Accéder au contenu principal

Les solutions de Marketing Automation se jettent à l'assaut des PME

©https://goo.gl/images/Vzu2Kk

Hubspot, Marketo, Eloqua, Adobe Campaigns… les grandes entreprises utilisent depuis plusieurs années déjà des solutions d'automatisation marketing, pour créer des workflows scénarisés permettant des déclenchements d'actions marketing en fonction d'évènements utilisateurs. Beaucoup d'entre elles – mais pas toutes – ont trouvé leur origine dans des solutions d'email marketing, auxquelles sont venues se greffer des technologies de Business Intelligence ou de Social Media Marketing. Emailvision, devenu Smartfocus, est un exemple assez emblématique.

Data Lake + DMP + CRM

Depuis que les marketeux se piquousent au Big Data, la marketing automation a connu une croissance assez exponentielle. En témoigne la courbe des tendances Google Trends depuis 2012 :



Petit à petit, les éditeurs de solutions logicielles ont zyeuté du côté des DMP : Data Management Platform, en se disant que s'ils trouvaient un moyen de consolider la data provenant de plusieurs origines différentes, ils seraient en mesure de proposer un arsenal hyper-puissant à leurs clients marketeux. C'est ce qui s'est fait progressivement, avec plus ou moins de bonheur, les plateformes de marketing automation venant se plugger aux différentes bases de données clients : Google Analytics, AdWords, réseaux sociaux, données de vente, CRM…

Ces plateformes collectent donc la donnée comportementale, puis balancent des opérations marketing en mode automatique sur différents canaux numériques pour accrocher le futur client là où il se trouve. Avec l'avènement du bid-advertising, du retargeting et des expériences clients personnalisables, ces solutions ont trouvé rapidement un joli terrain de jeu.

Email Marketing, Landing Page, contenu web, réseaux sociaux, analytiques… c'est souvent sur cette séquence que se situe la plupart des plateformes, certaines allant même vers du print. D'autres offrent un panorama plus ciblé sur le marketing de contenu…
©Reach Marketing

Seul hic, le prix. Jusqu'à présente, marché émergent oblige, les tarifs étaient élitistes, avec des coûts d'entrée souvent prohibitifs.

Marketing pour tous : sur les traces du modèle SalesForce

Si les éditeurs que j'ai cité précédemment restent ciblés sur les grandes comptes, beaucoup de petits malins ont vu l'intérêt de démocratiser cette technologie, en suivant le modèle de SalesForce qui a su démocratiser la CRM en la rendant accessible aux PME via une offre SaaS.
Ainsi, depuis quelques temps, je vois fleurir avec bonheur des technos d'automatisation marketing orientées PME. Voici quelques exemples assez intéressants :


  • MailChimp : et oui, le champion de l'envoi d'email fait désormais bien plus que de l'emailing. Vous pouvez créer des pubs Facebook depuis votre compte Mailchimp, mais aussi produire des workflows et interfacer très finement votre site web. Même si l'interface est en anglais, MailChimp est un modèle d'ergonomie et de simplicité. Je recommande chaudement ! https://mailchimp.com/
  • SendInBlue : véritable MailChimp à la française, SendInBlue suit le même chemin que son grand frère, en se positionnant désormais comme une solution qui va au-delà de l'emailing. Editeur de scénarios, push multicanal, ciblage… c'est très complet, avec de nombreux plugins disponibles pour les principales plateformes eCommerce du marché. Cerise sur le gâteau, c'est gratuit jusqu'à 9000 emails par mois - https://fr.sendinblue.com/features/#automation
  • GetResponse : à partir de 12 € par mois, elle propose de l'email marketing, des webinaires, et des parcours clients personnalisés - https://www.getresponse.fr
  • Leadsius : accessible gratuitement en mode freemium, cette plateforme permet de créer des workflows, des formulaires web et des landing pages, de déclencher des emailings, de faire du tracking… bref tout ce dont on a besoin. Avec en bonus, un plugin Wordpress. Principal inconvénient, elle n'est pas dispo en français pour l'instant, mais je pense que ça ne saurait tarder - http://leadsius.com/
  • Mautic : la plateforme qui revendique un positionnement open-source, avec pour seules limites des restrictions en nombre de contacts et de d'envoi d'emails. Même périmètre fonctionne que Leadsius, avec du scoring en plus - https://mautic.com
  • Intercom : c'est celui qui va le plus loin, puisqu'il propose d'envisager carrément l'automatisation de la relation client, de la prospection à l'après-vente. On y trouve du helpdesk, des bases de connaissances, de l'automatisation marketing. Un client très sérieux, à regarder de près en fonction de vos besoins - https://www.intercom.com/fr/pricing
  • Plezi : nouvelle plateforme permettant de gérer l'automatisation des flux marketing, de façon très simple - https://www.plezi.co/fr/ 
  • Limber : cocorico, une pépite française qui chasse directement sur les terres de Hubspot. Avec son positionnement "content marketing", Limber propose de centraliser toutes les plateformes de contenu marketing, de créer, planifier et pousser du contenu sur ces plateformes et d'analyser les retours. A ma connaissance, Limber ne propose pas d'email marketing, mais je me trompe peut-être - http://www.limber.io/
Il y en a d'autres, forcément… n'hésitez pas à me les signaler en commentaire.


Une mutation du métier de marketeur… et d'agence

En conclusion, ce qu'il faut également retenir de ce développement fulgurant des technologies d'automatisation marketing, c'est qu'il préfigure une mutation complète du métier de marketeur et de conseil en communication. J'avais déjà écrit à ce sujet, mais notre boulot est en train de se technologéiser (désolé) et de s'automatiser, ce qui signifie que tous les professionnels et les entrepreneurs doivent s'y préparer.

Pour terminer, voici quelques liens pour aller plus loin sur le sujet :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Une question qui revient souvent sur les ondes concerne l'automatisation de l'import de tableaux Excel dans Indesign. C'est un aspect très utile dans la vie d'un graphiste, et globalement mal appréhendé par la plupart d'entre eux. Il faut reconnaître qu'Excel n'est pas l'outil naturel du graphiste, c'est même plutôt un sujet de détestation et de moquerie.
Or force est de constater qu'Excel est utilisé par un grand nombre de clients pour travailler leurs données produits et leurs grilles de prix.
En d'autres termes, Excel est au marketeurs ce que Photoshop et Indesign sont aux graphistes : leur compagnon quotidien.

Lorsqu'un client vous soumet des données Excel à mettre en forme, deux options s'offrent donc à vous pour monter votre mise en page :
copier / coller les contenus et faire une mise en page “en dur”… méthode la plus courante mais qui comporte de nombreux inconvénients : perte de temps, répétition de tâches fastidieuses, aucu…

RGPD : la gestion des cookies au service du marketing éthique

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données en mai dernier, la plupart des sites se sont ornés de bannières ou de bandeaux sur la protection de la vie privée. Je dis la plupart, car dans le eCommerce en particulier, pas mal de sites sont à la traine...
Malheureusement, qui dit bannière d’information sur la gestion des cookies ne signifie pas pour autant un respect de la réglementation, et au-delà, du consommateur. Il est important d’informer, mais aussi de permettre de doser finement ce que le client veut accepter ou non. Et que ce dosage soit véritablement suivi des faits.
La difficulté pour les marketeurs, c’est que la gestion des cookies signifie souvent pour eux une baisse d’activité, ou du moins de rentabilité de certains dispositifs de webmarketing. Le choix court-termiste de marketeurs ou de e-Commerçants consiste alors souvent à faire le minimum syndical : informer vaguement sans faciliter le libre-choix du consommateur.
Je pense sincèrement que ce…

Les Deliveroo de l’imprimerie débarquent à Paris

L’imprimerie express, livrée dans la journée, cela fait deux ans maintenant que l’on connaît dans quelques grandes villes de France. C’est un service proposé par les grands noms de l’imprimerie en ligne. 
Ce qui est nouveau, ce sont de jeunes startuppers qui transposent à l’imprimerie et à la reprographie le concept des repas livrés à domicile en vélo, comme Deliveroo. Deux startups françaises proposent ce service : Prynnt et Copees  Leur promesse ? Un service ultra rapide, moins cher que votre imprimante...
Je ne sais pas ce que ça va donner, en tout cas je plains les pauvres livreurs qui vont se trimballer une dizaine de rapports sur le dos... mais c’est intéressant de voir que de nouveaux modèles peuvent encore émerger dans le monde de l’imprimerie.
Amis imprimeurs, sachez vous inspirer de modèles issus d’autres secteurs !