Accéder au contenu principal

HTML 5 pour les nuls : après Adobe, c'est Aquafadas qui s'y colle !

© Mac4Ever.com


L'animation pour le web, que ce soit en Flash ou en HTML 5, a généralement le don d'exciter les graphistes autant qu'elle peut les horripiler. Prenons mon cas (au hasard) : ancien graphiste, je connais bien Photoshop, et j'ai longtemps pratiqué le montage vidéo sous Final Cut Pro. Donc tout ce qui est timeline, enchaînements, déplacement de calques, habillage vidéo, trucages divers et variés... ça me connaît. Je connais aussi le rythme qu'il faut donner à une animation, bref, je sais ce que potentiellement, j'aimerais réussir à faire.

Sauf que comme je l'expliquais dans un précédent article, pour arriver à un tel résultat destiné au web, il faut désormais changer de casquette, pour troquer celle du graphiste contre celle du développeur.
Hors dans 99% des cas, les graphistes ne sont pas des développeurs, et vice-versa.
En ce qui me concerne, je me sens totalement perdu dans Flash aujourd'hui, alors que j'utilisais sans problème cet outil au début des années 2000 pour produire de l'animation.
C'est d'ailleurs pour cela que le métier de "motion designer" a été créé, à mi-chemin du graphisme et du dév ; mais à ma connaissance, je ne crois pas qu'il s'agisse d'une fonction très active et très reconnue ?

Il existe pourtant beaucoup d'occasions de créer une belle animation sympa, destinée à être publiée sur le web : bannières, splash screen, présentation produit... hors, définitivement, Flash est aujourd'hui trop lourd pour cela.

Heureusement, le HTML 5 débarque. Mais pas le HTML version "qui sent du code sous les bras".
Je parle du bel HTML 5 bien sexy, facilement animable, et compatible avec les grapheux qui comme moi, détestent mettre les mains dans le code. Mais ne sont pas moins exigeants sur le résultat final pour autant.

Adobe a déclenché le premier tir il y a 3 semaines en dévoilant le projet Edge de ses labs.
Et là, voici que les petits génies montpelliérains d'Aquafadas révèlent qu'ils bossent sur "Motion Composer", un logiciel d'animation Flash ET HTML 5.
Quant on connaît la facilité d'usage, l'efficacité et la productivité de leurs précédents produits, cela laisse particulièrement rêveur !
Pour l'instant, on ne dispose que d'une capture d'écran, mais j'espère bien avoir l'occasion de jouer avec l'outil.

Quoiqu'il en soit, ces 2 initiatives révèlent bien que les graphistes ont une vraie place à retrouver dans la chaîne de la publication : ils vont pouvoir à nouveau disposer d'outils capables de produire facilement du beau, du fluide et du joliment mis en page, qui pourra ensuite être poussé sur tous les types possibles de terminaux de lecture, le papier en faisant partie.

Aquafadas semble l'avoir bien compris : après s'être associés à Quark pour intégrer des fonctionnalités de publication sur tablette à Xpress, puis après avoir proposé un plugin similaire pour Indesign, voici qu'ils se lancent dans l'animation de contenu en HTML 5. A suivre...

Source : http://forum.mac4ever.com/motion-composer-les-animations-html5-selon-aquafadas-t66667.html

Commentaires

  1. Depuis le 3 Août 2011,

    Aquafadas a eu le plaisir de lancer MotionComposer, son logiciel innovant pour la création de contenus interactifs se basant sur Flash et HTML5.

    Vous pouvez découvrir et tester MotionComposer en cliquant sur ce lien : http://www.aquafadas.com/fr/motioncomposer/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !