📈 ÉTUDE : l'Ă©tat de l'imprimerie au sortir du Covid 19 selon CloudPrinter

 
Mes ami.e.s hollandais de CloudPrinter viennent de publier une analyse très intéressante sur les comportements de consommation de leurs clients pendant la crise du Covid, sous la forme d’un rapport que vous pouvez consulter ci-dessous et télécharger via le lien SlideShare. Sur 1,3 millions de commandes traitées, CloudPrinter a analysé 65000 d’entre elles, de mars 2020 à janvier 2021. Au travers de chiffres très détaillés (on peut saluer la transparence de CloudPrinter dans un métier où traditionnellement, tout le monde cache un peu ses données), plusieurs tendances de fond se détachent :
  • les chaînes d’impression se sont atomisées, avec une propension croissante à des circuits d’approvisionnements plus courts compte-tenu des restrictions de déplacement engendrées par les confinements successifs
  • la demande pour des flux d’impression hautement automatisés et totalement intégrables aux S.I. des clients est en forte croissance
  • le secteur lié à la photo et aux albums personnalisés a connu un boom exceptionnel, alors que – sans surprise – les secteurs liés au tourisme et à l’hotellerie-restauration (Horeca) se sont effondrés
  • l’imprimerie est en voie d’amazonisation, avec une adoption grandissante – et irréversible – de l’achat en ligne même chez dans le B2B. Et par conséquence, une automatisation des flux qui devient essentielle, à tous les niveaux du traitement des commandes.
  • les livraisons expresses avec tracking deviennent la norme
 

Hollande, Allemagne et Italie en tête

Chez CloudPrinter, le marché principal se situe en Hollande, en Allemagne et en Italie (les trois représentent près de 50% des ventes) suivis par la Belgique, les USA et la France. Viennent ensuite l’Inde, le Royaume-Uni, la Malaisie et les Philippines. On notera la couverture globale qu’est déjà capable de proposer CloudPrinter.
En comparant avec la situation de 2019, cette répartition géographique n’a pas été visiblement affectée par la crise du Covid, sauf pour les USA.
 

Les produits photo à la fête

 
 
Les produits les plus commandés pendant cette période ont été les tirages photos muraux, les albums photos et les posters.
Ces trois catégories de produit ont représenté 86% des ventes, ce qui confirme l’importance de ces produits comme on a pu l'observer chez des acteurs tels que Cewe par exemple.
 
 
A l’inverse, les produits professionnels, tels que les gammes de papeterie n’ont représenté que 13% des ventes, en forte baisse. Les cartes et dépliants étant les plus impactés. Toutefois, CloudPrinter constate une demande croissante et continue pendant la crise du Covid pour du packaging, des objets publicitaires et des étiquettes.
 

Panier moyen : une tendance à la baisse

La commande moyenne en produits photos est de 1 à 5 articles, ce qui s’explique notamment par les cadres photos souvent commandés à l’unité.
Pour les produits professionnels, la quantité moyenne se situe à 2050 exemplaires pour les flyers, et 650 ex pour les cartes de visites.
Globalement, CloudPrinter constate une réduction des quantités moyennes par commande, et donc des montants des paniers. Là aussi, cela confirme les tendances observées au niveau général, avec des commandes de plus en plus fragmentées.
 
 
Ce qui est frappant, c’est le montant du panier moyen chez CloudPrinter : 16,96 € HT en mars, pour atteindre 8,15 € en janvier 2021.
 

Technologies d’impression : HP Indigo et Canon en tête

Sur les commandes analysées, CloudPrinter a détaillé les technologies d’impression les plus utilisées par ses ateliers partenaires. Le Digital est majoritaire, et HP totalise près de 68% des commandes numériques.
 
La conclusion de cette étude, c’est clairement qu’un nouveau paysage se dessine, et que seul.e.s survivront celles et ceux qui s’adapteront en innovant … Une conclusion que je ne peux que partager !
Un grand bravo à l’équipe CloudPrinter pour ce superbe rapport ! 👍👍👍👍
 
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 Ă  10 fois supĂ©rieur Ă  celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing

Actu people : Michel-Edouard Leclerc et Isa, c'est fini !!!!!