Accéder au contenu principal

Vacances : j'oublie tout



Ayé, je suis en vacances. Ouf !!!!!
Un dernier post, pour la route.
Et pour vous prévenir que je vais faire un break pendant quelques semaines.

En guise de dernier message du semestre, j'avais envie de vous faire part de mon programme de l'été.

No blog, no tweet, no viadeo, no Gplus, no e-Commerce, 
No more web-to-print non plus... Histoire de bien faire la coupure, je vais plutôt vous parler ce soir de musique, bouquins et bédé.

Musique :
  • pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas déjà, je vous invite à découvrir Anna Calvi : belle voix, très jolies mélodies, juste ce qu'il faut de mélancolie. Découvrez-la sur MySpace : http://www.myspace.com/annacalvi
  • j'ai toujours bien aimé Radiohead, mais là, je dois dire que je me suis pris une claque avec leur "live from the Basement". Il s'agit d'une émission de la BBC où les groupes jouent en live, mais sans public contrairement aux mythiques Peel Sessions. Il y a de véritables pépites ! A priori un disque devrait sortir à la rentrée ; en attendant, vous pouvez écouter ces merveilles sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=k8byXSML4bY
  • Si vous êtes plus jazzy, je ne saurai que trop vous recommander l'écoute de Sketches of Spain de Miles Davis. 
Lecture :
  • Fred Vargas vient de dévoiler un nouvel opus des aventures d'Adamsberg : l'Armée Furieuse
  • Polar toujours : je vous invite à (re)découvrir les œuvres de feu Jean-Claude Izzo, un romancier noir noir noir qui a su raconter Marseille et son brassage comme nul autre. Je vous recommande notamment la Trilogie Marseillaise. Attention, c'est pas Alice au pays des Bisounours.
  • Polar encore : si vous aimez les histoires de geeks et de serial killers, précipitez-vous sur l'Epouvantail de Michael Connelly. Vraiment très bien.
  • Enfin, toujours dans les polars, mais bien teintés seventies : tout, absolument tout ce qu'a écrit Edward Bunker, un ancien gangster repenti (Mr Blue dans Reservoir Dogs). Et dans la même époque, mais sous une autre forme, je découvre avec bonheur les écrits de Truman Capote, notamment De sang-froid.
Bédé :
  • Si vous ne connaissez pas, je vous invite à découvrir Boulet. Ses chroniques sur son blog sont un joli mélange de poésie, d'humour souvent absurde, d'interrogations sur la vie en général... servi par un coup de crayon magistral. Son blog : http://www.bouletcorp.com/blog/
  • Dans un autre registre, plus féminin, j'adore Pénélope Jolicœur. C'est frais et véritablement tordant. Et c'est dispo maintenant en Bédés papier.
  • Coup de pouce à un pote : Ultimate Agency, de Sébastien Verdier. De la bédé polar comme on l'aime !
Enfin, si vous ne savez pas encore où aller pour vos vacances, je vous incite à découvrir notre beau département de l'Aveyron, de préférence en logeant dans le gîte magnifique d'un copain : www.la-melessens.fr. Détente et relaxation garanties...

Sur ce, je débranche tout, je jette le blackberry dans l'aquarium, je cadenasse le Mac, je scotche le netbook...

Ça c'est la théorie... voici logiquement ce qui devrait m'arriver :



Allez, bonnes vacances et rendez-vous fin Août !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Chers lecteurs, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article !

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Aujourd'hui, c'est Noël, et j'ai décidé de vous offrir mon étude de marché sur l'imprimerie en ligne en Europe en 2020. C'est un travail personnel, réalisé avec mes propres moyens, en compilant les données disponibles publiquement sur le web… L'objectif de cette étude de marché est disposer d'une vision du poids de l'imprimerie en ligne en Europe, de voir quelles sont les technologies utilisées et de zoomer dans chaque pays pour étudier quelles sont les dynamiques propres à chaque territoire.

Cette étude est forcément fausse, je vous préviens :-) En se basant sur des données publiques, il manque forcément des chiffres, mais je pense qu'à un niveau macro, les tendances sont plutôt justes. J'espère en tout cas qu'elle vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe dans le web-to-print en Europe, et dans votre pays, et qu'elle vous donnera envie, peut-être, de franchir le pas.

N'hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques, cri…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…