Accéder au contenu principal

Sauvegarde en ligne : j'ai testé - et approuvé - la solution iDrive



Comme tout travailleur nomade, je suis confronté à des problématiques de sauvegarde. Et comme je suis parano en ce domaine, cela fait un moment que je creuse cette question.
Sous Mac, pas vraiment de souci : je me repose sur Time Machine avec un disque externe. Enfin, pas de souci... les caprices de Time Machine m'ont causé quelques cheveux blancs, et je dois avouer qu'il y a parfois des données vitales, au bureau comme à la maison, que j'aimerais bien mettre en sécurité hors du local où résident mes bécanes. Incendie, dégâts des eaux, foudre ou cambriolage, les causes de sinistres ne manquent pas. Il y a toujours la possibilité de transporter son disque dur externe avec soi, mais ce n'est plus assez satisfaisant aujourd'hui.

Depuis plusieurs années, je teste régulièrement différentes solutions de sauvegarde en ligne ; si le concept est intéressant, je n'ai jamais été convaincu ni par les performances, ni par l'usabilité des systèmes.

Sauf que... je suis tombé il y a quelques jours sur iDrive. Une solution en ligne made in the USA, qui m'a littéralement bluffé. A l'origine, j'ai testé la version gratuite d'iDrive qui vous offre 5 Go d'espace disque sans aucun engagement, afin de sauvegarder les données de mon second ordinateur professionnel. Sous Windows XP, il suffit d'installer un logiciel très simple qui va vous permettre de paramétrer votre sauvegarde : dossiers, exclusions, fréquence, règles... Et c'est tout...
Côté performances, j'ai été agréablement surpris : cela n'affecte pas du tout le comportement du PC, la sauvegarde s'effectuant en arrière-plan. Et l'upload des fichiers est très rapide.

Du coup, j'ai choisi de souscrire un plan annuel pour mon ordinateur à la maison, histoire de mettre les photos de famille et les infos importantes à l'abri. Pour 150 Go, j'ai dû débourser 49 € (forfait annuel). C'est cher sans l'être, vu l'importance de ces données.

J'avais 65 Go de données à transférer : j'étais convaincu de rencontrer des erreurs de transferts vu la quantité d'informations à sauvegarder. Que nenni ! Le logiciel est très robuste : il sait reprendre des sauvegardes après un échec, et il se débrouille tout seul. Au total, avec une ligne ADSL 8 Mo, il m'a fallu 3 jours pour tout transférer. Et maintenant, la mise à jour s'effectue quotidiennement sans que je ne m'en rende compte.

Je trouve cette offre franchement séduisante, autant pour les particuliers que pour des professionnels indépendants ou des PME. Jugez plutôt :

  • compatibilité PC / Mac
  • compatibilité avec des machines anciennes (Windows XP, IE 6, 512 Mo de RAM)
  • gestion automatique de la bande passante, avec possibilité de fixer des seuils mini / maxi
  • accès aux dossiers de sauvegarde via client riche Mac / PC ou interface web
  • interface client riche et web particulièrement ergonomiques, en français qui plus est
  • versionning des fichiers (jusqu'à 30 versions archivées)
  • sauvegarde non destructive grâce au versionning
  • mode spécial permettant de synchroniser disque local et disque virtuel pour créer une image identique
  • possibilité de restaurer tout ou partie de vos dossiers sauvegardés : il m'est arrivé d'avoir effacé par erreur un fichier sur mon disque dur ; il m'a suffit d'ouvrir ma sauvegarde iDrive pour retrouver la copie de ce document datée de la veille, et de la faire glisser vers le bureau de mon PC pour la restaurer
  • gestion de plusieurs comptes d'accès, idéal pour une PME
  • alerte e-mail à la fin du processus de sauvegarde, avec fichiers de log
  • 5 Go d'espace de sauvegarde offerts gratuitement, sans limitation
  • jusqu'à 1 To d'espace de sauvegarde (pour 799 $ par an)
Bref, que du bonheur. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais 1 To de sauvegarde, ça peut suffire à bon nombre de PME. Et même à 799 $ par an, on reste loin des coûts de serveurs NAS ou autres solutions traditionnelles.

Voilà. Non non, ce billet n'est pas sponsorisé, ce n'est pas le genre de la maison ! Et oui oui, je recommande fortement iDrive pour les particuliers comme les professionnels, graphistes indépendants en tête, enfin tous ceux qui se soucient de la sécurité de leurs données.

Le site d'iDrive, c'est par ici : http://www.idrive.com

Commentaires

  1. Pas évident de choisir le bon cheval dans ce domaine. Lequel sera encore là dans 10 ans?

    J'ai choisi Mozy (derrière il y a EMC fabriquant de solution de stockage).

    Mais Crashplan est très séduisant aussi (possibilité en backup en peer to peer) ou encore jungle disk qui stocke les backups sur le compte amazon s3 de l'utilisateur, sans doute la meilleur pérénité.

    Je ne connaissais pas Idrive.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !