Accéder au contenu principal

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?


Avec la multiplication des réseaux sociaux, il devient de plus en plus difficile et coûteux en temps de gérer la présence de sa marque sur les différents canaux en n'utilisant que les interfaces "natives". Pour surveiller ce que les internautes disent de vous, ou pour planifier vos publications, il devient rapidement indispensable d'utiliser une plateforme spécialisée qui va automatiser un certain nombre de tâches.

C'est encore plus vrai si vous gérez les réseaux sociaux de vos clients, à leur place ou en mode collaboratif. Pendant de nombreuses années, Hootsuite a cavalé seul en tête, et je m'en suis énormément servi avec du bonheur. Mais aussi, un peu d'agacement sur certaines limites ou certaines options un peu coûteuses.

Aujourd'hui, l'offre s'est élargie et c'est tant mieux. Je vous propose un petit tour du marché sous la forme d'une infographie. Cette analyse n'a rien d'exhaustif, elle n'est que le reflet de mon opinion sur un panel de solutions, sachant que je n'ai pas pu en tester certaines telles que Sprout Social. Espérons que ça sera utile à tous les community managers-euses et les growth hackeurs.


Monitorer, engager, mesurer, publier, bombarder... et jouer

La gestion des réseaux sociaux s'organise autour de plusieurs tâches :

  • la surveillance de l'activité des réseaux sociaux, pour détecter ce que l'on dit de vous, de vos concurrents ou sur certaines tendances ; 
  • l'engagement, lorsqu'on détecte que des clients ou des internautes postent des commentaires ou vous interpellent ;
  • publier et bombarder : pour planifier son programme éditorial et "arroser" les différents réseaux sociaux de façon la plus automatisée possible, en optimisant si possible les horaires de publications en choisissant les heures qui génèrent le plus d'engagement ;
  • la mesure et les analytics, pour comprendre le comportement de vos communautés et mesurer les taux d'engagement.
En résumé, la gestion des réseaux sociaux ne se limite plus à faire du "fire and forget" comme disent les militaires : il faut surveiller, scruter, analyser, programmer... et il vous faut une tour de contrôle pour cela.




Une offre qui s'élargit, avec Hootsuite en tête

Comme je l'expliquais en début d'article, après avoir caracolé seul en tête pendant des années, Hootsuite se fait rattraper aujourd'hui par des concurrents qui inventent de nouvelles fonctionnalités et qui travaillent leur UX, tant sur mobile que sur desktop.

Le premier à avoir proposé une alternative est Tweetdeck. Maintenant racheté par Twitter itself, Tweetdeck est un superbe outil pour surveiller les tendances et ce qui se dit sur une marque ou sur un hashtag, et pour programmer des posts. Gros avantage, Tweetdeck est gratuit. Seul regret, et de taille : Tweetdeck ne gère que Twitter. Pas de Facebook, Linked In, Instagram ou Google Plus. Vraiment dommage.

Le second à avoir renouvellé le genre, c'est Buffer. Cet outil délaisse totalement la partie "monitoring" des réseaux sociaux : ne comptez pas sur lui pour surveiller ce que l'on dit de vous ou pour améliorer les temps de réponse aux commentaires qui sont postés sur vos comptes. Par contre, Buffer est top pour planifier et déclencher des publications en masse sur tous vos canaux. C'est super simple et extrêmement efficace, et l'appli mobile est au top.

Ensuite, pas mal d'autres offres ont été lancées, et j'en ai découvert certaines avec grand intérêt. Notamment Zoho Social, un des modules de Zoho, qui offre une interface très intuitive et extrêmement productive, avec un panel de fonctionnalités très large.
Idem pour Sendible, une nouvelle génération de plateforme très performante.




La taille compte, le périmètre aussi. 

Alors comment se décider pour choisir telle ou telle plateforme ? Ben comme dirait l'autre, ça dépend. De ce que vous voulez faire, du budget dont vous disposez, et puis de la taille de votre entreprise.



Si vous êtes une toute petite entreprise, que vous n'avez que 3 comptes à gérer et que vous n'avez pas trop de budget, je vous recommande Zoho Social ou Hootsuite. Ou Buffer si la surveillance des réseaux n'est pas importante pour vous.



Si vous êtes une entreprise de taille plus importante, et que vous devez gérer plusieurs marques à la fois, avec des intervenants multiples qui doivent collaborer entre eux - pour valider les publications sociales par exemple - la donne est différente : il faut passer sur une autre gamme de solutions, et là, Hootsuite, Rignite ou Sendible semblent mieux adaptées.

Enfin, si vous êtes une agence digitale ou communication, et que vous voulez monétiser la gestion des réseaux sociaux pour vos clients, là c'est encore une autre configuration : vous avez besoin de marque blanche, d'analytics très avancés, de fonctionnalités collaboratives avec workflows de validation, et là, c'est Sendible, Rignite ou Mavsocial qui visent ce segment de clientèle. Et le budget qui va avec.

J'ai essayé de résumer toutes ces différences dans une infographie. C'est une première pour moi, j'espère que vous apprécierez et que ça vous sera utile, alors surtout n'hésitez pas à commenter ! Et à me faire part aussi de vos avis sur ces outils Ô combien indispensables aujourd'hui.








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !