🇫🇷🇪🇸 En France comme en Espagne, l'audience de l'imprimerie en ligne continue de chuter en mars

 
Comme chaque début de mois, je vous livre une analyse de l’audience des principaux sites d’imprimerie en ligne selon Semrush. Cela permet de prendre la « température » du marché, et sans surprise, ce mois de mars n’est pas glorieux.
 

En France, l'audience inférieure de 22% à celle de mars 2020

Le suivi que je vous propose offre désormais un an de recul, ce qui permet de comparer l’évolution de l’audience au mois précédent, mais aussi au même mois l’an passé. En février dernier, j’avais noté une baisse de l’audience globale, et cette baisse s’est prolongée en mars. Au point que l’audience cumulée des sites est inférieure de 21,97% à celle de mars 2020, qui avait marqué le début du confinement en France. Certes, la crise n’était pas encore totalement installée, mais on avait déjà noté un recul. C’est dire l’ampleur du recul du marché depuis le début de janvier 2021. Selon mes projections, j’estime entre 3 et 4 millions d’euros / mois la perte de CA pour l’ensemble des acteurs concernés, entre mars 2020 et mars 2021.
 
En avril, nous verrons si la stagnation se poursuit, ou si un mouvement de redémarrage s’esquisse avec les perspectives de « libération » et les impressions liées aux élections départementales / régionales en France… si un calendrier est arrêté. Le mois d’avril 2020 avait montré une chute brutale de l’audience que l’on ne retrouvera peut-être pas.
 
 
 

En Espagne, l'audience globale en recul de 6,34% par rapport à février

En Espagne, la situation n’est pas fantastique non plus. Alors que le mois de février montrait un rebond, en mars on assiste à une baisse de 6,34 % de l’audience des sites, au niveau le plus bas depuis septembre. La raison tient probablement dans les restrictions de déplacement imposées à cause de la crise sanitaire. A noter qu’à l’exception d’opérateurs en packaging, la baisse affecte quasiment tout le monde.

Conclusion : Keep Calm and Carry On, wait for the liberation 

Certes, la situation n’est pas brillante. Mais l’analyse de l’an passé a montré un redémarrage fort de l’imprimerie dès la réouverture des commerces. Gageons qu’avec l’effet cumulé de la vaccination, de la « libération » et de la perspective des vacances avec réouverture des restaurants, le marché redémarre fort !
 

via GIPHY

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Qui est Apollo Global Management, le fonds qui vient d'investir 300 millions d'euros dans Cimpress ?

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 Ă  10 fois supĂ©rieur Ă  celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing