Pierre Choty : "Compilsoft envisage un développement à l'international à l'horizon 2014"



Continuant ma série d'interviews d'acteurs du "web-to-print élargi", j'ai eu l'opportunité d'interviewer Pierre Choty, P-DG de Compilsoft. Spécialiste historique de l'automatisation de la conception de catalogues, Compilsoft a de nouvelles ambitions que Pierre Choty a gentiment accepté de nous dévoiler en exclusivité.

Pierre Choty, P-DG de Compilsoft

Bonjour Pierre Choty. Vous avez fondé la société Compilsoft dans l'Hérault, pouvez-vous nous en dire plus sur l'historique de votre société ? 

A l’origine, la société a été fondée par Gauthier Bois qui possède une longue expérience des arts graphiques (imprimerie) comme du métier des agences de communication. La convergence des technologies et leur intérêt croissant à communiquer avait déjà débouché pour certains clients précurseurs sur la réalisation semi-automatique de catalogues à forte pagination dans le métier des HBJO notamment. Dans les années 2000, Le « multicanal » n’était pas vraiment à l’ordre du jour.

Compilsoft propose à la fois des logiciels tiers et des solutions développées en interne. C'est une particularité assez unique sur le marché. Vous souhaitez ainsi proposer le meilleur de l'édition et de l’intégration ? 

De la gestion des contenus à la publication multicanal, le spectre d’action est assez large (PIM-DAM-Plugin, W2P, chemin de fer, brief, suivi de production, etc...). Il n’est pas concevable de pouvoir proposer et maintenir le meilleur des applications métier dans tous ces domaines. Ainsi par exemple, un DAM est dédié à la gestion du patrimoine numérique de l’entreprise. Intégré à notre PIM, il concilie parfaitement la gestion des assets avec la gestion des contenus (PIM) dont l’organisation et la provenance sont très différents. De même, un plug-in doit être irréprochable dans son fonctionnement et donc utilisé par un très grand nombre d’utilisateurs. Il doit aussi être capable d’évoluer au rythme des nouvelles versions d’Adobe ou de Quark sur plateforme PC et MAC ce qui n’est pas une mince affaire ! Depuis plusieurs années notre équipe a acquis une expertise technique qui répond aux particularités métiers comme à la personnalisation de la mise en page … (tourisme, industrie, VPC, distribution, services). L’adaptation est parfaite.

Vous êtes un opérateur historique de l'automatisation de la mise en page des catalogues. Avez-vous l'ambition d'élargir votre gamme d'activités vers de nouveaux services, tels que la publication multicanal, les tablettes ? 

La publication multicanal est déjà omniprésente dans nos solutions, c’est d’ailleurs là que l’on retrouve un vrai ROI. En effet, dans l’entreprise, les processus Web et Print sont encore très souvent dissociés et sont le résultat d’un certain pragmatisme. Pourtant ils ont souvent la même provenance et le même niveau d’exigence de qualité. Néanmoins, le web nécessite une gestion fine du cycle de vie produit et du niveau d’information diffusé avec à la clef une gestion financière adaptée aux transactions du e-commerce. Néanmoins, avec notre studio, nous conservons une forte activité sur l’automatisation de la mise en page des catalogues à forte pagination car une bonne gestion des flux et de l’automatisation permet de réduire considérablement les délais de production et les coûts pour le client. Les tablettes prennent du sens dans la gestion du chemin de fer et la validation les flux, nous allons prochainement proposer des applications dans ce sens.

Quelle est votre clientèle aujourd'hui, plutôt PME, réseaux de franchises ou grandes sociétés ?

Notre clientèle est principalement constituée de PME de dimension nationale ou internationale. Le secteur de la distribution en B2B en représente l’essentiel car les problématiques de volumétrie et de complexité des données, du multi-langue et du multi-canal sont omniprésentes. Les autres secteurs sont ceux de l’industrie, du tourisme, de la VPC-VAD ou des services. L’animation marketing des réseaux trouve des réponses avec l’arrivée des applications Web to Print.

Quelles sont les éléments différentiateurs de l’offre CompilSoft ? 

Avec notre plateforme multicanal CS Média Content, nous proposons une application web centrale tarifée par tranche d’utilisateur et associée à une panoplie de modules adaptés à chaque besoin. De plus, le client peut choisir entre Licence ou SaaS avec un hébergement et une administration à la carte. Ceci permet de proposer des tarifs très ajustés avec un engagement clair dès le départ. Compilsoft se distingue aussi par son approche métier et sa capacité à répondre aux besoins spécifiques autour de la plateforme notamment avec la mise en œuvre de technologies basée sur des serveurs multi-instances Adobe InDesign permettant par exemple une prévisualisation en ligne des pages ou des produits. A partir du module de Print Publishing, la production du catalogue papier peut aussi être confiée à notre studio interne pour faire face à une urgence ou un surcroit d’activité sans surcoût pour l’entreprise. Enfin nous avons adopté les méthodes de gestion (Scrum et Agile) ainsi que des outils collaboratifs d’échange avec nos clients qui ont largement contribués à améliorer le niveau de service et de support avec un niveau de réponse et de traitement dans la journée.


Quelles sont vos perspectives de développement pour les années à venir : diversification, ouverture à l'international, croissance externe ?

Les perspectives sont encourageantes sur l’international plus que sur le national, CompilSoft s’est hissé parmi les premiers acteurs du marché et ambitionne de devenir leader sur l’optimisation des processus marketing. Néanmoins les investissements sont plutôt longs et financièrement lourds, sur ce point nos partenaires financiers nous aident considérablement. La croissance externe est d’actualité mais les acteurs sont peu nombreux et les véritables synergies assez rares. L’ouverture d’une agence parisienne est en cours et nous préparons une phase de développement à l’international à l’horizon 2014.

Le marché du web-to-print et de l'automatisation évolue très vite : de nouveaux acteurs apparaissent sans cesse, d'autres disparaissent… Quel regard portez-vous sur ce secteur et sur les attentes des clients ?

Le marché n’est pas encore mature et les technologies complexes à mettre en œuvre. A cela s’ajoutent des couts rédhibitoires avec un ROI très souvent non maitrisé. Par conséquent en dehors du Web-to-Print version « imprimeur » dont le nombre d’acteurs foisonne, l’idée et l’enjeu d’un marketing éditorial full Web reste ambitieux, il faut par conséquent avancer avec modération et discernement sur chaque projet afin d’éviter les empilements, les « usines à gaz » et les déceptions !

Compilsoft est basé dans l'Hérault, à côté de Montpellier. Considérez-vous que cette localisation soit une chance ou un handicap pour le développement de votre activité ?

Ni l’un ni l’autre, nos clients sont répartis sur toute la France avec une majorité sur la région Parisienne à 3h15 de Montpellier ! Les outils permettent un support et un déploiement à distance, notre hébergeur se situe dans le nord et l’agence Parisienne nous rapprochera de nouveaux projets. Avec une bonne utilisation des NTIC, ce débat sur la localisation devient de plus en plus obsolète et 100% de nos clients y adhèrent.
Compilsoft, une équipe focalisée sur les problématiques métiers


Dernière question : je crois que vous recrutez en ce moment de nouveaux profils pour développer votre activité. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce sujet ?

C’est exact, nous recrutons des développeurs (se) Web pour nos applications (Java/PHP/Flex) et soutenir notre production, un ingénieur pour notre R&D ainsi qu’un commercial expérimenté sur la région Parisienne. Nous sommes en cours de sélection des candidats mais le recrutement n’est pas encore clos. Avis aux amateurs, écrire sans tarder à recrutement@compilsoft.com.

Merci Pierre pour cette interview. Pour plus d'informations, je vous invite à consulter le site web de Compilsoft.

Commentaires

Articles les plus consultés

Infographie : quelle est la meilleure plateforme pour gérer ses réseaux sociaux (et ceux de ses clients) ?

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]