[INSIGHTS] Imprimeurs en ligne, adaptez votre offre à un Cyber-Noël…

 
Les vacances de Toussaint commencent à peine, mais dans l’imprimerie en général – et l’imprimerie en ligne plus particulièrement – nous savons tou.te.s que le grand toboggan de la « peak season » va démarrer rapidement, avec une activité folle jusqu’au 31 décembre. Enfin, comme dit la pub, « ça c’était avant »… Avant ce p*$%%§n de virus, ces restrictions et le couvre-feu. A quoi vont ressembler les fêtes cette année ? Impossible à dire… Dans le meilleur des cas, si les mesures prises récemment portent leurs fruits, elles se dérouleront avec des consignes de prudence maximales. Dans le pire des cas, on peut imaginer des restrictions fortes, pour limiter les déplacements à l’échelle nationale et les grandes réunions de famille. Ce dont je suis sûr, c’est que :
  1. les français – et plus largement les européens – auront envie de se changer les idées, et à cœur de faire plaisir à leurs proches et de se faire plaisir à l’occasion de ses fêtes, avec peut-être un peu plus de budget du fait du report par exemple de séjours au ski
  2. les mesures sanitaires et le contexte global vont impacter négativement les marchés de Noël, les achats en boutiques physiques, les cafés et restaurants, la vente ambulante…
Bref, je pense sincèrement que le grand gagnant de ce Noël 2020 sera le commerce électronique. Je ne dis pas que c’est bien ou mal, chacun son point de vue : je pense simplement qu’une grande partie des achats va se reporter sur Internet.
 

Un manque à gagner probable pour les imprimeurs

 
Pour les imprimeurs, la baisse de fréquentation des boutiques, restaurants, points de vente, marchés… aura un impact très fort, car ce sont des secteurs fortement consommateurs de publicité et de signalétique. On l’a déjà vu cet été avec l’absence de festivals…
 
Compte-tenu de l’explosion imminente du eCommerce, je vous conseille donc ami.e.s imprimeurs en ligne, d’adapter votre offre aux e-commerçants et d’orienter votre communication vers eux. Concrètement, cela signifie de développer des gammes de produits et de suggestions destinées à renforcer la fidélité de leurs clients, car c’est le problème n°2 de tout bon vendeur en ligne (le problème n°1 étant l’acquisition de trafic).
Or à l’heure où la performance de l’emailing chute, et où la fidélisation sur les réseaux sociaux coûte de plus en plus cher, l’exploitation du print dans le parcours d’achat est très pertinente. 
 

Quelle offre proposer aux e-Commerçants ?

Ne vous attendez pas à ce que le service marketing d’un e-Commerçant vienne frapper à la porte de votre imprimerie pour vous demander tel ou tel produit de fidélisation. Croyez-en mon expérience, ce sont globalement des digital native « piquousés" au marketing digital qui ne connaissent tout simplement pas le potentiel du print, parce qu’ils ne l’ont pas appris. Charge à vous, imprimeurs, de leur suggérer des supports performants et originaux, exploitables en asile colis ou en mailing, comme par exemple :
  • Carte postale : l’e-commerce est anonyme, alors un petit message personnel destiné au client fait toujours plaisir, surtout s’il montre une photo de l’équipe qui a préparé la commande
  • Carte de vœux : la carte de vœux fait plaisir, mais elle rebute souvent les services marketing en raison de son coût d’envoi et de leur méconnaissance de la procédure de routage… Profitez des vœux pour proposer un package à deux étages, avec soit du routage postal sur une base client "tout compris", soit de l’asile colis
  • ZMOT support : connaissez-vous le ZMOT ? Il s’agit du Zero Moment of Truth, ce moment où le client entre en contact pour la première fois avec le produit qu’il convoite. C’est un instant-clé, car il détermine le degré de satisfaction ou de déception de l’acheteur, ce qui aura une incidence très forte sur la suite de sa relation avec la marque. Bien sûr, le produit et son packaging sont les plus essentiels. Mais les à-côtés sont importants également… et pour renforcer l'effet « générosité », les supports print sont très utiles :
    • Dépliants et magazines : supports publicitaires, guides conseils, mini-catalogue, les acheteurs apprécient la lecture disponible dans le colis, d’autant qu’elle constitue un excellent moyen de leur faire découvrir l’étendue d’une gamme, ou de leur donner des conseils d'utilisation
    • Stickers & magnets : le sticker reste un objet cadeau par excellence, et un superbe faire-valoir des marques, en particulier dans le domaine sportif. Idem pour les magnets…
    • Goodies : stylo publicitaire, réglette, marque-page, calendrier… les clients adorent les goodies, surtout en cette période…
    • Papier-cadeau personnalisé : on l’oublie souvent, mais le papier cadeau est encore très utilisé en cette période, et il constitue un vecteur publicitaire. Si vos clients n’ont pas choisi l’option « emballage cadeau », pensez à leur joindre des feuilles de papier cadeau aux couleurs de votre marque, ils apprécieront le geste !
En synthèse, ancitipez la baisse de certains secteurs d’activité pour la compenser par d’autres, plus porteurs. Et agissez rapidement, car c’est maintenant que ça se prépare !
 
Crédit photo : Pixabay

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Imprimerie : qui seront les gagnants et les perdants dans le monde post-Covid ?