Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les imprimeurs pour se lancer dans le web-to-print ?

 
Le web-to-print – et, plus largement, la vente par Internet – constitue un enjeu stratégique en ces temps de crise sanitaire. Pour beaucoup de secteurs, cette transformation digitale est vitale, au point que les pouvoir publics ont décidé d’aider les entreprises à accélérer leur transformation, en leur proposant des accompagnements, des subventions et des prêts. Pour une imprimerie qui souhaite développer la vente en ligne, en se dotant ou en renouvelant d’une plateforme eCommerce et de la stratégie commerciale adaptée, quelles sont les aides possibles ?
 
Les dispositifs existants sont de plusieurs natures :
  • conseil, diagnostic et coaching
  • financement des études de stratégie
  • financement des logiciels et de l'hébergement
  • financement des développements informatiques
  • financement de la publicité et du développement commercial
  • prêts
  • aide au recrutement
  • formations
 
Sans prétendre être exhaustif, voici un petit tour d’horizon de ce que j’ai trouvé (il en manque sûrement, n’hésitez pas à compléter en commentaires) :
 
Au niveau national :
Il existe aussi des aides régionales parmi lesquelles :
  • Centre Val de Loire : contrat d’appui aux projets - CAP développement - volet commercial et numérique pour aider les entreprises de moins de 250 salariés / 50 M.€. de CA dans leurs programmes de développement commercial et numérique
  • Corse : prêt à taux zéro pour l’investissement et le développement des TPE de moins de 2 M.€, pour « moderniser et mettre aux normes leur outil de travail » (Collectivité de Corse)
  • Île de France :
    • fonds résilience pour les entreprises franciliennes de 0 à 20 salariés dont l’activité a été impactée par la crise sanitaire et qui sont confrontées à un refus de prêt total ou partiel
    • Programme PM’Up pour accompagner les PME de moins de 250 salariés dans leur démarche de transformation numérique et diversification de leurs activités et marchés
  • Bourgogne Franche-Comté : fonds régional des territoires pour les PME de moins de 10 salariés, afin de favoriser les usages numériques et la réorganisation des modes de production et d'échanges
  • Bretagne :
    • Inno Conseil pour aider les PME de moins de 50 salariés dans leur innovation : conseil stratégique, marketing, organisationnel, design… 
    • Pass Conseil pour faciliter le recours à un conseil extérieur pour accompagner les entreprises dans leur stratégie de développement
    • Pass Croissance PME pour aider aux frais de prospection, dépenses de publicité… des entreprises de moins de 50 salariés
  • Hauts de France :
    • fonds COVID Relance pour les TPE de moins de 10 salariés qui changent de modèle commercial
    • Booster TPE numérique : aide au développement des ventes et de la visibilité en ligné pour les entreprises de moins de 20 salariés
  • Grand Est : programme Grand Est compétitivité, pour acélérer la transformation des entreprises vers l’industrie du futur 
  • Nouvelle Aquitaine :
  • Occitanie : Pass Rebond (Région) pour soutenir les projets de développement des entreprise en transition numérique
  • Région Sud : My Digital Coach pour accélérer la transition numérique et aider à la création de site en ligne
  • Réunion : chèque numérique (Région Réunion) pour accompagner les entreprises de moins de 10 salariés dans leur transition numérique, dont la création ou la refonte de solutions de vente en ligne… 
 
Enfin, il existe aussi (sous réserve que ce soit toujours valable) le "suramortissement exceptionnel sur les initiatives numériques dans les PME industrielles » qui permet jusqu’à la fin de l’année, aux PME industrielle  s’équipant de biens ou logiciels numériques de bénéficier d’une déduction de 40% du prix de revient de l’investissement consenti sur la durée d’amortissement.
 
 
Crédit photo : Pixabay

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Imprimerie : qui seront les gagnants et les perdants dans le monde post-Covid ?