Les fabricants de presse d'imprimerie se convertissent au web-to-print



Heidelberg, Komoro, Ricoh, Man Roland, Kyocera... les fabricants de presses d'imprimerie ne pouvaient plus ignorer la demande de leurs clients en matière de solutions web-to-print.
Et pour éviter une hémorragie, ils devaient reprendre la main sur les pionniers, Xerox, Océ et HP en tête.
Chacun s'y est mis, développant ses propres solutions ou développant des partenariats avec des leaders du marché. Heidelberg s'est rapproché de Bitstream et de son Pageflex. MGI s'est adossé à PrintFlux, ManRoland a annoncé un partenariat avec l'intégrateur US RedTie. Komori semble lorgner du côté de XMPie.

Fujifilm vient d'entrer dans la danse avec XMF PrintCentre, une plateforme complète... dans le cloud.
XMF PrintCentre est un portail de type "store front", personnalisable aux couleurs de n'importe quel imprimeur, doté d'un back-office d'administration. D'après le constructeur, la solution est adaptée à tous les usages, de l'imprimerie offset au numérique, et de la réalisation de cartes de visite à la production de brochures. Comme chez Heidelberg, Fujifilm a veillé à ce que son module s'intègre parfaitement dans son flux de production XMF Workflow, afin de faciliter le process de production des imprimeurs.

Outre le fait que cette tendance renforce le poids du web-to-print dans le marché de l'imprimé, elle va sensiblement simplifier la vie des imprimeurs qui seraient tentés par ce type de solution, mais qui n'arrivent pas à choisir un prestataire dans le maquis des solutions actuelles. Suivant la marque des presses qu'ils utilisent, il y a fort à parier que leurs interlocuteurs commerciaux habituels auront désormais des réponses à leur donner.

Commentaires

Articles les plus consultés

Outbrain et Taboola : ou quand Voici s'invite chez Beuve-Méry

Sécurité : "Have I been pwned?", le service qui vous dit si votre compte a été piraté

Mindmapping : Xmind passe au cloud