Mobile : Site responsive ou Mobile App ? Les deux mon capitaine !



Je vois passer beaucoup d'articles sur la thématique de la mobilité des sites web. Certains gourous prêchent pour des applis mobiles, en défendant une expérience utilisateur au plus proche des comportements natifs de chaque type de smartphone, et des fonctionnalités plus sophistiquées. D'autres au contraire ne jurent plus que par des sites web full-responsive, capables de s'adapter parfaitement à chaque type de terminal. Ces derniers mettent en avant les avantages pour les utilisateurs – ils n'ont pas d'appli à installer, l'expérience est instantanée et leur site web préféré s'adapte nativement à l'outil utilisé – et les bénéfices en termes de référencement.

Je trouve cette opposition totalement dépassée…


Dans les entreprises et les collectivités, la question ne doit pas être "responsive ou appli mobile" ? Il faut plutôt considérer que le web et l'application mobile constituent des canaux différents. En conséquence, les usages et les attentes doivent être différents.

Le site web d'une entreprise est conçu pour répondre à des objectifs précis, plus ou moins variés suivant le métier de l'entreprise. Aujourd'hui, dans un monde où l'accès au web se fait depuis des terminaux très variés, il faut donc que le site web s'adapte parfaitement à chaque contexte. En ce sens, le responsive design devient incontournable.

Mais l'application mobile ne doit pas être occultée pour autant : de mon point de vue, l'application native doit être conçue pour compléter le site web et proposer une expérience utilisateur différente, qui réponde à des attentes clients spécifiques.

Dans le cas d'un service de eCommerce, le site web va être orienté sur le process de sélection de produits, de publicité et d'achat en ligne. L'application mobile, elle, va pouvoir proposer une expérience d'achat enrichie par de la géolocalisation, et va devoir également offrir des options de suivi de commandes plus complètes, grâce aux notifications par exemple.

Partir des besoins et des usages du client


Pour déterminer les champs d'intervention de chaque site, le mieux est de définir les attentes d'un client sur chaque canal (au travers d'interviews), et d'en tirer le dessin d'un parcours utilisateur propre à chaque outil. Ces parcours ne doivent pas être les mêmes bien évidemment, ils doivent avoir chacun leurs particularités en exploitant au maximum le potentiel natif de chaque terminal.

En conclusion, l'appli mobile et le site responsive ne doivent pas se concurrencer, car vous prenez alors le risque de ne faire que des compromis. Au contraire, l'appli mobile et le site responsive doivent se compléter, en offrant des fonctionnalités bien spécifiques, pour le plus grand bénéfice de l'expérience de vos utilisateurs !

Crédit photo : http://www.prohaktiv.com/blogs/native-or-hybrid-select-right-mobile-application-development-option

Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud