Accéder au contenu principal

Avec le rachat de PressRun, Quark ambitionne de devenir leader en publication sur tablettes

En quelques mois, Quark a su donner une nouvelle impulsion à Quark Xpress en y intégrant des fonctionnalités destinées à faciliter la publication sur tablettes. Alors que son logiciel de PAO était présenté par beaucoup comme étant "fini" et totalement supplanté par Indesign, ces nouvelles possibilités associées à une politique tarifaire agressive se sont avérées judicieuses, le marché des graphistes et agences de communication étant visiblement en attente de solutions de publication sur tablettes simples et compatibles avec les environnements de travail qu'ils utilisent au quotidien.
Quark a ainsi acquis en peu de temps une avance notable sur Adobe, réussissant ainsi à ouvrir Xpress à un domaine d'application plus large que celui de la "simple" PAO.
En annonçant aujourd'hui le rachat de PressRun, une plateforme SaaS qui fait référence en matière de publication de magazines sur tablettes, Quark enfonce le clou en affichant son ambition de devenir numéro 1 en la matière. 
PressRun permet d'enrichir des mises en page d'animation HTML 5 propices à offrir une expérience de navigation riche et ludique (hotspots, carroussels, géolocalisation...) tout en gérant le push vers les stores Apple, Android ou Kindle et en renvoyant des analytics...Bref, tout ce que les marketeurs et les communicants attendent d'une plateforme de ce type.


PressRun en action



Jusqu'à présent, PressRun n'acceptait en entrée que des fichiers PDF ou Indesign (y compris en CS6). Suite au rachat, il y a fort à parier qu'une compatibilité Xpress 9 est au menu.

Du côté de Quark, cette annonce est importante à plus d'un titre : elle renforce le positionnement de Quark Xpress comme outil de création de mises en page multicanaux ; elle donne un aperçu des fonctionnalités futures de l'offre SaaS Quark Brand Manager, qui ne propose aujourd'hui que des capacités Print. Et au-delà, elle démontre la volonté d'internaliser la gestion d'un volet stratégique par l'acquisition de PressRun dans un domaine qui était jusque-là géré via un partenariat stratégique avec Aquafadas. Peut-être que le rachat de la startup montpelliéraine dont la rumeur bruissait sur le web n'a pas réussi à se concrétiser ?

Quoi qu'il en soit, avec ce rachat, Quark aligne plusieurs cibles dans son viseur : Adobe, bien évidemment, dont la Digital Publishing Suite constitue la cible n°1. Mais aussi HP avec MagCloud, et Woodwing avec ses offres pour tablettes qui ont conquis tant de magazines et de titres de la presse écrite à travers le monde.
Peut-être est-ce l'avènement de la reconquête de la presse écrite par Quark Publishing System, plateforme star des salles de rédaction des années 90 ? L'avenir nous le dira...


Sources :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

Gratuit : l'étude de marché du web-to-print en Europe 2020

Aujourd'hui, c'est Noël, et j'ai décidé de vous offrir mon étude de marché sur l'imprimerie en ligne en Europe en 2020. C'est un travail personnel, réalisé avec mes propres moyens, en compilant les données disponibles publiquement sur le web… L'objectif de cette étude de marché est disposer d'une vision du poids de l'imprimerie en ligne en Europe, de voir quelles sont les technologies utilisées et de zoomer dans chaque pays pour étudier quelles sont les dynamiques propres à chaque territoire.

Cette étude est forcément fausse, je vous préviens :-) En se basant sur des données publiques, il manque forcément des chiffres, mais je pense qu'à un niveau macro, les tendances sont plutôt justes. J'espère en tout cas qu'elle vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe dans le web-to-print en Europe, et dans votre pays, et qu'elle vous donnera envie, peut-être, de franchir le pas.

N'hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques, cri…

Le "100% Revendeurs" dans l'imprimerie en ligne, un modèle qui a de l'avenir !

Alors que de plus en plus de clients finaux achètent en direct leurs imprimés en ligne, beaucoup s'interrogent sur l'avenir du modèle 100% revendeurs, voire même sur la pérennité du revendeur lui-même. Est-il voué tel un dinosaure à disparaître, emporté par un tsunami digital ? Ou serait-il en train de renaître, tel un Phénix ? Eléments de réponse avec l'exemple français de Realisaprint.com 10 ans d'existence, 10 millions d'Euros de CA, 100% revendeurs Depuis sa création en 2009, le site Realisaprint.com propose des produits d'impression exclusivement réservés aux revendeurs, sur le modèle du “closed portal” – en français, un site web dont l'accès et surtout les prix sont fermés aux non-revendeurs. S'il était répandu jusqu'en 2014-2015, ce modèle de distribution s'est étiolé sur le web, laissant progressivement la place à de simples programmes de remises commerciales sur des prix publics. Ce principe de grilles de remises constitue aujourd'…