Copees, le Faire-Part français… des start-ups se lancent à l'assaut de l'imprimerie avec des modèles alternatifs

 
Alors que le secteur de l’imprimerie est quasiment à l’arrêt, et que ses entrepreneurs sont focalisés sur la survie de leurs sociétés, de jeunes pousses détectent un potentiel de croissance et d’opportunités dans l’imprimerie. Probablement portés par le nouvel engouement de l’objet imprimé chez les jeunes générations, des startups proposent de nouveaux modèles dans l’impression et la reprographie, en levant des fonds.
 
Deux d’entre elles ont attiré mon attention :
  • Copees – dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises – vient d’atteindre le million d’euros de chiffre d’affaires, avec un modèle basé sur la reprographie en petites quantités en très courts délais, avec livraison gratuite et conditions de paiement adaptées aux pros. C’est un nouveau modèle d’outsourcing du centre de reprographie, très pertinent à mon sens pour les centres urbains
  • Le Faire-Part Français : comme le slip 😉 ces startupers veulent promouvoir des faire-parts made in France, conçus et imprimés dans la région d’Aix en Provence. Avec la promesse de simplifier le process d’achat, en passant de 10 clics à moins de 5. Le modèle est moins disruptif que Copees, les initiatives dans ce domaine étant déjà nombreuses. Mais la startup démarre une levée de fonds sur WeDoGood pour collecter 200 000 €. Je vous invite à lire le pitch, c’est intéressant !
 
Bref… il y a encore plein de choses à inventer dans l’imprimerie et c’est très encourageant !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Importer les données d'un tableau Excel dans Indesign [actualisé]

Le ROAS du print (mailing, asile colis…) est 3 à 10 fois supérieur à celui de Google Ads, Facebooks Ads ou du cold emailing

Actu people : Michel-Edouard Leclerc et Isa, c'est fini !!!!!