Retour à la normale et perspectives de croissance pour l'imprimerie selon Smithers, portée par les circuits courts et le web-to-print

 
Le cabinet d’études marketing Smithers vient de publier une nouvelle mise à jour de ses études prévisionnelles sur le secteur de l’imprimerie. Etude qui fait l’objet d’une analyse complète dans le magazine « Wide Format Online », et selon laquelle avec 760 milliards de dollars US de revenu, le marché se rapproche en 2021 de ses niveaux d’activité d’avant la crise du Covid.
 
Les multiples secteurs qui composent l’imprimerie ne sont toutefois pas sur un pied d’égalité : les publications périodiques ainsi que l’imprimerie commerciale ont été les plus durement impactée par les confinements, tandis que l’impression de livres, le packaging et les étiquettes adhésives ont bénéficié d’une tendance favorable pendant cette période. 
 

4 tendances majeures pour les 5 années à venir

Dans son étude, Smithers dévoile les 4 tendances majeures qui vont guider l’industrie de l’imprimerie dans les 5 années à venir :
  1. Relocalisation et réduction des chaines d’approvisionnement : les acheteurs B2B se détournent des fournisseurs uniques en mode just-in-time pour privilégier des réseaux de producteurs multiples et plus proches d’eux, capables de s’adapter plus agilement aux changements brutaux du marché
  2. Accroissement des technologies d’impression numérique, avec une part de marché qui ne cesse d'augmenter
  3. Augmentation de la demande de packaging adapté au eCommerce, notamment en terme de personnalisation et de publicité on-box
  4. Intégration des services de web-to-print dans la chaîne de valeur de l’imprimerie, pour améliorer la qualité de service et mieux répondre aux attentes du marché
 
L’étude Future of Global Printing to 2026 de Smithers est en vente au tarif de 6500 $ 
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 à 10 fois supérieur à celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing