier. Quel intérêt aura un client à venir chez vous dans ce cas ? Pour créer une nouvelle place "au soleil", il faut donc proposer une alternative attractive, et pas seulement sur les prix. Services, proximité, ergonomie, prod

Podcast de mon webinar "Café du Web-to-print" du 13 novembre 2020

Image
  Aujourd’hui, j’ai organisé à une petite dizaine d’imprimeurs un premier webinaire sous forme de questions réponses. Format très sympa, interactif et convivial, malgré quelques soucis techniques. Je vous partage la version audio si le sujet vous intéresse. Je reviendrai dans des billets de blog sur les questions qui ont été soulevées.     Ludovic Martin · Webinar "Café du Web-to-Print" du 13 novembre 2020        

Le groupe Cewe annonce une baisse de 35% de ses ventes dans l'imprimerie commerciale sur les 3 premiers trimestres de l'année

Image
  Dans un communiqué de presse publié ce matin, le groupe allemand CEWE présente un état de sa situation commerciale au début du dernier trimestre de son année fiscale. Au plan global, la situation reste stable avec une baisse de seulement 3,3% des ventes à 413,3 millions € en Q1-Q3 2020 vs. 427,2 millions € en Q1-Q3 2019, avec un EBIT qui s’améliore à -0,6 M.€ vs. -2.0 sur la même période l’an passé. L’activité est particulièrement impactée par la division qui me concerne le plus, celle de l’imprimerie commerciale : "Le segment de l'impression commerciale en ligne a été particulièrement touché par la crise sanitaire : les ventes au cours des trois premiers trimestres de 2020 ont baissé de 35,0%, à 48,8 millions d'euros (T1-3 2019: 75,1 millions d'euros). » annonce le communiqué de presse (traduction Google / auteur). Avec également un EBIT à -5.0 M.€ vs -2,3 M.€ sur la même période l’an passé. A noter que la tendance semble se confirmer sur le 3è trimestre (15,4 M.

L'audience des sites web d'imprimerie en ligne diminue de 5% en octobre

Image
  Après plusieurs mois consécutifs de hausse continue, l'audience observée par Semrush des sites d'imprimerie en ligne français marque le pas, en recul de 5% par rapport à Septembre. Les plus impactés seraient les majors, exception des allemands d'Onlineprinters et Saxoprint. Les indépendants semblent mieux tirer leur épingle du jeu, en conservant malgré tout de la croissance. A titre de comparaison, le volume total de sessions revient au niveau de la fin mai 2020, soit la sortie du confinement.  Cela m'interpelle car le mois d'octobre marque traditionnellement le début de la "peak season" dans l'imprimerie, avec de forts volumes de commandes de calendriers, de produits liés au black Friday et aux fêtes de fin d'année. Sous réserve qu'ils soient confirmés (les chiffres observés par Semrush étant par nature sujet à caution), ces chiffres pourraient témoigner d'une frilosité du marché par rapport aux dépenses de fin d'année. Le reconfinem

Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les imprimeurs pour se lancer dans le web-to-print ?

Image
  Le web-to-print – et, plus largement, la vente par Internet – constitue un enjeu stratégique en ces temps de crise sanitaire. Pour beaucoup de secteurs, cette transformation digitale est vitale, au point que les pouvoir publics ont décidé d’aider les entreprises à accélérer leur transformation, en leur proposant des accompagnements, des subventions et des prêts. Pour une imprimerie qui souhaite développer la vente en ligne, en se dotant ou en renouvelant d’une plateforme eCommerce et de la stratégie commerciale adaptée, quelles sont les aides possibles ?   Les dispositifs existants sont de plusieurs natures : conseil, diagnostic et coaching financement des études de stratégie financement des logiciels et de l'hébergement financement des développements informatiques financement de la publicité et du développement commercial prêts aide au recrutement formations   Sans prétendre être exhaustif, voici un petit tour d’horizon de ce que j’ai trouvé (il en manque sûremen

Conseils : quels imprimés mettre en avant pendant le confinement ?

Image
Avec l’annonce du reconfinement et la fermeture d’un grand nombre de commerces, beaucoup d’imprimeurs sont désemparés, ne sachant plus ce qu’ils doivent ou peuvent proposer à leurs clients dans ce contexte. Bien que la situation soit compliquée, il ne faut pas se laisser abattre. Certes, tous les produits dédiés à la restauration, l’hôtellerie et l’évenementiel sont malheureusement condamnés à l’inactivité pour plusieurs mois. Mais le contexte actuel génère de nouveaux usages, et de nouveaux modes de consommation, qui peuvent vous aider en tant qu’imprimeur, à maintenir une activité.   Se focaliser sur les courants ascendants Pour vivre, une boutique d’imprimerie en ligne doit constamment adapter son catalogue à la saisonnalité et aux attentes des clients. Comme je l’évoquais à l’instant, dans le contexte actuel, certains secteurs doivent être abandonnés pendant quelques mois. Par contre, il faut se focaliser sur les nouveaux secteurs pour adapter son offre et suggérer de nouveaux u

Webinaire spécial reconfinement : venez discuter avec moi pendant 1 heure sur le web-to-print et le eCommerce

Image
    Afin d’aider toutes celles et ceux qui s’interrogent sur la vente en ligne, le web-to-print et leur stratégie digitale à l’heure de ce re-confinement, je vous invite à une session de questions-réponses le vendredi 13 novembre prochain, à 14h. Merci de vous inscrire au préalable , le nombre de places étant limité. S’il y a des sujets que vous aimeriez aborder, n’hésitez pas à me les adresser via le formulaire de contact ou par Linkedin .    

Révolution culturelle : il est urgent de préparer son business à un monde incertain

Image
  Le monde d’après… le monde de demain… à l’heure où notre pays se reconfine, personne ne sait si ce « monde » existera ni de quoi il sera fait. C’est particulièrement vrai dans les entreprises, où qu’elle que soit leur taille, les certitudes et les modèles économiques volent en éclat face à la brutalité des évènements. Certaines sociétés doivent faire face à des chutes vertigineuses de leur carnet de commande, alors que d’autres peinent à gérer une hypercroissance qu’elles n’avaient absolument pas prévu.   “On ne sait pas de quoi demain sera fait…“. Si, en fait on le sait, et il faut dès à présent s’y préparer. On sait que le monde de demain et d’après-demain sera : Ultra-digitalisé Environnement de travail à distanciation variable Activité élastique Saturé de menaces, notamment cyber GloCalisé : culture, information et mode de consommations globaux, mais circuits d’approvisionnements plus courts Les entreprises doivent donc s’adapter dès maintenant, et anticiper ce monde

Cimpress : EBITDA en hausse malgré un revenu en baisse de 10% sur le dernier trimestre impacté par la division Upload & Print

Image
  Comme chaque fin de trimestre, Cimpress vient de publier les résultats de son activité sur les trois derniers mois. Ces chiffres publics de l’un des leaders mondiaux sont intéressants pour comprendre la dynamique de la société mais ils apportent aussi un éclairage intéressant sur les tendances du marché.    A devise constante, le chiffre d’affaires du groupe diminue de 10% par rapport au 1er trimestre de l’année fiscale 2019, mais réussit toutefois à augmenter l’Ebitda grâce notamment à la réduction des frais généraux.     Si l’on regarde plus en détail les différentes composantes de Cimpress, on constate qu’elles sont impactées inégalement par la crise. Vistaprint et National Pen résistent plutôt bien, avec une baisse de seulement 5% à devise constante. J’explique cette « performance » par les commandes de produits photos personnels qui ont bondi pendant le confinement, ainsi que par l’intérêt des indépendants et petites PME pour les produits de protection, Vistaprint ayant

EasyQuote facilite le Print-On-Demand grâce à une simple feuille Excel !

Image
  En informatique, j’ai toujours eu une prédilection pour les solutions simples et pragmatiques, qui privilégient la facilité à la complexité de l’architecture… C’est probablement parce que j’ai été un piètre développeur, que je m’intéresse aujourd’hui au no-code ou low-code, et aux outils simples qui permettent de réaliser de grandes choses avec des outils somme toute « basiques ». Excel fait partie d’eux : c’est incroyable ce dont bien des personnes sont capables de faire avec, y compris des non-techniciens… Excel est incroyablement puissant, et il est souvent difficile de reproduire sur le web ce que l’on arrive à faire aisément dans sa feuille de calcul.   Parmi les casse-têtes bien connus, la gestion des grilles de prix des produits personnalisables avec une multitude d’attributs fait figure d’incontournable. Beaucoup de plateformes eCommerce supportent mal cela, ou n’arrivent à bien gérer les attributs et leurs prix.   Les développeurs de EasyQuote ont eu une démarche parti

e-CRM : passez du Call Center au Contact Center pour mieux servir les clients de votre eCommerce

Image
    Les gestionnaires de plateforme eCommerce commettent fréquemment trois erreurs, surtout dans la phase initiale de développement de leur site : ils se focalisent sur l’acquisition de clients, en oubliant de fidéliser ils limitent de fait leur système de CRM à un flux de prospection-conversion ils n’unifient pas les canaux de contact avec leurs clients, livrant ainsi les acheteurs mais aussi les prospects à des personnels différents, selon le média utilisé : service client pour le téléphone ou le mail, stagiaire pour les réseaux sociaux 😉 Je ne le répeterai jamais assez, la clé de la réussite dans le eCommerce, que ce soit en B2C ou en B2B, c’est la fidélisation. Un nouveau client ne vous rapporte rien, il vous coûte généralement un bras… Un nouveau client zappeur est une perte sèche… Un « bon » client, c’est un client qui commande régulièrement, dont le panier augmente, qui est satisfait et qui le fait savoir. Et avec lequel, comme dans n’importe quel commerce de la vraie

Vente en ligne : quels sont les aspects juridiques à connaître impérativement ?

Image
  La vente par Internet est un domaine sensible, à la croisée de plusieurs domaines d’application du droit : droit de la consommation, règlementation des postes et communications, protection de la vie privée, code des impôts… Bien souvent, les opérateurs de e-Commerce ignorent ou sous-estiment la connaissance des éléments fondamentaux de la règlementation, ce qui les expose, en cas de contrôle par les autorités ou de litiges avec un consommateur, à des sanctions financières et un effet « bad buzz » sur leur image de marque.   Je ne suis pas avocat, loin de là. Mais au fil des années, j’ai compilé un certain nombre de points d’attention que j’ai pu relever, et que je vous partage sous forme de pense-bête… Au moindre doute, je vous recommande chaudement de faire appel à un conseil spécialisé dans ce domaine, ce sera un investissement bien plus qu’une dépense !   Site web & mentions légales Géoblocage : il est interdit  de rediriger vers un site différent selon l’IP sa

[INSIGHTS] Imprimeurs en ligne, adaptez votre offre à un Cyber-Noël…

Image
  Les vacances de Toussaint commencent à peine, mais dans l’imprimerie en général – et l’imprimerie en ligne plus particulièrement – nous savons tou.te.s que le grand toboggan de la « peak season » va démarrer rapidement, avec une activité folle jusqu’au 31 décembre. Enfin, comme dit la pub, « ça c’était avant »… Avant ce p*$%%§n de virus, ces restrictions et le couvre-feu. A quoi vont ressembler les fêtes cette année ? Impossible à dire… Dans le meilleur des cas, si les mesures prises récemment portent leurs fruits, elles se dérouleront avec des consignes de prudence maximales. Dans le pire des cas, on peut imaginer des restrictions fortes, pour limiter les déplacements à l’échelle nationale et les grandes réunions de famille. Ce dont je suis sûr, c’est que : les français – et plus largement les européens – auront envie de se changer les idées, et à cœur de faire plaisir à leurs proches et de se faire plaisir à l’occasion de ses fêtes, avec peut-être un peu plus de budget du fait

Crise : Nettl vient en aide aux demandeurs d'emploi avec 100 bourses Nettl Academy offertes dans 7 pays

Image
    En pleine crise sanitaire, alors que des milliers de salariés se retrouvent sans emploi, certaines entreprises décident de se mobiliser. Dans l’imprimerie en ligne, Nettl vient de lancer son Academy, avec une bourse destinée à aider les personnes touchées par la pandémie. Pendant 6 mois, Nettl offre les frais d’abonnement et les formations, un joli coup de pouce pour celles et ceux qui sont contraints de changer de carrière et qui voudraient se lancer dans la communication graphique.   Une très belle initiative qui donne chaud au cœur en cette période si morose. Bravo la team Nettl et Peter Gunning !   Plus d’infos sur  https://www.nettlacademy.com/fr/scholarship/  

L'audience des sites d'imprimerie en ligne continue d'augmenter en septembre en France

Image
  L’observation des chiffres d’audience des principaux sites de vente d’imprimés en ligne montre une embellie en septembre, avec des trafics qui atteignent le niveau de juin, et qui se rapproche nettement du trafic d’avant le confinement (février). Comme sur les mois précédents, ce résultat encourageant varie fortement d’une société à l’autre : certaines sociétés restent toujours fortement en retrait par rapport à l’avant-confinement, probablement en raison de coupes très lourdes dans les budgets d’acquisition web-marketing ; ces entreprises ont probablement une configuration de « google-dependance » dans leurs schémas d’acquisition d'audience un certain nombre est dans une évolution « molle » avec une audience comprise entre -15% et +15% par rapport à février quelques-unes connaissent de fortes croissance d’audience, supérieures à 80%. Semrush identifie parmi elles l’Imprimerie Européenne, Helloprint qui semble connaître un mois de septembre exceptionnel, Print pas cher et

Les majors de l'imprimerie en ligne et la tentation du design en crowdsourcing

Image
  Un imprimeur en ligne ne doit-il vendre que de l’imprimerie ? La question peut sembler bête au premier abord, pourtant elle touche au business model et à la stratégie de bien des entreprises de notre secteur. En effet, historiquement, dans l’imprimerie en ligne, ce sont distingués les pure-players qui ne vendaient que des tirages d’impression (la grande majorité) de marques qui se sont très tôt aventurées dans l’univers de la gestion de campagnes marketing pour les PME. Leur postulat de base étant qu’à partir du moment où un client était intéressé pour imprimer des supports commerciaux, il cherchait à faire de la publicité pour son activité, et que donc, il était alors possible de lui vendre d’autres services et supports : conception de logo, campagnes d’emailing, webmarketing…   Vistaprint a pris très tôt ce parti, en proposant un catalogue assez étoffé de services complémentaires, comme la création de sites web. Dans un autre registre, des structures comme Pages Jaunes ou Oran

Cimpress acquiert la marketplace de design crowdsourcing 99designs

Image
  Dans un article de Financial Review, et via un communiqué publié sur son site financier, Cimpress vient d’annoncer l’acquisition de 99designs , une plateforme de crowsourcing sur laquelle les PME peuvent soumettre leurs besoin de design graphique, du logo à la charte graphique en passant par les thèmes de sites web. Les clients peuvent soit « engager » un designer sur un projet, soit créer un concours auquel répondront des designers du monde entier.     Selon Financial Review, le PDG de 99Designs Patrick Llewellyn continuera de piloter sa société, et deviendra également président des « plateformes créatives » chez Vistaprint.   Mon analyse : la crise sanitaire accélère les fusions, acquisitions et consolidation sur le marché des arts graphiques, comme nous l’avons vu récemment au Royaume-Uni avec Precision ProCo. Son rapprochement avec 99Designs permet  au groupe Cimpress d’ajouter une corde à arc déjà bien fourni, en proposant une plateforme de mise en relation de PME et de p

Podcast : l'actualité du web-to-print du 1er octobre 2020

Image
      Ludovic Martin · Podcast 08 - Actualité du WebToPrint du 1er octobre 2020   Nouveau podcast en ligne ce matin, consacré aux dernières actualités de notre secteur du web-to-print et de l’imprimerie en ligne en ce début de mois d'octobre. Au programme : Imprimeurs en ligne :  Print O'CLock lance le paiement en 3x sans frais pour les commandes entre 100 et 3000 € Helloprint retrouve des couleurs après plusieurs mois difficiles, levée de fonds de 5 m€ - forte demande pour les étiquettes, le packaging et la signalétique -  https://www.printweek.com/news/article/helloprint-back-on-track-makes-pricing-pledge En Espagne, Impretienda lance un nouveau site web :  http://industriagraficaonline.com/articulo/26933/ Editeurs logiciels : Vpress se renforce en Afrique avec un nouveau distributeur en Afrique du Sud, JL Consulting -  http://www.vpress.com/vpress-expands-its-presence-in-africa/ Fabricants de machines Amazon signe un méga contrat de 400 millions de dollars

Comprendre les différents types d'éditeur en ligne disponibles sur le marché du web-to-print

Image
  Quand on est imprimeur et qu’on veut se lancer dans l’imprimerie en ligne, la question de la personnalisation sur le web se pose très rapidement… Comment proposer des modèles à personnaliser à ses clients ? Ou comment permettre à des entreprises en B2B de gérer la personnalisation en ligne de leurs contenus éditoriaux ou supports marketing auprès de leurs filiales ou de leurs franchisés ?  Parmi la jungle des solutions disponibles sur le marché, difficile de s’y retrouver, d’autant que les prix peuvent varier de 1 à 10 pour des fonctionnalités – en apparence – très similaires ! Alors pour vous aider à vous y retrouver, voici quelques éclairages sur les différentes technologies de personnalisation en ligne, et les applications auxquelles elles répondent…   Soulevez le capot La clé pour comprendre les différences entre les offres disponibles sur le web réside sous le capot, dans leur moteur. Comme son nom l’indique, un éditeur de web-to-print va consister en un système à deux éta