Accéder au contenu principal

Des résultats contrastés pour Cewe et Cimpress au 3è trimestre 2019

Source CEWE


Côtés en Bourse, les groupes Cewe et Cimpress communiquent à chaque fin de trimestre sur leur situation financière, et sur la performance commerciale de leurs différentes entités. L'occasion de faire un point sur la situation de deux principaux majors de l'imprimerie commerciale en ligne…

Cewe : les produits photo cartonnent, alors que l'impression commerciale plafonne

12,9%, c'est la croissance du marché des produits photos chez Cewe (photobooks, calendriers, cartes…) sur les trois premiers trimestres de l'année. Une performance impressionnante, menée par une série d'acquisitions d'entreprises dans ce secteur hautement concurrentiel : après DeinDesign et Cheerz, Cewe a en effet racheté en mai dernier pour un montant estimé de 30 millions d'euros la société Whitewall, spécialiste de l'art mural [source] en Europe et aux Etats-Unis.

Dans l'impression commerciale, la situation est plus contrastée, avec seulement 2,8% de croissance sur les 3 premiers trimestres. A noter que cette croissance a augmenté de 0,4% par rapport au chiffre indiqué en août [source]. La raison invoquée pour cette faible croissance est la concurrence acharnée sur les prix, en particulier pour le spécialiste de l'impression "pros" Laserline.

source CEWE Investors Relations


Cimpress : croissance "flat" pour Vistaprint, belle embellie pour la division Upload & Print

Au sein du groupe Cimpress, le segment occupé par Vistaprint est quasiment stable à la fin du trimestre par rapport à l'année passée, avec une croissance à monnaie constante de seulement 1%. L'EBITDA s'est amélioré, grâce à une réduction des dépenses publicitaires. Afin de redresser la barre, le groupe annonce l'arrivée de 4 nouveaux dirigeants à la tête de Vistaprint, tous issus de grandes entreprises comme "Amazon, eBay, Lowes, McKinsey ou Nike". Par ailleurs, Vistaprint annonce tester aux USA l'expédition gratuite des cartes de visite afin de retrouver de la compétitivité en s'alignant sur les standards du eCommerce.
source Cimpress IR

Dans la division Upload & Print qui regroupe PrintBrothers (WirMachenDruck, Druck.at et Drukwerkdeal aux Pays-Bas, Allemagne, Autriche et Suisse) et The Print Group (PixartPrinting, Exaprint, Tradeprint et Easyflyer), la croissance à devise constante atteint les 10% au premier trimestre de l'année fiscale. PrintBrothers sur-performe, à 13% alors que la division The Print Group établit une croissance à 7%. A noter que sur le premier trimestre de l'année fiscale, la performance de ces deux entités est plus faible qu'à la fin du quatrième trimestre de l'année fiscale précédente.

source Cimpress IR
Comme Cewe, Cimpress indique que la concurrence sur les prix et sur la recherche en ligne impacte sa performance.

En conclusion, il est intéressant de noter qu'après des années de croissance, ces deux groupes leaders dans l'imprimerie en ligne semblent connaître un ralentissement dans la croissance de leurs ventes à destination des particuliers, exception faite des produits photos pour Cewe. Et ce malgré des investissements publicitaires colossaux… A l'inverse, les ventes aux professionnels et revendeurs semblent mieux se porter, malgré une concurrence accrue.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Aujourd'hui, c'est Noël, et j'ai décidé de vous offrir mon étude de marché sur l'imprimerie en ligne en Europe en 2020. C'est un travail personnel, réalisé avec mes propres moyens, en compilant les données disponibles publiquement sur le web… L'objectif de cette étude de marché est disposer d'une vision du poids de l'imprimerie en ligne en Europe, de voir quelles sont les technologies utilisées et de zoomer dans chaque pays pour étudier quelles sont les dynamiques propres à chaque territoire.

Cette étude est forcément fausse, je vous préviens :-) En se basant sur des données publiques, il manque forcément des chiffres, mais je pense qu'à un niveau macro, les tendances sont plutôt justes. J'espère en tout cas qu'elle vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe dans le web-to-print en Europe, et dans votre pays, et qu'elle vous donnera envie, peut-être, de franchir le pas.

N'hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques, cri…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…