Accéder au contenu principal

Le SaaS, c'est comme du café lyophilisé… qui aurait le goût d'un véritable Expresso ! !

Imaginons une situation : vous êtes célibataire, vous vivez en appartement, et vous aimez boire un café le matin en vous réveillant. Un seul.
Deux possibilités : soit vous achetez une bonne vieille cafetière, dont vous jeterez les deux tiers tous les matins dans l'évier… soit vous achetez un pot de café lyophilisé, et vous ne consommez que ce dont vous avez besoin. Certes, au kilo, le café lyophilisé revient plus cher que le café moulu. Mais vu que vous consommez très peu, ce critère n'entre pas vraiment en ligne de compte vu le gaspillage évité.

Le SaaS, c'est un peu ça : vous consommez et vous payez en fonction de vos besoins réels, sans gaspillage ni de ressources, ni d'argent, ni de temps… C'est un service à la demande, ajusté précisément à vos exigences.
Sauf que contrairement au café lyophilisé, le SaaS lui, a le goût du vrai café : dans le monde réel, il aurait le goût d’un pur Expresso ;-)

Pourquoi je vous parle de ça ? Je sais, je prêche régulièrement pour le SaaS. Mais il faut dire que je reçois un abondant courrier (tout est relatif) de personnes qui s'interrogent sur les choix les plus judicieux… Or le SaaS répond à certains besoins, mais pas à tous. En gros, à chaque problématique correspond une offre spécifique.
Ainsi, je dirai, pour reprendre ma métaphore cafetière, que :
  • si vous êtes un consommateur occasionnel de café, choisissez la formule qui vous procure le goût d'un authentique Expresso pour le prix d'un café lyophilisé, et sans aucun gaspillage (SaaS) ;
  • si vous êtes un consommateur régulier de café, et que vous aimez varier les plaisirs en fonction de votre humeur, louez une machine à Expresso dont vous pourrez choisir la couleur, avec toute une gamme de capsules adaptées à vos envies (mode PaaS) ;
  • enfin, si vous êtes une entreprise, et que vous devez abreuver tous les matins vos collaborateurs de litres et de litres de café, vous avez tout intérêt à acheter vos propres machines Expresso professionnelles, que vous pourrez connecter à votre ERP pour la gestion des dosettes et des touilleuses (mode insourcé).
Et non non, il n'y a aucune publicité cachée dans ce post ;-)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !