Exaprint dévoile son plan de mutation au Midi Libre



Dans son édition du 3 mars dernier, le quotidien régional Midi Libre consacre un grand article à la mutation d'Exaprint. L'entreprise qui – selon Midi Libre – réalise 90 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 300 salariés, annonce par la voix de son Directeur Exécutif des changements importants dans l'ADN de son modèle économique historique :

  • ouverture aux non-revendeurs : dans l'article, le journaliste explique que si les revendeurs représentent "95% du chiffre d'affaires d'Exaprint, l'entreprise mise de plus en plus sur les services aux non-revendeurs, que sont les services communication et marketing intégrés aux entreprises entre autres". La vente n'est donc plus réservée aux revendeurs, même si comme l'explique François Potier ils restent des partenaires privilégiés qui bénéficient "d'un savoir-faire historique". Pour l'inventeur du fameux concept "100% revendeurs" cher à son fondateur Philippe Dupuy, c'est clairement une mutation majeure en termes de cibles, d'autant que comme je le relate dans ce blog, beaucoup de concurrents imprimeurs en ligne focalisent à l'inverse leurs investissements sur le secteur des agences, imprimeurs et graphistes…

  • internalisation de la production : Exaprint va investir 15 M.€ dans les trois prochaines années pour renouveler "l'intégralité du parc des machines", avec l'ambition d'internaliser les travaux d'impression jusque-là confiés en partie à des sous-traitants. L'internalisation de l'impression servira Exaprint, mais aussi les "autres marques du groupe Cimpress qui opèrent en France". Avec beaucoup d'embauches à la clé, et des investissements importants, c'est clairement une bonne nouvelle pour la région de Montpellier. Pour les ateliers sous-traitants qui ont largement contribué à la réussite du modèle d'Exaprint, ça l'est nettement moins… et cela risque de favoriser l'émergence rapide de nouveaux concurrents sur le marché.

Retrouvez l'article original sur LinkedIn :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Imprimerie : qui seront les gagnants et les perdants dans le monde post-Covid ?