2019 : Que se passe-t-il dans l’imprimerie en ligne et le web-to-Print ?

Source http://signalisationlevis.com/gestion/wp-content/uploads/2012/04/T-50-10.jpg

Je suis toujours fasciné par les ruptures qui surviennent à fréquence régulière sur des marchés où, en apparence, les règles semblent établies durablement.
L’imprimerie en ligne ne déroge pas à ces cycles : après une phase de consolidations massives dans les années 2015-2017, tout le monde s’attendait à ce que la situation se fige autour de quelques poids lourds internationaux, dont la puissance de feu marketing suffirait à tenir à distance tout prétendant.

En 2019, il faut se rendre à l'évidence, c'est tout le contraire qui se produit. Bien sûr, les "gros" sont présents, et bien présents même avec des investissements publicitaires massifs. Mais une flopée de nouveaux entrants fait son apparition, soit avec des modèles similaires à ceux des acteurs mainstream, soit avec des modèles alternatifs… Voici quelques exemples des derniers entrants :

  • la startup portugaise 360 Online Print vient de lever 18 millions d'euros pour partir à l'assaut du marché européen, avec un modèle fabless, assez proche des places de marché
  • Print.com lance un modèle innovant, très orienté revendeurs, sur le marché hollandais et belge
  • Copees, startup parisienne, se lance à l'assaut du marché de l'hyper-rush et lève 300 k€
  • Online Printers vient de nommer un nouveau CEO, Roland Keppler issu de la startup Car2Go
Alors que notre secteur d'activité subit depuis de nombreuses années fermetures et restructurations, je trouve très positif que les "codes" des startups soient adoptés par certains dirigeants, et que l'on voit les investisseurs croire en des projets de développement autour de l'imprimerie…

Commentaires

Articles les plus consultés