Avec BoardingPass, Enfocus simplifie le preflight des équipes support dans l'imprimerie en ligne

 
Le traitement des fichiers envoyés par les clients constitue l’une des problématiques majeures des imprimeurs en ligne. On distingue plusieurs « écoles » dans ce domaine : ceux qui ne contrôlent rien, et qui impriment en l’état, charge au client de fournir les bons fichiers. Ceux qui contrôlent en full automatique, avec un processus binaire : c’est bon ou pas, et si ce n’est pas conforme, ça bloque. Ceux qui contrôlent tout à la main, et qui corrigent plus ou moins gratuitement les bévues de leurs clients. Et puis ceux qui combinent les contrôles humaines aux check-ups automatisés pour essayer d’offrir le meilleur service sans dégrader sa rentabilité.
Car dès que le nombre de commandes traitées augmente, le contrôle de fichiers devient un goulet d’étranglement qui peut vite retarder les commandes et grignoter la marge commerciale, sans compter les risques de litiges en SAV liés aux problèmes de fichier.
 
Personnellement, je recommande de valoriser au maximum le contrôle de fichiers « humain » dans l’imprimerie en ligne, car c’est un différenciateur majeur d’un point de vue commercial. Certes, les flux et les robots détectent beaucoup de choses, mais le regard d’un.e graphiste reste irremplaçable, ne serait-ce que sur les fautes d’orthographe… ou les fautes de goût. Pour améliorer leur capacité de détection et pour réduire les délais de traitement, il existe différents outils de preflight, dont Enfocus s’est fait une spécialité au fil des ans avec Pitstop et Switch notamment.
 
Aujourd’hui, l’éditeur vient de lancer Boarding Pass, un logiciel Mac/PC très simple qui permet une analyse instantanée du fichier selon des profils préétablis, par selon suivant les types de machines que vous utilisez. Boarding Pass effectue une série de contrôles et alerte le graphiste ou le service support sur les « grosses » erreurs détectées.
 
 
Il est possible en quelques clics d’envoyer un email au client dans la langue de son choix en lui indiquant les erreurs détectées.
 
 
Je trouve que c’est très bien pensé comme logiciel, car en amont du contrôle pré-presse, les services d’assistance client sont souvent confrontés à des sollicitations de clients qui leur demandent si leur « fichier est bon ». Or ces équipes support sont souvent démunies, car elles ne sont ni équipées ni formées pour traiter ces demandes, et donc doivent solliciter leurs collègues de la PAO.
Avec Boarding Pass, elles disposent donc d’un outil de diagnostic très simple, qui permettra selon les profils établis par la PAO de dresser une première analyse pour donner un retour au client, comme le ferait un système de preflight en ligne.
 
A 204 € / an et par agent, le coût de Boarding Pass est très abordable comparé à certains outils plus sophistiqués. Il peut ainsi permettre de renforcer l’autonomie de votre service client web-to-print, tout en allégeant la charge de votre service pré-presse. Voici ci-dessous une vidéo de présentation de l’outil en anglais.
 
 
 
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 à 10 fois supérieur à celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?