Les groupes d'imprimerie Cewe et Cimpress publient des résultats trimestriels fortement impactés par la crise du Covid-19

Le premier trimestre de l'année 2020 se termine, et la dynamique des grands groupes a été logiquement fortement impactée par la crise du Covid-19. Sur l'exercice passé, la croissance de groupes comme Cewe ou Cimpress avait déjà subi un tassement dans l'impression commerciale.
Les résultats préliminaires qui viennent d'être dévoilés de part et d'autres confirment une accentuation de cette tendance sur les 3 premiers mois de l'année…

Cewe : une croissance de 4,1% du revenu, portée par les photobooks

Sur le 1er trimestre 2019, Cewe annonçait un chiffre d'affaires de 139,2 millions d'euros. En 2020, sur Q1, ce chiffre atteint 144,8 millions d'euros, malgré la crise qui a impacté le mois de mars. Cette croissance est à nouveau portée par les photobooks et les produits personnalisés, qui ont bénéficié du fait que les consommateurs aient passé plus de temps à la maison en raison du confinement.



A l'inverse, et dans la continuité de ce qui avait déjà été observé sur l'exercice précédent, l'impression commerciale est sévèrement impactée, avec une baisse de revenu de 10,5% par rapport au premier trimestre 2019. A noter que le communiqué de presse de Cewe indique que jusqu'à fin février, la croissance de sa division d'impression commerciale était inférieure à 10% ("single digit growth"), ce qui tend à confirmer les tendances que je relatais par rapport à l'exercice précédent.



Enfin, la partie "retailing" de Cewe est celle qui est la plus impactée…


Cimpress : l'impression commerciale en forte baisse

Le business des marques de Cimpress étant plus orienté sur les entreprises, il est donc logique que son activité soit plus fortement impactée par la crise du Covid. De surcroît, une grande part de ses ventes se réalisent sur l'Europe du Sud, où l'impact de la crise sanitaire a été plus fort. Le 1er trimestre 2020 (et 3è trimestre de l'exercice fiscal du groupe) montre ainsi une forte baisse de l'activité de Vistaprint :

Croissance à taux de change constant de Vistaprint


Il en est de même pour les divisions "The Print Group", qui regroupe Pixartprinting, Tradeprint, Exagroup et Easyflyer, et "PrintBrothers", dans lesquelles se trouvent notamment WirMachenDruk et Printdeal. Pour "The Print Group", la baisse à devise constante est de 10% par rapport l'exercice précédent :

Evolution du chiffre d'affaires des divisions PrintBrothers et The PrintGroup


Dans sa conclusion, le groupe donne des tendances pour le dernier trimestre de son exercice fiscal, en indiquant que l'activité globale a fortement chuté en avril, à un rythme toutefois moindre qu'en mars.

Cimpress dévoile les tendances d'achat sur Avril 2020 de ses principales divisions


Afin de prévenir les effets de cette baisse d'activité, et outre la levée de fonds de 300 millions d'euros dont je vous parlais il y a une semaine, Cimpress a déjà mis en place une politique drastique de réduction des coûts :

  • réduction des coûts fixes (limitation des embauches, arrêt des dépenses de voyages ou d'évènementiel, réduction d'horaires de travail, report de projets, arrêts de sous-traitance…)
  • limitation des investissements Capex au strict nécessaire
  • réduction des dépenses publicitaires…
Toutes les mesures sont détaillées dans le rapport… Espérons qu'un redémarrage s'opère rapidement et globalement, afin de permettre à tous ces acteurs et leurs collaborateurs de retrouver le chemin d'une croissance ou du moins, d'une activité équivalente à l'exercice passé.

Plus d'informations sur les sites de :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Imprimerie : qui seront les gagnants et les perdants dans le monde post-Covid ?