Accéder au contenu principal

eCommerce : pourquoi il est indispensable de surveiller les prix de ses concurrents… et d'automatiser cette veille


En eCommerce, le prix est critique pour attirer de nouveaux clients, et fidéliser ses habitués. Cela ne signifie pas qu'il faut toujours être le moins cher ; mais il faut être cohérent par rapport au marché et à son propre positionnement.

Concrètement, les e-commerçants doivent mettre en place une véritable stratégie de prix qui s'appuie sur une analyse fine et quasiment en temps réel du marché, pour détecter des "casseurs de prix" et pour ajuster en permanence son offre en fonction du marché. Sinon, le risque est de tranquillement glisser hors du marché, sans s'en rendre compte, et d'être petit à petit affublé d'une étiquette "bien, mais trop cher"…

Automatiser sa veille tarifaire

A part pour celles et ceux qui ont la chance d'avoir un tout petit catalogue à gérer, il devient impossible aujourd'hui de surveiller manuellement ses concurrents. Ils sont trop nombreux, et il y a trop de canaux de diffusion différents. Il faut donc automatiser la surveillance en faisant du scraping de prix.
Deux écoles s'opposent à ce niveau : celles des plateformes hyper-touffues, et généralement très chères, qui font soi-disant de l'intelligence artificielle pour analyser vos produits et sortir des prix concurrents. Personnellement, mes tests me laissent à penser que ça fonctionne pas mal sur des produits très standards, avec un code barre, mais que ça se complique dès qu'on sort de ce cadre.
L'autre école est plus pragmatique, plus légère et par beaucoup de côtés, plus efficace. Vous désignez les URL des produits concurrents sur les canaux de votre choix (site, Amazon, eBay…) dans un outil dédié, et tous les matins celui-ci vous donne une synthèse du marché. Vous êtes sûrs de ne pas vous tromper de référence, et ce n'est pas une usine à gaz. De surcroît, ces technos sont bien moins chères que d'autres, grâce à des abonnements mensuels plutôt abordables.

Focus sur Prisync

Une des plateformes que je recommande particulièrement en ce moment s'appelle PriSync. Editée en Turquie, cette solution SaaS est “good enough” comme disent les anglo-saxons pour réaliser efficacement sa veille tarifaire sans se ruiner. Le principe de Prisync est celui que j'exposais plus haut : vous recensez les URLs de vos produits, et pour chacun d'eux, vous indiquez celles des produits concurrents.
Progressivement, PriSync va “apprendre” et va vous restituer un positionnement de vos produits sur le marché : comment vous vous situez, qui est le moins cher, le plus cher, sur quels produits êtes-vous bien placés… PriSync va plus loin en vous permettant de définir des alertes en cas de baisse de prix d'un produit ou en permettant d'ajuster automatiquement ses tarifs. Bref, de mon point de vue, tout ce qu'il faut pour une e-Commerçant de taille moyenne, pour un prix qui démarre à 49$ par mois.

Si vous voulez en savoir plus, ou jouer avec la démo, c'est ici :
https://prisync.com/demo

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Aujourd'hui, c'est Noël, et j'ai décidé de vous offrir mon étude de marché sur l'imprimerie en ligne en Europe en 2020. C'est un travail personnel, réalisé avec mes propres moyens, en compilant les données disponibles publiquement sur le web… L'objectif de cette étude de marché est disposer d'une vision du poids de l'imprimerie en ligne en Europe, de voir quelles sont les technologies utilisées et de zoomer dans chaque pays pour étudier quelles sont les dynamiques propres à chaque territoire.

Cette étude est forcément fausse, je vous préviens :-) En se basant sur des données publiques, il manque forcément des chiffres, mais je pense qu'à un niveau macro, les tendances sont plutôt justes. J'espère en tout cas qu'elle vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe dans le web-to-print en Europe, et dans votre pays, et qu'elle vous donnera envie, peut-être, de franchir le pas.

N'hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques, cri…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…