Accéder au contenu principal

eCommerce : Volkswagen ouvre sa boutique sur Amazon


J'ai reçu récemment dans ma boîte aux lettres un dépliant publicitaire vantant les mérites de la dernière gamme Volkswagen. Vous me connaissez, en tant qu'ancien pubard, j'adore décorquiter les pubs qui arrivent chez moi. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir en 4è de couverture un encart présentant la "Volkswagen Box" disponible sur le store VW sur Amazon…

Accessoires et SAV in the box

Ni une ni deux, je suis allé faire un tour sur cette boutique, car un store Amazon pour un constructeur auto, ce n'est pas banal. Il faut reconnaître que c'est très innovant. Volkswagen France a conçu une boutique sur Amazon sur laquelle il est possible de commander des accessoires pour sa voiture. Le principe est relativement simple : vous choisissez une catégorie d'accessoires (soundsystem, confort, sécurité…), puis vous achetez une "box" qui contient tout ce qu'il faut.

Il semble qu'il soit également possible de commander des prestations : dans ce cas, la box vous est envoyée à domicile, et vous pouvez ensuite présenter un coupon à votre garage agréé qui procédera à la réalisation de cette prestation.

Nouvelle fonction "Mon Garage" dans Amazon

Ce qui est très intéressant, au-delà de l'initiative de VW, c'est qu'Amazon vient d'introduire en toute discrétion une fonction "Mon Garage" dans laquelle vous pouvez décrire les véhicules qui équipent votre foyer, pour ensuite gérer vos commandes de pièces. Récemment, j'ai commandé des essuie-glaces sur Amazon, et cela s'est fait en 2 clics, y compris pour un modèle d'essuie-glace arrière quasi impossible à trouver en magasin.

L'eCommerce vulgarise la technicité

Je trouve l'expérience franchement réussie, en particulier pour sa simplicité. J'adore l'automobile, mais j'avoue que ce n'est pas toujours simple de commander des pièces basiques ou des accessoires pour son véhicule. On peut avoir peur de se tromper, et on n'a pas toujours envie d'aller chez son concessionnaire pour cela. Quant aux centres auto, je préfère éviter.
Du coup, avec VW – et demain probablement tous les constructeurs – Amazon démystifie l'achat de pièces auto et d'accessoires en packageant l'ensemble de façon très simple, voire ludique. Et de ce fait, entre dans la cour des accessoiristes auto sur le web qui réalisent un carton plein depuis plusieurs années. Une preuve de plus que même les secteurs hyper-techniques ou très ancrés dans le offline peuvent se réinventer sur le web, avec de nouveaux débouchés. Et en créant un lien online-retail de proximité. A quand la personnalisation en ligne de sa New Beetle livrée 5 jours plus tard à votre domicile ? Ne rigolez pas, je suis sûr que dans moins de 5 ans, ce sera une réalité.

Pour la petite histoire…

Détail rigolo trouvé sur le web : en 1988, VW avait lancé une berline Sedan nommée… Amazon :-)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Aujourd'hui, c'est Noël, et j'ai décidé de vous offrir mon étude de marché sur l'imprimerie en ligne en Europe en 2020. C'est un travail personnel, réalisé avec mes propres moyens, en compilant les données disponibles publiquement sur le web… L'objectif de cette étude de marché est disposer d'une vision du poids de l'imprimerie en ligne en Europe, de voir quelles sont les technologies utilisées et de zoomer dans chaque pays pour étudier quelles sont les dynamiques propres à chaque territoire.

Cette étude est forcément fausse, je vous préviens :-) En se basant sur des données publiques, il manque forcément des chiffres, mais je pense qu'à un niveau macro, les tendances sont plutôt justes. J'espère en tout cas qu'elle vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe dans le web-to-print en Europe, et dans votre pays, et qu'elle vous donnera envie, peut-être, de franchir le pas.

N'hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques, cri…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…